LES BLOGUES
04/05/2017 09:45 EDT | Actualisé 04/05/2017 09:46 EDT

Regard sceptique sur l'affaire Madeleine McCann (1ère partie)

Peu connue du monde francophone ou même nord-américain, la disparition de la petite Madeleine McCann passionne et divise les Britanniques depuis 10 ans. Et pourquoi? Parce que les parents, deux docteurs, sont suspects.

Le 3 mai 2017, cela fait 10 ans que la petite Madeleine McCann est disparue de l'appartement au Portugal où la famille britannique prenait leurs vacances. Alors âgée de presque 4 ans (sa fête est le 12 mai), sa disparition n'est pas sans rappeler celle de Cédrika Provencher avant que des restes de Cédrika soient retrouvés dans un boisé marécageux.

Peu connue du monde francophone ou même nord-américain, cette tragédie passionne et divise les Britanniques depuis 10 ans. Et pourquoi? Parce que les parents, deux docteurs, sont suspects.

Les faits

La famille McCann comprend Gerry McCann (père), Kate Healy (mère), Madeleine et les deux jumeaux de 18 mois à l'époque. La famille arrive le 27 avril 2007 à Praia de Luz, un petit village touristique au Portugal, pour un séjour de sept nuits, accompagnée de sept de leurs amis adultes (et quelques enfants), un groupe que les médias ont appelé les Tapas 9 (car 9 adultes en tout qui avaient l'habitude de se rencontrer le soir au bar à tapas laissant les enfants dormir sans surveillance).

Le 1er mai au soir, un témoin habitant en haut de l'appartement des McCann dit qu'elle a entendu Madeleine crier pour ses parents pendant plus d'une heure. Les McCann avaient l'habitude d'aller au bar à tapas chaque soir avec leurs amis, laissant les enfants sans surveillance, mais prétextant qu'ils se partageaient des rondes de surveillance toutes les demi-heures, un élément crucial de l'enquête, car il estcontesté par certains.

Le 3 mai, à 14h29, une photo aurait été prise par Kate de sa fille avec son mari prouvant que la fillette était encore vivante à cette heure, quoique la photo n'a été développée que plusieurs jours plus tard alors que Gerry était en Angleterre, certains avançant qu'il a ajouté la date et l'heure sur une ancienne photo.

La même journée, le père et la mère auraient couché leurs enfants vers 19h avant de se rendre au bar à tapas avec leurs amis.

La même journée, le père et la mère auraient couché leurs enfants vers 19h avant de se rendre au bar à tapas avec leurs amis. En premier lieu, ils prétendront que la porte de la chambre des enfants était barrée ainsi que la porte-fenêtre et la porte de l'appartement. Par la suite, ils changeront leur version (on verra pourquoi) en disant que la porte-fenêtre était débarrée ainsi que la porte de la chambre des enfants pour leur permettre de quitter en cas de feu.

Madeleine n'est plus là

Ce soir-là, les Tapas 9 prétendent qu'ils ont surveillé leurs enfants de façon périodique, le père Gerry avançant même qu'il était aux toilettes pendant que le ravisseur de sa fille était dans la chambre sans même qu'il le sache. Quoi qu'il en soit, à 22h, après être retourné à l'appartement, Kate la mère, retourne au bar à tapas en criant que des ravisseurs ont enlevé sa fille. Ici, les versions diffèrent, car certains ont entendu «elle est partie», d'autres ont entendu «ils l'ont prise», alors que d'autres témoins disent qu'elle a dit «elle a été enlevée».

Cette information est importante, car la police portugaise a développé ses soupçons sur les parents à partir de ce moment. Elle est effectivement appelée vers 22h14 et n'arrive que plusieurs dizaines de minutes plus tard selon les témoins. La scène est déjà compromise, les Tapas 9 ayant tous visité la chambre des enfants et laissé leurs empreintes partout.

Les parents indiquent tout de suite que la fenêtre est ouverte et que le ou les ravisseurs ont pris Madeleine en entrant et sortant par là.

Les parents sont suspects

La police portugaise suspecte immédiatement les parents Kate et Gerry pour plusieurs raisons. Premièrement, la scène ne comporte aucune marque d'entrée par effraction. De plus, la fenêtre se ferme par un store horizontal qu'il est impossible d'actionner de l'extérieur à moins de le briser et le store était intact. Les seules empreintes près de la fenêtre sont celles de Kate et aucune fibre de tissu n'est découverte autour du cadre de fenêtre, qui est à 3 pieds du sol et donc demande une enjambée pour y entrer et y retirer un enfant.

Devant cette impossibilité, que le ravisseur soit passé par la fenêtre, les parents se rappellent alors (prétendent-ils) qu'ils avaient débarré la porte du patio, mais comme la fenêtre était aussi ouverte, ils concoctent un scénario compliqué où le ravisseur est d'abord entré par la porte-fenêtre, ensuite ouvert la fenêtre pour entrer par la fenêtre afin de ravir Madeleine. Pas besoin d'être la tête à Papineau (expression québécoise) pour conclure que cette hypothèse ne fait pas de sens.

Devant toutes ces contradictions et le témoignage changeant des parents et de leurs amis, la police portugaise conclut que les parents ont tué Madeleine par accident en la droguant pour la faire dormir (les parents sont anesthésistes) afin qu'elle ne crie plus pendant qu'ils soupent au bar à tapas. Constatant le décès accidentel de leur fille et ne voulant pas perdre leur licence de docteurs, ils ont inventé une histoire d'enlèvement à la hâte, tout en camouflant le corps de leur fille dans un gros sac bleu caché derrière le sofa avant de s'en débarrasser du haut d'une falaise transportant le corps dans une voiture qu'ils loueront des semaines plus tard.

Keela et Eddie

Comment peuvent-ils savoir tout cela? La police portugaise demandera l'aide de deux chiens britanniques réputés pour trouver des odeurs de cadavres humains et du sang humain, respectivement Eddie et Keela. Les chiens ont été amenés à l'appartement des McCann plusieurs semaines plus tard et ont détecté tous les deux des senteurs au même endroit derrière le sofa.

De plus, lors d'un test avec plusieurs voitures dont celle louée par les McCann, les chiens ont détecté une odeur seulement dans le coffre de la voiture des McCann. Ça commence à sentir mauvais...

Et ça ne fait que débuter. La semaine prochaine, je conclurai avec les rebondissements récents de l'enquête et je mettrai mon chapeau de détective sceptique d'estrade.

À suivre...

LIRE AUSSI:

» Ce petit s'est embarré dans la voiture et a eu le plus beau jour de sa vie

» La tombe de Romy Schneider profanée

» Cette photo va sans doute vous rappeler vos parents et leur usage des technologies

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST