LES BLOGUES
23/12/2015 03:07 EST | Actualisé 22/12/2016 05:12 EST

Avez-vous pensé à vous sous le sapin ?

Ne vous en faites pas! Le père Noël ne me kidnappera pas, la dinde de Noël ne me bouffera pas et les lutins repartiront avec leurs mauvais coups... sans moi!

Si on peut s'entendre sur le sort environnemental de notre planète

S'il est encore possible d'avoir des pourparlers pour régler le sort du monde

Si nos gouvernements s'entendent lentement mais sûrement avec ses syndiqués

Pourquoi ne pourrions-nous pas avoir un beau Temps des fêtes ?

Il y en a qui aimeraient déjà passer à autre chose ;

d'autres pour qui c'est un passage obligé,

ou encore la célébration du capitalisme... mais si cela n'était qu'un état d'esprit ?

Peu importe vos allégeances politiques, religieuses ou morales, vous sentez cette frénésie. J'ai des clients qui ont tellement peur que je ne revienne pas, qu'ils me demandent toute sorte de choses au cas où... Ne vous en faites pas! Le père Noël ne me kidnappera pas, la dinde de Noël ne me bouffera pas et les lutins repartiront avec leurs mauvais coups... sans moi!

Cette frénésie qui fait que tout le monde veut, doit, s'oblige à penser à l'autre. Je crois qu'on perd l'accent sur ce que représente pour nous ce moment de l'année. Et ça, c'est très personnel.

Personnellement, je vois ça comme la fin d'une année. Avant d'entreprendre la nouvelle année, cela me permet de fermer les livres, de faire mes bilans, de me célébrer et me réorienter. C'est un moment d'appréciation et de reconnaissance de ce qui est et a été. Plus tard, je me donnerai de nouveaux objectifs et de beaux défis, mais pour l'heure, c'est comme mon évaluation de rendement.

Un autre passage obligé? Non! Un moment privilégié de souligner l'année qui s'est déroulée à la vitesse grand V et faire un arrêt sur image. Un instant pour apprécier, s'encourager et dire merci à ceux qui nous ont appuyés tout au long de l'année. C'est vrai en business, et c'est vrai dans sa vie personnelle.

Ceux qui me lisent souvent entendent souvent parler de mon équipe de vie. La période des fêtes c'est aussi un beau prétexte pour leur rappeler, à ma manière, l'importance qu'ils ont dans ma vie. Une charmante cliente m'a dit: «C'est davantage l'intention d'offrir qui compte. Qu'ils sachent que j'ai pensé à eux.» Et dire que ma mère se stresse tellement avec les cadeaux... Mon cadeau, c'est elle, c'est eux, c'est vous qui me lisez.

Le Temps des fêtes, c'est aussi, jalousement me donner du temps de qualité. Seule ou pas, j'en profite pour me faire plaisir. Je me fais même un cadeau à moi, de moi, avec amour. Avez-vous pensé à vous sous le sapin ?

On ne peut forcer ce qui n'est pas. On ne peut pas faire semblant et je sais que la période des fêtes, ce n'est pas la joie pour tous. Cela n'en demeure pas moins un état d'esprit qui pourrait ressembler à un autre jour, si je ne lui donnais pas ma propre saveur.

Question de perspective, je célèbre qu'il y ait encore du beau et du bon dans ce monde pour encore y croire, j'en profite pour me rapprocher de ceux que j'aime et qui comptent pour moi, je m'amuse de peu et réussis à m'émerveiller même sans neige et me donne le défi de passer ce temps des fêtes sereinement!

Prenez soin de vous et de ceux qui vous entourent! Créez votre magie à votre image et je vous retrouve à la mi-janvier! À ce moment, on parlera de résolutions, de promesses et autres défis. Si vous avez envie de m'écrire vos demandes spéciales, faites-vous plaisir. J'en tiendrais compte pour ma prochaine année, mais pour le moment, de très joyeuses fêtes!

Vous pouvez suivre Manon sur Linkedin, Facebook et Twitter.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les arbres de Noël les plus extravagants de de 2015 Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter