LES BLOGUES
21/01/2016 10:53 EST | Actualisé 21/01/2017 05:12 EST

«Le long voyage de Pierre-Guy B.»: Une fois c't'un gars

C'est un hymne à l'amitié, c'est un hommage à l'Acadie, c'est sur la loyauté indéfectible qui unit certains êtres...

Une fois c't'un gars qui reste à Saint-Nicolas, près de Québec, Christian. Il reçoit un appel de son chum Pierre-Guy au Nouveau-Brunswick qui lui demande de le rejoindre le plus tôt possible. Le gars fait ni une ni deux, il embarque sa blonde et sa fille dans son char et conduit huit heures pour aller voir son chum qui a besoin de lui.

Le long voyage de Pierre-Guy B., présenté au Théâtre d'Aujourd'hui, pourrait être ainsi résumé. Mais c'est tellement plus que cela et, selon moi, vraiment la belle réussite de cette rentrée théâtrale jusqu'à présent, de quoi vous réchauffer l'âme au cœur de l'hiver.

Deux comédiens/musiciens sur scène: Christian Essiambre et Pierre-Guy Blanchard. Le texte, parfaitement calibré, a été écrit avec l'apport de Philippe Soldevila et fait partie de ce courant qu'on a baptisé Fiction biographique, ce qui de toute façon à mon avis caractérise pas mal ce qui se fait en général dans le monde littéraire, que les auteurs l'admettent ou non. Mais ceci est un autre débat.

Le long voyage...s'inspire donc librement de faits réels et nous raconte le retour de Pierre-Guy de ce voyage qui a duré 6 ans et qui l'a mené dans les endroits les plus incongrus. Il s'était finalement fixé à Istanbul où la combinaison du Raki (un alcool turc), de la danse nocturne dans les bars et les cafés et des appels à la prière (qui déterminent l'heure à laquelle il se couche le matin) vont contribuer à un bonheur qu'il n'a jamais connu jusque-là. C'est après un incident dont la nature ne nous est pas révélée que Pierre-Guy reviendra à Charlo, Nouveau-Brunswick, son patelin natal. Et qu'il appellera Christian.

Christian c'est l'extraverti, le comique, le fonceur. Pierre-Guy c'est depuis toujours le gros, le loser mais pourtant... champion d'impro, as des percussions, chanteur au registre impressionnant et même fabuleux joueur de hockey. L'amitié improbable entre ces deux-là est indéfectible et elle est colorée de magnifique façon par l'Acadie, son accent, son Histoire, sa culture, ses paysages. Et comme dans beaucoup de couples d'amis, il y en a un qui se démarque: Pierre-Guy est le plus doué, le plus brillant et c'est pourtant celui qui va rater sa vie, qui sera incapable de faire fructifier les talents qui lui ont été octroyés par les fées à sa naissance. Christian conduit une BMW, Pierre-Guy habite une maison que ses parents lui ont donnée, il va souper chez sa mère tous les soirs, il y a quelque chose de brisé chez-lui et on ne sait pas, et il ne sait pas lui-même, si cela peut être réparé.

Le texte est émaillé d'anecdotes de jeunesse absolument hilarantes, mettant en scène nos deux olibrius. Sur scène, des micros et des instruments de musique qui recréent sans faille les différents univers évoqués par les comédiens. Les deux personnages sont incroyablement attachants mais Pierre-Guy se révèle le plus irrésistible avec sa dégaine de nounours tendre et sa propension à gâcher comme à plaisir ses multiples dons. On en connait tous des comme ça, de ces êtres qui auraient dû se retrouver au sommet et qui ont choisi de demeurer au ras des pâquerettes, ou enfin peut-être que le destin a choisi pour eux, on ne sait pas.

Pierre-Guy dira que ce qu'il retient de ses voyages, ce sont des odeurs, des flash-backs, le fait qu'Y a donc ben du monde su'a terre, pis en même temps t'es tout seul au monde... Il est peut-être en fait l'artisan de son malheur à cause de la trop grande lucidité qui l'étouffe.

Je vous disais que cette pièce est tellement plus que la somme de ses parties: c'est un hymne à l'amitié, c'est un hommage à l'Acadie, c'est sur la loyauté indéfectible qui unit certains êtres, c'est sur la mer, le voyage, l'amour des parents pour leurs enfants, sur la musique, cet inestimable réconfort, c'est sur ce qui est plus grand que nous et sur ce que nous sommes incapables de contrôler.

C'est sur la vie, quoi. Et c'est excellent.

Le long voyage de Pierre-Guy B., une coproduction du Théâtre Sortie de Secours, du Théâtre l'Escaouette et du Théâtre français du CNA, au Théâtre d'Aujourd'hui jusqu'au 6 février 2016.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images