LES BLOGUES
16/12/2016 08:27 EST | Actualisé 16/12/2016 08:27 EST

Le gouvernement fédéral victime de son propre système?

Depuis l'adoption du nouveau système de paye Phoenix, des milliers d'employés fédéraux ont subi les erreurs du système. En octobre dernier, on nous annonçait qu'encore 22 000 cas d'employés non rémunérés n'étaient pas réglés. Moi, je fais partie de 200 000 autres cas... trop payés.

Que feras-tu lorsque tu seras grand ? Je serai fonctionnaire. Impossible ! Personne ne caresse le rêve d'un jour être employé de la fonction publique. On décide de travailler pour le gouvernement parce que ça vient avec son lot d'avantages.

Je n'invente rien ! Vous avez tous déjà dit ou entendu les mots : stabilité financière, fonds de pension, avantages sociaux, etc. Intégrer le rang de la fonction publique s'est pourtant avéré pour moi un cadeau empoisonné.

Je ne vous apprends rien, depuis l'adoption du nouveau système de paye Phoenix, des milliers d'employés ont subi les erreurs du système. En octobre dernier, on nous annonçait qu'encore 22 000 cas d'employés non rémunérés n'étaient pas réglés. Moi, je fais partie de 200 000 autres cas... trop payés.

Tranche de vie : en septembre 2016, j'ai fait un retour aux études. J'ai donc fait la demande d'un congé sans solde puisque mon poste à la fonction publique n'était pas disponible à temps partiel. J'ai alors intégré le bassin des 200 000 autres cas...

Nous sommes plus de 200 000 employés, anciens employés ou « sans solde » à recevoir un salaire en trop. En d'autres mots, depuis quatre mois, je suis payée, mais je ne travaille pas !

Je tiens à vous rappeler que le nouveau système de paye a nécessité un investissement de 300 millions de dollars. À cela, s'ajoutent plus de 200 000 employés payés en trop. D'après vous, à combien s'élèvera la facture finale des contribuables pour remettre les portefeuilles en ordre?

Aujourd'hui, je suis inquiète. Je suis inquiète parce que mon cas n'est pas résorbé. On me répète que mon cas (congé sans solde) n'est pas une priorité.

Je risque de perdre mon droit aux prêts scolaires. Je devrai payer des impôts en trop. Je pense continuellement à l'argent puisque chaque montant versé en trop, devra être remboursé au brut.

Je vous entends : « Tu n'as qu'à mettre l'argent de côté. » C'est ce que je fais ! Chaque sou est transféré dans un compte épargne. Jusqu'à présent, j'ai fait 1,25 $ d'intérêts, pas mal hein ?

Ne croyez pas que je reste assise les bras croisés. J'ai suivi les cinq étapes pour faire acheminer mon dossier. J'ai enchaîné les courriels, les appels et les formulaires. Qu'est-ce que le gouvernement me répond ? Nous sommes désolés des problèmes que cela vous cause, nous sommes à la recherche de solutions.

Je vous annonce que le gouvernement est dépassé par son propre système.

Me sentir impuissante vis-à-vis une telle situation, je considère qu'il s'agit là d'un sentiment plutôt justifiable. Par contre, d'apprendre que le gouvernement se sent tout aussi impuissant me renverse.

Devrais-je appeler la reine ? N'ayant pas un anglais digne de la royauté, j'ai plutôt fait appel à un avocat. C'est audacieux une mise en demeure ! Pas si audacieux. Si le gouvernement est victime de son propre système alors, il n'est pas inatteignable...

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Quel est le salaire des députés à Ottawa? (2016) Voyez les images