LES BLOGUES
16/10/2015 09:54 EDT | Actualisé 16/10/2016 05:12 EDT

Maux de bureau: découragement...

Le découragement est une spirale descendante qui bouffe beaucoup d'énergie. Si on n'y prête pas attention, ce petit découragement peut vous rendre malade.

Une chronique sur ce qui nous empoisonne l'existence au boulot et comment faire mieux...

Découragement

Nom masculin. Perte de courage, d'énergie, abattement, démoralisation

Juste écrire ces mots m'épuise... Comme quoi même un super héros peut à l'occasionn ne pas être au sommet de sa forme... et c'est humain.

Le pire, c'est que cela peut arriver comme ça et encore mieux... repartir comme c'est venu. Par contre, des fois, il cet état semble traîner en longueur et nous démotive...

On ne sait pas par quel bout prendre un dossier, c'est notre dixième « non » de suite, c'est une journée où rien ne va comme nous le souhaitons, toutes nos initiatives nous semblent vaines, on cherche un emploi, un nouveau contrat et rien ne vient...

Tout bien-pensant vous dira que cela passera, que cela ne dure pas toujours. Il y a plein de trucs pour voir le verre à moitié plein et faire autre chose, que cela passera. Généralement, avec de la patience et beaucoup de volonté pour ne pas s'enliser dans le négatif cela fonctionne.

Mais quand la poisse s'installe, une affaire après l'autre, le nuage gris semble là pour durer, comment faire pour ne pas tout lâcher? Je pense à Mulcair qui a été premier dans les sondages au début de la campagne qui, maintenant, flirte avec les pâquerettes. On pourrait penser aux tribulations d'Eugénie Bouchard et bien sûr à nous. En effet, qui d'entre nous n'a pas connu son lot de revers sans penser voir le bout?

Quoi faire pour vaincre le découragement?

  1. Ne vous remettez pas trop en question. Ce qu'il faut pour mieux agir, mais rappelez-vous que vous avez du talent, c'est juste qu'on ne le sait pas encore ou encore, qu'on ne vous a juste pas reconnu à votre juste valeur.
  2. Acceptez ce qui est. On ne peut pas refaire ce qui a été fait. Cessons de nous plaindre et avançons. Le temps est gris, trouvons son arc-en-ciel!
  3. Restez dans l'action. Pas pour vous étourdir, mais pour faire un petit pas constructif qui vous permettra de vous encourager. Le découragement est une spirale descendante qui bouffe beaucoup d'énergie. Si on n'y prête pas attention, ce petit découragement peut vous rendre malade.
  4. Soyez vigilant aux signes de dépression. En effet, si cela dure trop longtemps, il y a peut-être un problème d'humeur. Donc, là aussi, agissez rapidement : consulter des spécialistes qui vous aideront à rebondir.
  5. Parlez-vous, motivez-vous, encouragez-vous. Vous avez vos moyens, utilisez-les! Si le découragement est une spirale descendante, il y a des moyens pour renverser ce mouvement et amener votre état d'esprit vers le haut : dans la joie, la proactivité et la réalisation. Il n'y a rien de magique : 100 fois sur le métier... recommencez. Fort de l'apprentissage, pratiquez-vous à agir autrement. Il faudra donc vous parler fort pour chasser certaines pensées négatives et restez imaginatif.
  6. Prenez un temps d'arrêt. Cela ne fonctionne pas? Donnez-vous le droit d'arrêter la machine, de vous recentrer, voire vous reposer. Vous ne reviendrez que plus fort et qui sait? Plus motivé!
  7. Pratiquez la théorie des petits pas. Une action si petite qu'elle soit apportera un jour sa réaction.
  8. Soyez votre meilleur ami. Ne vous blâmez pas, ne vous tapez pas sur la tête. Si vous faites ce que vous avez à faire, ne vous remettez pas constamment en question.
  9. Entourez-vous! Un réseau, des amis ou une équipe de vie fait sa différence et apporte le soutien nécessaire pour continuer d'avancer et y croire. Donc, il faut savoir s'entourer de gens qui croient en nous et qui auront aussi le courage de nous recentrer, au besoin.
  10. Lâchez prise. Si en votre âme et conscience vous avez fait le nécessaire, il faut laisser la vie suivre son cours et avoir confiance.

Il n'y a rien de magique. Des hauts et des bas font partie de la vie. Le vrai succès arrive à ceux qui osent se relever. Winston Churchill disait « le succès c'est se promener d'échec en échec tout en restant motivé. » L'êtes-vous assez pour ne pas abandonner vos rêves?

Vous pouvez suivre Manon sur Linkedin, Facebook et Twitter.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Combattre la dépression saisonnière Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter