LES BLOGUES
14/03/2019 16:53 EDT | Actualisé 14/03/2019 16:59 EDT

La santé mentale des jeunes de 17 à 25 ans est préoccupante

Comment peut-on envisager l’avenir chez cette génération perdue, cette génération qui a de la difficulté à inculquer de meilleures valeurs sociales?

martin-dm via Getty Images
La santé mentale de ces jeunes est menacée et nous avons la responsabilité de les aider à mieux affronter les problèmes, les habitudes qu’ils vivent entre eux sur les réseaux sociaux, car ils sont souvent en détresse psychologique.  

Nous vivons au rythme de la technologie qui avance à une vitesse grand V. Cependant, la vitesse à laquelle nous vivons a des conséquences désastreuses sur l'humain. On dit que présentement, l'anxiété, le stress et la dépression ont augmenté de 60% chez les jeunes âgés entre 12 et 17 ans. Dans ce pourcentage, ces jeunes vont en plus souffrir d'intimidation.

Alors quoi faire pour diminuer ces tensions qui ne cessent d'augmenter? Dans une entrevue à Gravel le matin, Josée Blanchette, chroniqueuse au journal Le Devoir, mentionne qu'on vit un nouveau phénomène social avec l'arrivée de la génération Z (tous ceux nés après 1987), qui est à risque de vivre deux fois plus de stress, d'angoisse et de dépression. Cette génération semble obsédée par la performance et la réussite.

On constate que le tissu social est fragilisé. Les personnes n'ayant pas peur de s'exprimer disent tout ce qu'elles pensent sur les réseaux sociaux, et ce, sans filtre. Elles disent ce qu'elles ressentent d'une part, mais acceptent peu la critique d'autrui, d'autre part. Elles ne mâchent pas leur mot, sont directes et souvent en crise de panique lorsqu'elles ne parviennent pas à leurs fins, de sorte que leur jugement social est parfois altéré.

En tant qu'organisme en santé mentale, nous reconnaissons que cette génération Z vit un mal-être, de l'incertitude, elle perd ses repères et vit deux fois plus de stress, d'intimidation, de dépression et d'angoisse que la population en général. Peut-on essayer de mieux comprendre certains comportements, à savoir comment mieux intervenir, pour essayer d'améliorer nos façons de faire, devrions-nous faire de la prévention? La communication doit devenir un enjeu sociétaire important dans les prochaines années. Nous devons apprendre à mieux communiquer ensemble pour parvenir collectivement à un meilleur dialogue.

La société est-elle devenue trop apathique pour prendre position afin d'améliorer notre façon de communiquer entre nous? Les relations sociales chez les jeunes commencent à s'envenimer, surtout sur les réseaux sociaux.

Sommes-nous en train d'accepter l'inacceptable?

Sommes-nous en train de détruire nos véritables façons de communiquer entre humains? La santé mentale chez nos jeunes est inquiétante et nous devons trouver des moyens d'améliorer notre tissu social qui s'effrite constamment. Nous devons collectivement nous pencher sur cette nouvelle réalité et nous questionner sur nos façons d'agir et d'interagir, de même revoir notre éthique et notre psychique.

Comment peut-on envisager l'avenir chez cette génération perdue, cette génération qui a de la difficulté à inculquer de meilleures valeurs sociales?

En tant que société, nous avons le devoir de nous questionner des attitudes, des comportements dérangeants: comment peut-on envisager l'avenir chez cette génération perdue, cette génération qui a de la difficulté à inculquer de meilleures valeurs sociales?

La santé mentale de ces jeunes est menacée et nous avons la responsabilité de les aider à mieux affronter les problèmes, les habitudes qu'ils vivent entre eux sur les réseaux sociaux, car ils sont souvent en détresse psychologique.

Il est important de trouver des moyens d'établir une meilleure communication. Il faut savoir sensibiliser et apprendre à parler à cette jeune génération en pleine métamorphose. Nous devons interpeller nos jeunes. Comment notre société doit-elle se comporter devant un tel dilemme qui amenuise nos relations sociales?

À LIRE AUSSI:

» Les augmentations de loyer: connaissez-vos droits

» Catherine Fournier: ultimatum pour la souveraineté

» L'environnement: l'incroyable expression de la jeunesse

La section des blogues propose des textes personnels qui reflètent l'opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle du HuffPost Québec.