LES BLOGUES
12/10/2015 11:52 EDT | Actualisé 12/10/2016 05:12 EDT

La honte

Je n'ai pas honte de ceux qui se sont voilés pour voter: je suis déçu.

Nous ne réalisons pas que cette sensation contamine souvent nos esprits. Parfois lorsqu'on fait quelque chose de grave et que l'on a affecté un être cher. D'autres fois, c'est quand on fait le ridicule et, finalement, quand on se rend compte qu'elle n'est pas nôtre. Mais tout de même, on la ressent.

Cette sensation est celle que j'ai par rapport à plusieurs personnes manipulées et embêtées par un voile qu'ils portent sans le savoir. Cette honte, elle n'est pas mienne, mais je la ressens énormément.

Les mots suivants ne font que matérialiser un état que l'on peut ressentir. Je ne pense pas être le seul à être déçu de certaines personnes, que j'aime, de mon entourage. Il y a beaucoup d'amis et d'amies qui m'en ont fait part. En fait, c'est difficile de réaliser qu'effectivement, il y a beaucoup de personnes parmi nous qui sont manipulables. C'est cela qui me fait écrire aujourd'hui.

Pendant que nous avons une planète qui se réchauffe à grands bonds, nous avons en primeur et en toute gracieuseté l'effet de la fusion entre un mauvais système d'éducation et une campagne de propagande. L'excellence de permettre de créer des personnes capables de voter, mais pas de réfléchir, et de les conduire vers l'abattoir.

Cette honte ne vient pas par l'acte niaiseux de ceux qui se sont déguisés pour voter, plutôt que pour l'Halloween. En fait, cette honte se reflète sur cette pourriture de système qui a permis le fait de ressentir cette autohumiliation que mon voisin ne peut ressentir, car il est trompé par la stratégie électorale de ces personnes envers lesquelles je ressens de la rage, et non de la honte. En un mot, c'est l'indignation.

Il est important de faire la remarque que ce texte commence à être trop lourd, déjà, pour la moitié de la province. C'est cela et d'autres enjeux vraiment importants qui sont oubliés.

En fait, l'analphabétisme fonctionnel a pour effet que de très bonnes personnes donnent leur vote à plusieurs partis qui devraient avoir honte. Le Parti conservateur et le Bloc québécois sont les deux principaux profiteurs de cette situation.

J'ai honte de cette élection, j'ai honte de nos médias qui frôlent les poubelles, j'ai honte de ce système aristocratique et, non, ce n'est pas une démocratie malgré nous. Je vais surement voter, parce que je ne veux pas voir Harper encore là, mais les autres quatre candidats ne peuvent me représenter non plus. Cependant, je n'ai pas le choix. Mon droit de voter ou non est réduit à un devoir de le faire pour sortir de cette dictature bitumineuse.

En fait, j'ai honte que cette terre que j'aime et ses bons «gens du pays» se laissent manipuler par les corrompus et par les «nationaleux» que beaucoup d'autres grands Canadiens et grands Québécois ont dénoncé par le passé.

Je n'ai pas honte de ceux qui se sont voilés: je suis déçu parce qu'ils ont été manipulés. Je comprends leur attitude, car on n'a fait que de la propagande dans les dernières semaines. Par contre, j'ai bien honte, parce que nous allons tout droit vers le mur.

On se voile la face et le corps entier, mais lors du dévoilement planétaire, ce ne sera pas de la honte que l'on ressentira... C'est le désespoir et l'urgence d'avoir un environnement et une maison salubre pour nos enfants qu'on a préféré voiler par la peur de notre propre déchéance.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Le vote à visage couvert en IMAGES Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter