LES BLOGUES
18/12/2018 11:51 EST | Actualisé 18/12/2018 17:18 EST

Polimètre Legault: le gouvernement tiendra-t-il ses promesses électorales?

Le Polimètre est une façon efficace de donner l’heure juste aux citoyens, aux journalistes et aux chercheurs quant aux engagements du gouvernement Legault, et des verdicts concernant leur respect.

L’intention de l’équipe du Polimètre s’inscrit dans un objectif de validation et de suivi des promesses.
MARTIN OUELLET-DIOTTE via Getty Images
L’intention de l’équipe du Polimètre s’inscrit dans un objectif de validation et de suivi des promesses.

Le 1er octobre dernier, la Coalition avenir Québec remportait, pour la première fois de son histoire, les élections provinciales, obtenant 37,42% du vote populaire et faisant élire 74 députés. L'équipe du Polimètre, associée au Centre d'analyse des politiques publiques de l'Université Laval, entreprit alors un travail scientifique d'extraction des promesses caquistes faites lors de la campagne électorale pour en faire le suivi, comme elle l'avait fait précédemment pour les gouvernements Marois et Couillard.

Une promesse électorale consiste en l'engagement d'un parti politique à réaliser, maintenir ou supprimer une politique, une loi, une réforme, un projet, ou un programme, s'il est élu.

Les promesses faites en campagne électorale établissent en quelque sorte les buts et les priorités du parti élu pour le prochain mandat ainsi que les moyens pour les atteindre. L'équipe du Polimètre a rassemblé tous les communiqués de presse et les textes de la section «Nos idées» de la page web de la Coalition avenir Québec pour reconstituer sa plateforme électorale.

Une méthodologie rigoureuse est nécessaire pour déterminer les promesses à intégrer au Polimètre. Chaque codeur de l'équipe du Polimètre extrait une liste des promesses de façon indépendante à partir de la plateforme électorale en se concentrant sur la structure syntaxique de chaque phrase. Chaque promesse doit correspondre à une seule action gouvernementale pour éviter le double comptage. Une fois ce travail terminé, l'équipe se rencontre pour comparer et valider chacune des promesses issues de la plateforme.

Ce procédé permet de rassembler la totalité des promesses contenues dans la plateforme en s'assurant que chacune des promesses contient les caractéristiques requises pour effectuer un suivi sans ambiguïté de sa réalisation (ou non) et assurer la rigueur scientifique du Polimètre.

En somme, pour qu'un énoncé soit compris comme une promesse, il doit contenir des éléments syntaxiques permettant de mesurer l'action entreprise par le gouvernement, la force de l'engagement et son évolution.

Par ce processus rigoureux, l'équipe du Polimètre a identifié 251 promesses réparties par domaine de politiques publiques comme suit: Santé et services sociaux (55), Régions et agriculture (49), Économie et employabilité (35), Éducation et recherche (28), Gouvernement et démocratie (24), Environnement (16), Familles (14), Loi et ordre (9), Identité et nationalisme (8), Arts et culture (5), Affaires internationales et défense (5), et Minorités (3).

À la vue des résultats, un constat s'impose: les données obtenues par les médias et par l'équipe du Polimètre divergent. En effet, lors de la couverture médiatique des élections, Le Devoir a fixé le nombre de promesses à 117 et L'actualité à 100. Radio-Canada n'a pas dénombré les promesses de façon individuelle, mais les a plutôt divisées en 14 dossiers.

Cette divergence reflète une différence d'intention dans la compilation des promesses par les médias d'une part et par l'équipe du Polimètre d'autre part. La démarche du Devoir, de L'actualité et de Radio-Canada portait principalement sur l'identification des grands enjeux de la campagne électorale afin de sensibiliser les citoyens aux positionnements de la CAQ sur cesdits enjeux.

François Legault tient-il ses promesses électorales?

Après 74 jours au pouvoir, le gouvernement Legault a 7,6% de ses promesses réalisées ou en voie de l'être et 92,4% en attente. Vous pouvez suivre les promesses réalisées, partiellement réalisées, rompues ou en suspens du Polimètre Legault.

L'intention de l'équipe du Polimètre s'inscrit dans un objectif de validation et de suivi des promesses. L'intérêt ici est de vérifier dans quelle mesure le gouvernement Legault remplira au fil de son mandat, les promesses qu'il a présentées lors de sa campagne électorale. Pour assurer la fiabilité et la transparence des verdicts de tenue des promesses, l'équipe du Polimètre identifie de manière exhaustive toutes les promesses électorales et conserve le libellé exact de manière à ne pas risquer d'en déformer le sens original lors de leur extraction.

C'est une façon efficace et conviviale de donner l'heure juste aux citoyens, aux journalistes et aux chercheurs quant aux engagements du gouvernement Legault et des verdicts concernant leur respect. C'est aussi la meilleure façon de produire des données pour alimenter la recherche scientifique sur la réalisation des promesses électorales.


L'équipe du Polimètre, Centre d'analyse des politiques publiques:
Lisa Birch, Professeure associée, Université Laval
François Petry, Professeur émérite, Université Laval
Antoine Baby-Bouchard, auxiliaire de recherche
Myriam Dumais-Desrosiers, auxiliaire de recherche


À LIRE AUSSI:

» Tamara Thermitus: précipitée dans une «falaise de verre» qui cible les femmes racisées?
» Éducation: le centre de triage du ministre Jean-François Roberge
» Taxe scolaire: quand 1$+1$ ne donne pas toujours 2$

La section des blogues propose des textes personnels qui reflètent l'opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle du HuffPost Québec.