LES BLOGUES
02/03/2015 10:54 EST | Actualisé 02/05/2015 05:12 EDT

J'accuse... le phoque en Alaska

J'accuse les États-Unis, Israël, l'Arabie Saoudite et tous leurs alliés d'être les organisateurs de ce chaos mondial dont les premiers à souffrir, au quotidien, sont les familles et enfants du Moyen-Orient comme ceux du Proche-Orient.

Sans aucunement le justifier ni non plus le juger, faute de preuves tangibles (qui sont du ressort des autorités policières et judiciaires) on peut se poser la question : Adil Charkaoui a-t-il «tout faux»? N'a-t-il pas prononcé certains mots et phrases qui viennent bousculer notre confort typiquement occidental et encore plus, nord-Américain?

L'occident est-il aveugle ou... complice?

Les peuples occidentaux réalisent-ils vraiment que l'horreur n'est pas que le fait de l'État islamique ; que cette horreur dure depuis bien plus longtemps que cette organisation fanatique et criminelle (qui, doit-on le répéter, n'a d'appartenance à l'islam que sa prétention et dont, au demeurant, l'existence ne peut-être qu'éphémère).

La barbarie de ceux qui égorgent au couteau (des milliers de musulmans en premier lieu d'ailleurs), qui détruisent des trésors historiques, détruisent des écrits inestimables, semble bien plus inacceptable à nos yeux chastes d'occidentaux que les massacres humains perpétrés à coup de frappes stratégiques, d'assassinats ciblés, d'interventions punitives (à coup d'armements hautement sophistiqués et de merveilles technologiques) qui suscitent bien plus l'admiration des peuples occidentaux que leur indignation (pour ne pas dire : ce qui devrait être un légitime écœurement poussant à une prise de position tout aussi ferme que déterminée et engagée).

« Donnez-nous vos missiles, vos satellites, vos porte-avions et vos drones, nous vous donnerons nos haches, nos couteaux, nos bombes artisanales et nos chameaux. » J'imagine aisément la réplique de ces extrémistes qui, sans nul doute, justifieront leurs exactions barbares avec des mots ressemblants aux miens, mais drapés de la rage et de la haine qui souvent habitent ceux qui se sentent impuissants face à ceux qu'ils considèrent « l'agresseur ». Ainsi, leur discours comportera des accents de violence qui indigneront les Occidentaux que nous sommes.

Je n'ai pas cette rage ni cette haine face à l'injustice occidentale! Non! Juste de l'indignation et de l'incompréhension et, je dois l'avouer, un brin d'acidité issu de l'impuissance à réagir face à « un absurde » inavouable, mais criant de vérité. C'est un peu la même indignation et colère qui m'envahit au constat du massacre perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo et ailleurs en France un triste jour du mois de janvier 2015.

Quoi de plus normal! Vivant en pays démocratique, dans un État de droits, avec tous les avantages associés à la société de consommation (ses défauts aussi - mais ils sont si minimes lorsque comparés à ce que vivent tellement des milliards de gens ailleurs), ma vie coule tout doucement vers son terme. Car oui! il y a un terme pour chacun! L'oublions-nous? Nous sommes tous mortels! Que l'on soit croyant, non-croyant, athée, ou même simplement con. Nous sommes les habitants de ce village que l'on appelle la terre!

Eux?! Les moyen-orientaux! Beaucoup ! Ne savent même pas s'ils auront un bout de pain à manger pour eux et leurs enfants, de l'eau pour se désaltérer et même s'ils seront en vie dans la minute qui suit. Je ne parle même pas de se loger minimalement, de se vêtir et encore moins.., de se divertir.

Il me serait bien difficile de me mettre dans leur peau, dans leur tête face à un à venir qui risque de ne jamais venir. L'espoir fait vivre dit-on! J'affirme et constate que : « l'espoir tue lorsque, jour après jour, année après année, l'éclaircie tant espérée s'éloigne au lieu de se réaliser ».

J'accuse! Les occidentaux (et j'en fais partie) de ne pas s'indigner, de ne pas s'opposer à la barbarie orchestrée et déchaînée (au nom d'une certaine démocratie et pour, supposément, protéger les droits de l'homme) de longue date contre les peuples musulmans du Moyen-Orient et d'ailleurs.

J'accuse les États-Unis, Israël, l'Arabie Saoudite et tous leurs alliés d'être les organisateurs de ce chaos mondial dont les premiers à souffrir, au quotidien, sont les familles et enfants du Moyen-Orient comme ceux du Proche-Orient.

«Vivre l'instant présent» est une notion que l'on essaye de s'approprier dans le monde occidental! Au Moyen-Orient? Elle est leur lot quotidien! Ils ne suivent pas de cours pour ça.

J'accuse les occidentaux de se fermer les yeux en se plongeant dans un confort matériel des plus abrutissant et, tels les adeptes les plus intransigeants des religions, de se laisser manipuler par des fanatiques virulents et toxiques (issus des milieux les plus huppés, admirés, enviés et intellectualisés) qui, subtilement, ont modifié à coup de milliards de dollars et à coup de « culture de la peur », l'état de conscience ainsi que la capacité de jugement et de discernement des populations.

J'accuse l'Occident, par les actions des uns et le silence des autres, d'avoir de toutes pièces mis en place le chaos mondial qu'aujourd'hui toute la planète subit.

Pourtant, l'histoire est bien jeune... Beaucoup se souviennent de ce qui a entraîné le Moyen-Orient (et le monde musulman) dans ces drames insoutenables subis chaque jour (dans l'indifférence générale) par des centaines de millions de malheureux impuissants (compte tenu de la pseudo-complexité d'enjeux tant géostratégiques que politico-économiques fortement influencés par des orientations idéologiques inavouées).

Face à ces horreurs, l'Occidental semble déshumanisé

Il est révoltant de constater que ce qui décime les populations moyen-orientales ne nous touche pas, ne nous indigne pas! Il y a là matière à réflexion? Il y en a même qui applaudissent, en redemandent!

Aucune guerre ne pourra ramener à la Paix une région du monde vivant un chaos - savamment orchestré - si la volonté de ramener la paix n'est que volonté de façade.

Les acteurs les plus significatifs pour arriver à ramener un peu d'ordre dans tout ce chaos sont bien connus puisque ce sont ceux-là mêmes qui en sont en très grande partie responsables.

Même l'ONU, honteusement impuissante, subit leur dictature que le droit de veto - que ce sont octroyés les plus puissants (inacceptable à mon sens en démocratie) - rend inévitable et fait un pied de nez des plus insultant aux autres pays (un pays pouvant annuler la résolution de tous les autres pays).

Oserons-nous les nommer ou allons-nous rester confortablement assis à subir les horreurs issues de leurs «visibles et invisibles» actions et manipulations.

Pouvez-vous répéter la question svp ?

Allons-nous rester confortablement assis sur nos verres de montres pendant que «....»?

Réponse : You win!!!.

Et j'ai nommé : « Le trio terrible! » constitué des États-Unis, d'Israël et de l'Arabie Saoudite (avec leur caravanes d'alliés). Mais que faire pour infléchir tout cela sinon éduquer et informer (ou plutôt, désinformer).

Bien sûr! Faire pression sur nos gouvernants dont l'alliance indéfectible aux trois nominés n'est même plus un secret de Polichinelle puisque mille fois déclarée et effrontément assumée (contre feu et eau déclarait fièrement Stephen Harper devant les micros et les caméras de télévision et un auditoire conquis).

Une autre guerre se prépare depuis longtemps! Israël qui sait ne pas pouvoir la remporter seule, tente désespérément de convaincre l'Occident, en dépit de tout bon sens, de s'y engager. Il s'agit d'attaquer l'Iran. Ainsi, la mission serait complétée, l'objectif atteint.

À force de faire en sorte que les populations des pays voisins s'entre-tuent et d'instabilité politico-économique totale autour de lui, l'État d'Israël pourrait prospérer (être en sécurité, prêche le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou).

Il ne resterait que les États «amis» féodaux et barbares des monarchies de la péninsule arabique - ne faisant pas partie de ceux qui sont contre nous - selon l'approche binaire Bushienne (ça me démange, mais je m'abstiendrai de faire un jeu de mots facile ; surtout que «j'ai la chienne!» de ce G.W. Bush et de tous ceux qui sont du même moule que lui) qui bénéficierait encore d'un semblant de paix, mais..., pour combien de temps encore?

Le monde est fou! Ils vont tout faire sauter ces cons!, pourrait caricaturer Charlie Hebdo.

Mais, excusez-moi! Il se fait tard! Il faut que je parte!

Un phoque vient d'être tué... en Alaska.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images