LES BLOGUES
27/09/2015 09:05 EDT | Actualisé 25/09/2016 05:12 EDT

Maux de bureau... Médisance

Simplement, traitez les gens comme vous aimeriez qu'ils le fassent pour vous. Si vous n'êtes pas médisant et n'encouragez pas cette façon d'être, ceux qui le font trouveront preneur ailleurs.

Une chronique sur ce qui nous empoisonne l'existence au boulot et comment faire mieux...

Médisance

Nom féminin. Action de dénigrer quelqu'un

Il y a tellement de possibilités à ce mot... Souvent, c'est le jugement que nous avons sur quelqu'un ou sur quelque chose qui nous amène à ce comportement.

Vous me voyez venir avec les dix millions de dollars de P. K. Subban remis à l'Hôpital de Montréal pour enfants. Enfin une bonne nouvelle et hop! On trouve le moyen de la critiquer, de la juger ou de la réduire à de l'opportuniste.

« On sait bien... »

Hier, c'était la remise des prix des Gémeaux et bientôt ceux des Emmys Awards... On sait bien! Quand le succès frappe à une porte, nombreux sont ceux qui s'amuseront à casser du sucre sur le dos des chanceux! Et avouez que devant une machine à café, cela s'y prête bien...

Tellement d'occasions se présentent et pas seulement dans l'univers des vedettes, mais dans notre quotidien. Le hic, c'est comme si nous prenions plaisir à jouer à ce jeu qui n'apporte en fin de compte rien qui vaille.

Quoi faire pour éviter cette mauvaise foi?

Je persiste à croire que c'est de la mauvaise foi. Sérieusement, je vous donne l'occasion de rencontrer ladite personne visée, aurez-vous le courage de lui dire ouvertement, sans vergogne, le fond de votre pensée ou allez-vous vous réfugier sur des éloges ou des discussions vaseuses liés trop souvent à la température...?

« Ce n'est pas moi, c'est l'autre... » Qui ne dit mot consent. Si vous êtes là, à ne rien faire, à écouter, qu'est-ce que ça vous donne? Alors, passez à l'action autrement!

  1. Réclamez des faits, des choses qui reflètent la vérité, qui sont authentiques. Ne laissez pas la médisance s'étaler comme une mauvaise herbe. Vous perdiez le vrai du faux et les perceptions s'embrouillent.
  2. À chaque mauvaise critique, trouver une chose positive à faire l'éloge. À tout malheur, bonheur est bon. Comme rien n'est parfait, il y a sûrement une chose de bien qui doit ressortir de tout cela.
  3. Au mieux, mettez votre limite en expliquant délicatement à l'autre que cela ne vous concerne pas. Vous ne ferez pas partie de la gang, certes, mais vous gagnerez en crédibilité et en intégrité.
  4. Vous pouvez aussi changer de sujet. Il y a tellement à dire, doucement, sûrement, on passe au prochain sujet.
  5. Au besoin, quittez les lieux sans fracas, mais vous avez sûrement une petite urgence en attente...

Le test des trois passoires

Si vous restez là, qu'est-ce que cela signifie sur vous? Quel message êtes-vous en train de transmettre? Pour vous aider, faites comme Socrate et passez le test des trois passoires :

La première est celle de la Vérité : est-ce que la chose que l'on me raconte est vraie?

La seconde est la Bonté : est-ce quelque chose de bien que l'on veut me raconter?

Enfin, la troisième porte sur l'Utilité : est-ce utile que je sache ça?

Si l'une ou l'autre des passoires fuient, faites de même! En fait, simplement, traitez les gens comme vous aimeriez qu'ils le fassent pour vous. Si vous n'êtes pas médisant et n'encouragez pas cette façon d'être, ceux qui le font trouveront preneur ailleurs.

En fait, faites le contraire : pratiquer l'éloge. Je vous propose même une façon simple de le faire et de le recevoir dans mon infolettre de cette semaine. Ainsi, nous aurons de meilleures nouvelles à annoncer!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST:

Galerie photo Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter