LES BLOGUES
19/02/2018 09:00 EST | Actualisé 19/02/2018 10:16 EST

Naître au travail

Si comme moi, vous avez rencontré cette personne marquante dans votre vie, cette personne qui changera votre perception et vos agissements dans vos fonctions, vous êtes fortunés.

FangXiaNuo via Getty Images

Toi, oui toi, c'est à toi que je m'adresse aujourd'hui! Pour ceux et celles qui ne se fient qu'au titre pour entreprendre une lecture, vous serez déçu ici. Naître au bureau; ne raconte pas l'histoire rocambolesque et sauvage vécue entre deux collègues de bureau énamourés, ayant mené à la naissance de la petite mardi.

Oh que non, mais avant... passons brutalement d'un sujet à un autre, si vous me le permettez bien, sans transition, mais n'ayez pas peur, la liaison suivra sous peu.

Avouons-le, les oiseaux sont incroyables, surtout les femelles. Mais encore davantage les mères lorsqu'il est question d'éducation. Pas de flânage, pas de niaisage, deux-trois repas, et hop, on doit quitter le nid douillet. Les mères quittent le nid et forcent littéralement les oisillons à l'élancer du sommet de la falaise. Certains réussissent, beaucoup meurent. Qu'importe, ils se mettent à la tâche.

Notre mère nous fait naître, nous donne la vie. Et puis, les évènements s'enchaînent aussi rapidement pour nous qu'ils ne s'enchaînent pour les oisillons en pleine chute. Les évènements se succèdent, jusqu'au jour, où certains d'entre nous s'enchaînent au travail.

Le travail, c'est la vie, et la vie, c'est le travail.

Le travail, c'est la vie, et la vie, c'est le travail. Une fois acceptée ou résignée, aussi bien grandir et évoluer dans un environnement contrôlé, douillet, et dans lequel nous pouvons nous émanciper, plutôt que de vieillir, chétif, dans une entreprise qui nous coupe le réservoir à oxygène lorsque celle-ci se défend d'agir en bon parent avec nous.

Plutôt que de remâcher et ressasser les questions touchant le stress au travail, la compétition, l'injustice organisationnelle et procédurale, les abus, le plafonnement, les conflits d'intérêts, et autres, je vais adopter une approche un brin plus optimiste aujourd'hui.

Parlons de prise de conscience, d'éveil du désir d'apprendre, de se développer et de se dépasser, d'émancipation, de vouloir, de pouvoir, et de façon d'envisager et de concevoir des solutions aux problèmes.

Parlons d'une figure marquante, presque aussi marquante –toute proportion gardée- que n'a plus l'être votre mère à vos premiers stades de développement dans la vie. Ayant débuté le travail dès un jeune âge, et ayant cumulé plusieurs emplois en même temps avant même d'atteindre la majorité, disons qu'à 25 ans, j'avais déjà passé plus d'heures au travail que j'en avais passé avec mes parents entre l'âge de la maternelle au 5e secondaire.

Pendant cette période, j'ai eu une vingtaine de boss. À quelques exceptions près, surtout avec du recul, la très grande majorité de ceux-ci étaient mauvais, voire exécrables, tant sur les aspects opérationnels et organisationnels, que sur le plan humain. Mais étais-je mieux ou bien différent de ceux-ci, ou encore, peut-être n'étais-je qu'une pâle figure de leur incompétence?

Qu'importe, pour moi, une job, c'était une job!

Un jour, j'ai rencontré une directrice RH qui m'a fait naître au travail.

Puis un jour, j'ai rencontré une directrice RH qui m'a fait naître au travail. Malheureusement, ce n'est pas tout le monde qui trouve ce supérieur. Mais, si comme moi, vous avez rencontré cette personne marquante dans votre vie, cette personne qui changera votre perception et vos agissements dans vos fonctions, vous êtes fortunés.

Profitez du moment pendant que ça passe et sachez le reconnaître et l'apprécier.

Car, comme ce fut le cas avec le nid familial, lorsque nous avons quitté la personne qui nous a vus naître, un jour, nous devons aussi quitter la personne qui nous a fait naître et grandir au travail.

Ce n'est pas parce que vous ne vivez plus avec votre mère que cela efface tout ce qui a précédé votre départ. Il en est ainsi avec le directeur ou la directrice qui vous a mis sur la mappemonde.

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost