LES BLOGUES
26/04/2015 11:42 EDT | Actualisé 26/06/2015 05:12 EDT

Les générations futures se débrouilleront comme elles le pourront

Les conservateurs, comme les libéraux au Québec, ont décidé de promouvoir des politiques favorisant à court terme une minorité possédante, mais laissant la société dans un état lamentable pour les générations futures.

Il ne fait pas bon être jeune en 2015. Les divers paliers de gouvernement instrumentalisent la jeunesse et agissent de façon paternaliste en prétendant savoir ce qui est bon pour elle, en s'assurant de lui retirer toutes les ressources qui lui permettraient de s'émanciper, tout en affirmant le faire en son nom.

Attaques en règle contre les générations futures

Outre le fait que le ministre fédéral, Joe Oliver, affirme qu'il laissera le soin à nos petits-enfants de régler les problèmes qu'il crée avec son budget, les attaques en règle contre les générations futures se multiplient.

Après avoir coupé les vivres au réseau scolaire, entraînant une perte de ressources professionnelles et de soutien dont les élèves ont besoin pour favoriser leur réussite ; après avoir comprimé le budget de l'enseignement supérieur ; après avoir réduit les fonds des centres jeunesse emploi ; après l'abolition des centres locaux de développement ; après la réduction des mesures pour les villages dévitalisés qui cherchent à attirer les jeunes familles en région ; après avoir augmenté le fardeau fiscal de ces mêmes jeunes familles, le gouvernement du Québec vient maintenant d'abattre sa tronçonneuse dans les forums jeunesse.

Par et pour les jeunes

Les forums jeunesse travaillent à augmenter la participation citoyenne des jeunes et à favoriser la relève d'administrateurs publics, de politiciens, etc. Ils étaient les principaux porte-voix des jeunes de toutes les régions. Ils jouaient un rôle-conseil et assuraient une représentativité régionale, et tout cela par et pour les jeunes. Cette mission sera diluée avec la réforme que vient d'imposer le gouvernement Couillard.

Atrophier les rares lieux de pouvoir, de concertation et de représentation de la jeunesse au nom des générations futures, c'est on ne peut plus ironique ! Surtout venant d'un premier ministre qui a écrit ceci il y a moins d'un an :

Le choc des générations

Les conservateurs, comme les libéraux au Québec, ont décidé de promouvoir des politiques favorisant à court terme une minorité possédante, mais laissant la société dans un état lamentable pour les générations futures. Contrairement à Joe Oliver, je souhaite léguer à mes petits-enfants une société forte de ses services publics, un environnement sain, des infrastructures solides et une démocratie vivante !

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Chômage au Canada: classement par province Voyez les images