LES BLOGUES
05/10/2015 09:54 EDT | Actualisé 05/10/2016 05:12 EDT

Bonne journée mondiale des enseignants!

En cette 21e journée mondiale des enseignants, laquelle est célébrée dans tous les pays de l'UNESCO, il est bon de prendre le temps de reconnaitre le rôle prépondérant que les enseignants québécois jouent au sein de notre société.

En cette 21e journée mondiale des enseignants, laquelle est célébrée dans tous les pays de l'UNESCO, il est bon de prendre le temps de reconnaitre le rôle prépondérant que les enseignants québécois jouent au sein de notre société. Les temps sont particulièrement difficiles en éducation depuis quelques mois et plusieurs commentaires négatifs sont véhiculés à travers les médias. Ne devons-nous pas nous élever au-dessus des grèves, de l'austérité, des débats sur le bien-fondé du Renouveau pédagogique ou de la place des technologies en éducation pour au moins une journée ?

Irina Bokova, la directrice générale de l'UNESCO, résume de façon éloquente le rôle qu'exercent les enseignants dans la société. Ces derniers [...] définissent [...] notre capacité collective à innover, à inventer, à trouver des solutions pour l'avenir. Rien ne remplacera jamais un bon enseignant. Rien n'est plus important que de les soutenir.

Deux éléments ressortent de cette citation : les enseignants sont la bougie d'allumage de l'innovation et ils ont besoin du soutien de tous.

L'innovation pour trouver des solutions réelles

L'école est un laboratoire permettant aux enseignants d'exercer leur leadership afin de faire briller les apprenants qui seront appelés à trouver les solutions. Dans ce laboratoire, où des tâches signifiantes sont réalisées et où des réflexions sont menées dans un esprit de partage et de collaboration, l'élève est amené à exercer sa curiosité pour créer et expérimenter des solutions à des problématiques réelles que leurs prédécesseurs n'ont pu parvenir à solutionner. Cette tâche empreinte d'humilité est d'autant plus importante, car, désormais, les enseignants doivent innover constamment puisqu'ils doivent éduquer leurs élèves à résoudre des problèmes qui n'existent toujours pas. L'école d'aujourd'hui étant résolument tournée vers l'avenir, l'enseignant doit promouvoir des aptitudes-clés chez les élèves pour leur passage à l'âge adulte et au marché du travail : l'adaptation, la persévérance, l'inventivité et l'éthique. Ils doivent leur infuser le gout d'apprendre et de connaître.

Soutenir les enseignants

En considérant que le soutien des enseignants se limite au sempiternel discours sur l'austérité et sur leurs conditions de travail, nous demeurons en surface d'un besoin bien plus profond. Certes, avec l'intégration des élèves à besoins particuliers il faut soutenir les enseignants en leur offrant des formations et des spécialistes pour les épauler dans cette tâche délicate. Cependant, les soutenir, à l'ère des enfants-rois et des parents-empereurs, signifie supporter leurs décisions et leurs choix pédagogiques quotidiens. Cela implique de leur faire confiance dans plusieurs de ces situations de plus en plus délicates qui surgissent et qui sous-entendent que les parents ou la direction d'école doivent prendre position. À l'heure actuelle, le bénéfice du doute appartient à l'élève et le fardeau de la preuve repose sur l'enseignant.

Le soutien des enseignants signifie également la mise en place d'incitatifs permettant l'initiation ou la poursuite d'une démarche de formation continue. L'enseignant-apprenant réfléchit sur sa propre pratique professionnelle; n'est-ce pas le meilleur incitatif pour que les élèves se questionnent à leur tour sur leur démarche d'apprentissage ? Effectivement, un enseignant lui-même en démarche de formation démontre clairement, par ses actions, que l'éducation est l'œuvre d'une vie. Enfin, un gouvernement qui prend les moyens pour permettre l'accès à ces occasions de formation démontre à son tour toute l'importance que prend l'éducation dans la société.

Le 5 octobre est le moment idéal pour saluer bien haut ces enseignants qui se démènent sous nos yeux pour permettre aux élèves de vivre une expérience éducative hors du commun. C'est grâce à ces derniers que le système d'éducation québécois est l'un des plus performants au monde. Malheureusement, nous oublions souvent ce fait, car nous nous concentrons sur ce qui reste à améliorer en étant conscient de notre potentiel. Aujourd'hui, si ce n'est qu'une seule fois dans l'année, essayons de réaliser tout ce que nos enseignants mettent de l'avant pour nos jeunes. Y a-t-il une profession plus noble que celle de l'enseignement ? Y a-t-il mieux que l'idéal d'éduquer les jeunes à nos valeurs ? Y a-t-il mieux que leur insuffler le désir de se dépasser ?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les enseignants manifestent (30 septembre 2015) Voyez les images