LES BLOGUES
31/05/2017 12:24 EDT | Actualisé 31/05/2017 12:25 EDT

Osons dénoncer

La bousculade que Donald Trump a fait vivre au premier ministre du Monténégro a fait le tour du monde pour marquer son premier passage à ce rassemblement de l'OTAN.

La bousculade que Donald Trump a fait vivre au premier ministre du Monténégro a fait le tour du monde pour marquer son premier passage à ce rassemblement de l'OTAN. Cela a circulé ad nauseam sur toutes les plateformes médiatiques. Cela a amené à toute sorte de commentaires sur le côté rustre du président des États-Unis, son manque de savoir-vivre et j'en passe.

Peu, mais heureusement certains, ont aussi constaté que personne n'a osé reprendre monsieur Trump. Par contre, chacun se regardait, cherchant à comprendre collectivement ce qui venait de se passer. Abasourdis, certes s'explique, mais personne ne s'est risqué à intervenir. Comme si c'était normal, comme si l'on excusait ce comportement odieux.

On parle beaucoup d'intimidation, de dénoncer l'inacceptable ou aller à la défense de ceux qui n'en ont pas la force, les moyens ou la possibilité. Alors, ici, on vient de manquer une belle occasion de donner l'exemple.

On ne peut pas rien dire, c'est la suprématie américaine...

On va se taire, ça va finir par lui passer.

Quoi faire ? Il est de même !

Toutes les raisons sont bonnes pour ne rien dire. Malheureusement, nous n'avons pas retenu de ce rassemblement des leaders des membres de l'OTAN ce que nous aurions dû retenir, soit le bilan de leur rencontre. Nous nous souvenons surtout de cette bourde.

Cela me fait penser à une bataille dans une cour d'école, certains regardent avec satisfaction. Il a pris sa place... Mais cela lui revenait d'emblée, avec un peu de patience...

D'autres, horrifiés, assistent à la scène, mais n'osent rien dire... d'un coup que cela leur arriverait...

Mais on va être là pour te défendre et sinon, on connaîtra ton nom et tu deviendras soudainement populaire. Qui savait que le Monténégro faisait partie de l'OTAN ? Et quel est le nom de son président ? Milo Dukanovic. Avant, on ne le savait pas, mais là, oui !

D'autres, osent intercepter cette bataille, au risque de représailles, mais, le cœur et la conscience tranquille d'avoir fait ce qu'il fallait.

Je trouve que peu de nos dirigeants osent prendre leur place et se défendre devant certaines choses que peuvent paraître, à première vue, anodines.

On nous exhorte à parler, à dénoncer et à avoir le même courage que ceux qui nous agressent. Je trouve que peu de nos dirigeants osent prendre leur place et se défendre devant certaines choses que peuvent paraître, à première vue, anodines. Cependant, à la longue, cela s'immisce jusqu'à ce que cela semble normal et détruise tout sur son passage, faute d'avoir dénoncé plus tôt des attitudes qui ne devraient pas être. Et l'on se tait comme endormi et habitué à l'inacceptable.

Ne nous taisons jamais devant des gestes qui ne devraient pas être. Tout est dans la façon de dire, mais ne rien faire est tout aussi dangereux que les impacts de ceux qui les commettent. Cela leur donne plus de pouvoir vu que personne ne les sensibilise aux conséquences de leurs comportements.

On nous explique qu'il fait ses classes. Peut-être, mais le savoir-vivre et le savoir-être devraient déjà être un prérequis à l'emploi. J'ai davantage l'impression qu'il fait ses classes à savoir jusqu'où il peut prendre cette place que d'autres ne prennent pas. Jusqu'où peut-il imposer sa suprématie avant qu'on lui tienne tête et que nous revendiquons, nous aussi, notre juste place ?

Si je veux garder un côté positif dans cette chronique, je dirais que le fait de dénoncer une énormité met en lumière tout le dilemme de prendre sa place et d'expliquer ce qui est acceptable ou pas. Cela donne un bel exemple que cela n'est pas toujours facile à faire, mais combien cela aurait été appréciable et important de le faire...

Osons revendiquer notre juste place avec tact et compassion. Nous avons eu ici un modèle de ce qu'il ne faut pas faire, sous plusieurs angles. Que ferons-nous de différent la prochaine fois lorsque cela se produira à notre échelle, dans notre univers à nous ?

LIRE AUSSI:

» Nécessaire remise en question

» L'importance de la reconnaissance

» Vive la solidarité!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST