LES BLOGUES
05/10/2018 12:24 EDT | Actualisé 05/10/2018 12:27 EDT

Un théâtre dans le transport en commun

Pas de scénario, le spectacle ne s'inspire que de la vraie vie.

Warchi via Getty Images
Contrairement à une scène de théâtre, les acteurs et le public partagent le même espace, dans le métro.

Du linge tiré de modes variées, exhibées par des passagers de tous les âges, différentes langues entendues, les cultures qui se mélangent, les diverses humeurs des passagers... j'ai parfois l'impression que les transports en commun transforment le quotidien des gens en représentation théâtrale. Chaque rôle est joué par des gens anonymes, qui, en fait, ne jouent pas, ils sont seulement fidèles à eux-mêmes.

Pas de scénario, le spectacle ne s'inspire que de la vraie vie. Une fois, j'ai vu une mère qui enseignait la lecture à son fils. Elle utilisait une méthode si intéressante. Comme il semblait leur rester encore plusieurs stations à parcourir avant d'arriver à destination, la maman a utilisé la carte du métro afin de lui enseigner les lettres de l'alphabet, puis d'en distinguer les syllabes dans le but de mieux prononcer le nom des stations.

Toutes ces publicités affichées dans le métro, si attirantes avec leurs couleurs, représentent pour moi un croisement unique entre la créativité et les analyses du marché. Effectuant toujours le premier pas qui décidera de l'avenir des nouveaux produits lancés par les grandes marques, les affiches embellissent les transports publics avec leurs designs originaux. D'ailleurs, ces mêmes publicités m'ont convaincue de lancer ma carrière de conceptrice-rédactrice.

Le jour du match final du Coupe du Monde en juillet a été particulièrement remarquable pour moi. Bien que je n'ai pas écouté le match, j'ai quand même participé aux célébrations soulignant la victoire de la France. L'ambiance du métro a été colorée par le tricolore: les fêtards avec le drapeau national de France, chantant une chanson que tous connaissaient, peut-être leur hymne national. Il n'y avait aucune ambiguïté, la France avait clairement gagné.

Cet espace public qu'est le métro a aussi la réputation d'être un lieu où se déroulent des situations désagréables, comme des insultes proférées et des querelles provoquées. La plus récente dont j'ai été témoin, et dont je me souviens parfaitement, opposait une vieille dame et un jeune homme. La dame paraissait irritée par la musique que le jeune homme écoutait à fort volume sur son cellulaire. Comme toujours, aucun témoin n'est intervenu pour mettre fin au conflit verbal. De mon côté, je me suis juste imaginé que les deux s'étaient levés du mauvais pied.

Contrairement à une scène de théâtre, les acteurs et le public partagent le même espace, dans le métro. À mon avis, le spectacle commence dès notre entrée dans l'autobus, avec notre habitude de toujours saluer le conducteur et de le remercier à la descente, de bons gestes pour leur exprimer notre appréciation. Leur réponse, un typique «Bienvenue!», est devenue mon moment le plus satisfaisant de cette expérience.