LES BLOGUES
14/07/2016 01:21 EDT | Actualisé 14/07/2016 01:26 EDT

À Go! On raccroche et on se branche... sur nos enfants!

Allez, à Go! On raccroche et on se branche... sur nos enfants. Sans cela, une fois ados, ne leur reprochez pas d'avoir toujours le nez collé à leur portable en leur disant que votre relation en souffre.

Une douce soirée d'été, le parc se remplit de petits bouts d'choux et de parents. Les enfants jouent et glissent. D'autres construisent des châteaux de sable ou font des routes avec leurs camions sous l'oeil attentif et amusé de leurs parents.

Sur la balançoire, un gamin d'environ 4 ans crie à son père : « Pousse-moi! Allez, papa, pousse-moi! » Et pourtant, bien que papa soit posté dernière lui, le petit reste immobile sur la planche. Papa est absorbé au téléphone dans une conversation animée. L'enfant finit par descendre de la balançoire et tente d'attirer l'attention de papa. Rien n'y fait. Papa lui fait de gros yeux, il pose son doigt sur ses lèvres pour lui dire de se taire, il se retourne et s'éloigne de fiston. C'en est trop pour le petit. Il s'écroule par terre et fait une crise.

Le père finit par finir son appel, s'approche de son fils et lui dit sèchement : « Tu ne vois pas que je suis au téléphone! Ça suffit, on rentre à la maison si tu n'es pas capable de comprendre ça. » Il le soulève par le bras et dans une crise épouvantable, ils quittent le parc.

Hein? Quoi?! Comprendre quoi?

Smartphones, des téléphones dits intelligents ? Huh!

Sont-ils trop peu intelligents ces téléphones pour prendre les messages?

Pourquoi ne pas avoir laissé ce téléphone à la maison?

Pourquoi tout est devenu si immédiat, instantané?

Ce papa avait sans doute ses raisons à lui de prendre cet appel. Plein de parents se donnent de bonnes raisons pour prendre les appels. C'est ennuyeux un parc avec des enfants. Hop! On zieute Facebook. C'est embêtant d'attendre dans une salle avec son bébé. Hop! On zieute le téléphone, on joue, on appelle.

Ce qu'il y a de pire à mes yeux, ce n'est pas l'omniprésence de ce téléphone, mais bien la façon dont papa a traité son fiston. Pourquoi ne lui a-t-il pas simplement dit : « Oh! Je suis vraiment désolé mon garçon. J'avais un appel important, mais maintenant je suis tout à toi. Qu'as-tu envie de faire? »

Curieusement, je scrutais la scène et observais la réaction des autres parents. J'ai souri en voyant un autre papa glisser la main dans sa poche, sortir son téléphone et l'éteindre.

À défaut d'avoir permis à ce gamin de profiter d'un moment de qualité avec papa, ça aura permis à un autre enfant d'avoir un papa tout dispo.

Allez, à Go! On raccroche et on se branche... sur nos enfants. Sans cela, une fois ados, ne leur reprochez pas d'avoir toujours le nez collé à leur portable en leur disant que votre relation en souffre.

À voir également:

Galerie photo 25 enfants qui ressemblent trop à leur père Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter