LES BLOGUES
19/06/2015 11:34 EDT | Actualisé 19/06/2016 05:12 EDT

Des lectures estivales pour nos politiciens en chef

LES JEUNES ONT LA PAROLE - Cet été, exit les polars, romans d'aventures ou livres à l'eau de rose. Ces suggestions de lectures permettront aux chefs de parti de s'armer intellectuellement en vue de la prochaine session parlementaire.

L'été est synonyme de vacances, même pour les politiciens. Et quoi de mieux que les vacances estivales pour lire tout ce qu'on a repoussé à plus tard? Voici donc une liste de lectures pour nos chefs de parti politique qui quitteront bientôt l'antre de l'Assemblée nationale pour les BBQ et le sable fin. Or, cet été, exit les polars, romans d'aventures ou livres à l'eau de rose. Ces suggestions de lectures permettront de s'armer intellectuellement en vue de la prochaine session parlementaire.

Si François Legault prévoit toujours être chef à l'automne, je lui suggère grandement un livre de motivation. Il en a bien besoin par les temps qui courent. J'aurais pu suggérer un cliché à la Paulo Coelho, mais je jette plutôt mon dévolu sur la biographie de Donald Trump. Comme lui, Trump est un riche homme d'affaires. Il est certes beaucoup plus riche, mais passons outre ce détail. Autre atome crochu, Donald Trump s'y connaît en matière de tentatives ratées de prendre le pouvoir. En effet, celui-ci a voulu se présenter comme président en 1988 et en 2000 pour finalement se retirer. En 2004, il jongle avec l'idée de devenir gouverneur de New York pour finalement se retirer à nouveau. Idem pour la présidentielle de 2012. En 2015, il annonce qu'il se présente officiellement à la présidentielle de 2016. Est-ce que 2016 sera la bonne ? Voilà un exemple de détermination pour le chef de la CAQ.

Revenons maintenant à des politiciens plus sérieux. Notre premier ministre est en croisade pour redresser les finances publiques. Cet été, je lui recommande l'ouvrage Contre le vide moral : restaurons la social-démocratie, de Tony Jundt. Cet ouvrage retrace les origines de la social-démocratie et propose des pistes de réflexion pour les gouvernements sociaux-démocrates. Surtout, ce livre nous amène à nous interroger sur les valeurs de nos sociétés et de notre modèle économique telles que la justice et la morale. Notre premier ministre souhaite repenser l'État, préserver les services publics et promouvoir l'équité intergénérationnelle. Soit. Or, derrière ces nobles objectifs, on sent un préjugé favorable au secteur privé et à la réduction de la taille de l'État. Cet ouvrage démontre de façon brillante les effets dévastateurs de la privatisation des services publics en Europe et en Amérique sur l'ascenseur social. Une bonne lecture pour un premier ministre avide de philosophie. Peut-être réalisera-t-il que l'équilibre des finances publiques est un moyen et non une fin en soi.

Et s'il était possible de réduire les inégalités de richesse par des politiques alimentaires audacieuses ? C'est ce que propose l'organisme Vivre en ville dans une récente publication intitulée Villes nourricières. On y recense des initiatives prometteuses provenant de villes américaines et européennes où l'agriculture urbaine et les services de proximité permettent de réduire les îlots de chaleurs, les déserts alimentaires et la pauvreté ! Pas mal, non ? Une foule d'idées pour les trois circonscriptions montréalaises représentées par Québec solidaire et leurs multiples chefs/porte-paroles.

Le best-seller Le capital au XXIe siècle, de l'économiste français Thomas Piketty mérite d'être lu par nos chefs de parti. Dans un ouvrage fouillé, Piketty démontre que les inégalités de richesse au XXIe siècle ont rejoint la situation qui prévalait au XIXe siècle et au début du XXe siècle. La richesse est davantage produite par la spéculation que par la force de travail. Or, comment expliquer que la taxation soit plus lourde pour le travailleur que pour le spéculateur ? Un ouvrage à lire pour le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, qui souhaite proposer une alternative à l'austérité et insuffler de nouvelles idées à la formation souverainiste.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST