LES BLOGUES
04/10/2016 08:40 EDT | Actualisé 04/10/2016 12:06 EDT

Tout le monde en parle dans l'ignorance

«Avoir de l'ouverture d'esprit est une qualité, mais pas au point

que votre cerveau tombe par terre» - Carl Sagan

La vie après la mort existe. Oui, oui. C'est Stéphane Allix, journaliste français, qui nous le prouve dans son récent livre Le Test. Et qui plus est, il a été invité à Tout le monde en parle (TLMEP). Cette émission ne tomberait jamais dans l'erreur d'inviter quelqu'un qui proclame des affirmations sorties tout droit de son imagination. Tout comme l'émission de radio Médium Large, où il a été aussi invité, qui ne verse jamais dans le paranormal non vérifié. C'est donc prouvé scientifiquement, la vie après la mort existe et merci TLMEP et Médium Large de nous l'annoncer en primeur mondiale avant même la communauté scientifique.

L'enquête du livre Le Test

Mon introduction hypersarcastique ne rend pas justice à Tout le monde en parle, une émission d'intérêt public qui est un succès incontestable et qui façonne très souvent positivement le psyché québécois comme peu d'émissions ont réussi. Cependant, la télédiffusion du 2 octobre 2016 est un exemple parfait du danger de laisser la parole à n'importe qui vole le mot science pour pousser son agenda paranormal personnel.

Que nous dit le livre Le Test selon son auteur? Stéphane Allix prétend qu'il a mené une étude scientifique avec des médiums et que cette enquête prouve presque hors de tout doute l'existence de l'au-delà. C'est une affirmation extraordinaire qui demande des preuves extraordinaires. Or, quelles sont ces preuves extraordinaires?

Ces médiums, par la supposée entremise des paroles de son père décédé, auraient décrit correctement les objets que M. Allix a cachés dans le cercueil de son père. Sous-entendu que seuls lui et son père décédé étaient «au courant» de ces objets et que si les médiums ont été capables de les décrire, la seule explication est qu'ils ont contacté son père dans l'au-delà. Voilà, c'est prouvé, plus rien à rajouter, l'au-delà existe et quiconque réfute ceci est un sceptique borné et aveugle: les «incrédules» comme le dit si bien Guy A.

Allix au pays de ses merveilles

Passons vite l'hypothèse que M. Allix serait un charlatan. En vérité, l'accuser de mentir serait une explication beaucoup moins extraordinaire que d'inventer un au-delà dont l'existence n'a toujours pas été prouvé en 6 000 ans de civilisation. Mais, non, je n'irai pas là.

M. Allix est probablement fortement convaincu de ses «croyances». D'ailleurs, il le dit lui-même à TLMEP, il n'aurait pas continué dans son domaine paranormal s'il n'y croyait pas. Or, il vient de trahir sa conception de l'esprit scientifique en énonçant cela. Car la science, et peu de gens se l'imaginent, ne fonctionne pas par la croyance du but à obtenir, mais au contraire, en prouvant que l'hypothèse scientifique est fausse. Hein?

La réfutabilité

La méthode scientifique, pour inventer des micros, des caméras de télévision et un moyen de diffuser TLMEP, a parcouru d'innombrables hypothèses qui furent prouvées fausses afin d'approcher de la moins mauvaise théorie qui tente d'expliquer la Nature. À l'heure actuelle, toutes nos théories sont les moins mauvaises pour approcher de cette vérité. Et c'est avec cela que nous pouvons écouter TLMEP chez soi maintenant alors que nous ne le pouvions pas il y a un siècle.

La science est une constante évolution d'hypothèses. En médecine, il y a quelques siècles on pratiquait les saignées croyant que ça guérissait les maladies. Est-ce que la chimiothérapie est la saignée du 21e siècle, comme semble l'affirmer Josée Blanchette à l'émission? Peut-être bien.

Il n'est pas possible d'affirmer avec certitude que l'au-delà n'existe pas. Mais on ne peut certainement pas affirmer que l'au-delà existe avec seulement des témoignages de médiums.

La lecture à froid des médiums

Pour les mêmes raisons, il n'est pas possible d'affirmer avec certitude que l'au-delà n'existe pas. Mais on ne peut certainement pas affirmer que l'au-delà existe avec seulement des témoignages de médiums. Car il existe d'autres explications que celle selon laquelle les médiums parlent directement avec les morts. Il est possible d'expliquer de façon rationnelle tout ce que les médiums font.

Que ce soit volontaire ou sans qu'ils ne s'en rendent compte, les médiums pratiquent ce que l'on appelle la lecture à froid. Il s'agit d'une technique de communication pour obtenir de l'information subrepticement sur une personne. Peut-être que M. Allix, qui connaît les objets qu'il a placés dans le cercueil, a été victime de cette technique. Une meilleure étude aurait employé un expérimentateur neutre performant l'entrevue avec les médiums.

Est-ce qu'il inclut dans son enquête les médiums qui n'ont pas été capables de déterminer les objets ou seulement ceux dont le témoignage rejoint son but qui est de prouver l'existence de l'au-delà? Ce sont toutes des questions sur son expérience dite scientifique (qui n'a en fait rien de scientifique) qu'il est légitime de se poser et pas besoin d'être un sceptique borné ou un «incrédule du Québec» pour émettre des doutes sur son affirmation extraordinaire.

Les médiums sont dangereux

Bon... ok... Stéphane Allix est dans ses merveilles. Mais pourquoi ne pas le laisser là-dedans, dans ses rêves, dans son illusion même, quel mal fait-il à nous tous de croire à ses chimères? De tout temps, l'humain a inventé des entités qui ne semblent pas exister, soit pour faire face à l'absurdité de sa propre mort, soit par continuité à l'âge adulte de la propension des enfants à imputer de la volonté à des objets inanimés. Pourquoi ne pas laisser chacun dans ses illusions d'une vie après la mort si cela peut rendre l'existence plus supportable?

La raison pour laquelle nous devrions nous méfier des médiums et de tous ceux qui professent des idées fausses est qu'y croire peut être fatal. Le cas de la médium Sylvia Browne est éclairant. Le 21 avril 2003, Amanda Berry est kidnappée par Ariel Castro à Cleveland, Ohio. Durant une émission en novembre 2004, Sylvia Browne annonce que ses visions montrent qu'Amanda est morte. Louwana Miller, sa mère, est dévastée. Elle se départit des effets de sa fille et mourra dans le désespoir, d'une crise de coeur, en 2006. Le 6 mai 2013, Amanda est libérée avec l'aide de voisins de ses kidnappeurs. Bien vivante.

Que serait-il arrivé à la mère si Sylvia Browne s'était tout simplement tue? Aurait-elle retrouvé sa fille dans le plus grand des bonheurs qu'un parent puisse avoir? Les sceptiques des sceptiques diront que Sylvia Browne n'est pas une «vraie» médium. Mais selon des études, le taux de succès des médiums dans les enquêtes est comparable aux non-médiums. Recourir à des médiums pour résoudre des enquêtes draine des ressources importantes qui pourraient être utiles ailleurs que dans les fausses pistes qu'elles engendrent.

Les méchants incrédules désenchantés

Le mystère de la vie après la mort nous inquiète tous plus ou moins. Certaines religions nous font peur en y évoquant un endroit de malheur éternel selon notre comportement sur cette Terre. D'autres religions promettent un paradis à ceux qui effectuent certaines actions malveillantes. La science ne peut infirmer l'existence d'un au-delà, mais elle est capable d'offrir des explications rationnelles à toutes les manifestations dites paranormales.

Le sociologue Max Weber parle du désenchantement du monde, dans le sens que la science recule de plus en plus la frontière de l'inexpliqué, éteignant la magie du mystère. Mais le monde actuel contient encore énormément de magie pour qui sait la voir. Comment expliquer la conscience? Et l'origine de l'Univers. Et même plus près de nous, les boules de feux électriques et les éclairs farfadets.

On peut être incrédule et continuer d'apprécier la magie de la Nature tout autour de nous.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter