LES BLOGUES
17/11/2015 12:05 EST | Actualisé 17/11/2016 05:12 EST

Pas d'amalgame, laissons les islamistes tuer!

Je ne cesserai de le dire : critiquer l'islam est un exercice sain tandis que stigmatiser le musulman est condamnable.

L'écrasante majorité des musulmans sont modérés. C'est un fait que personne ne peut nier. Il faut le dire et le répéter. Partout.

Cependant, le musulman et le terroriste islamiste se réfèrent aux mêmes textes : le coran et la sunna. Avec, certes, une différence de taille : le musulman est celui qui pratique l'islam avec modération ; l'islamiste, quant à lui, fait une lecture littéraliste de la religion de Mahomet, il prend à la lettre les sourates et les hadiths.

Le raisonnement de ceux qui nous rabâchent « pas d'amalgame » est pervers. Il vise à empêcher toute réflexion sérieuse sur l'islam et « sa maladie ». Il vise à décourager ceux qui tentent de lutter contre l'hydre islamiste.

Qui fait l'amalgame ? Le bien-pensant ou le clairvoyant qui critique l'islam ?

En rejetant ce débat nécessaire à la réforme et à l'épanouissent de la religion musulmane, le bien-pensant tombe dans le marécage de l'idéologie « padamalgamiste ». Il mélange avec une fausse bonne foi critique de l'islam et racisme envers les musulmans.

Je ne cesserai de le dire : critiquer l'islam est un exercice sain tandis que stigmatiser le musulman est condamnable.

Voici ma vérité, loin de toute démagogie, qu'elle plaise ou non : l'amalgame est inhérent à l'islam. On n'y peut rien. La frontière entre l'islam et l'islamisme est brouillée. Les modérés choisissent le bon côté de l'islam, autrement dit les sourates révélées à la Mecque ; les fanatiques prennent tout, avec une préférence pour les sourates violentes de Médine et les hadiths belliqueux.

Personne ne sait où s'arrête l'islam et où commence l'islamisme.

Avant que les responsables des tueries de Paris ne deviennent terroristes et kamikazes, ils n'étaient que des intégristes islamistes. Le passage à l'acte terroriste s'est fait très rapidement, au point que même leurs proches n'ont rien soupçonné.

Tout islamiste (à ne jamais confondre avec le musulman modéré) peut basculer du jour au lendemain dans le terrorisme.

Gare à ceux qui me diront : pas d'amalgame !

Je les traiterai d'idiots utiles.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST:

Galerie photo Rassemblement à Montréal pour Paris - 14 novembre 2015 Voyez les images