LES BLOGUES
13/12/2014 08:07 EST | Actualisé 12/02/2015 05:12 EST

Le Qatar célèbre son indépendance et son empire économique

DOHA - Les Qataris célèbrent l'indépendance de leur pays à partir du 9 décembre, pendant une dizaine de jours, de même que les acquis d'une pétromonarchie géographiquement et démographiquement faible devenue une puissance politique et économique qui investit des sommes faramineuses à l'étranger.

Le 18 décembre, fête nationale, marque le jour en 1878 durant lequel le cheikh Jassim Bin Mohammad Bin Thani a succédé à son père pour devenir chef de tribu. Le Qatar a obtenu son indépendance de l'Angleterre en 1971.

Dans la capitale Doha, des familles qatariennes marchent le long des allées de Darb Al-Saai où sont exposés des produits traditionnels et les innovations technologiques des étudiants de la Qatar Fondation.

Malgré une population de moins de 300 000 citoyens - et près de 1.5 million d'étrangers - ce petit État du Golfe persique a développé une stratégie de survie unique afin de faire face à l'épuisement de ses ressources pétrolières. En 1939, le Qatar découvre d'importantes réserves de pétrole, mais la Seconde Guerre mondiale retarde son exploitation. C'est à partir de 1950 que le pétrole devient une source de revenus pour la modernisation de l'infrastructure du pays.

En moins d'un siècle, les Qataris sont passés d'un mode de vie nomade, pour les tribus qui vivaient dans des tentes dans le désert, à une forte urbanisation avec l'installation du gouvernement à Doha.

« Au cours des cinq dernières années, le Qatar a commencé à investir à l'étranger. Le Qatar a un excédent financier qui lui permet de diversifier ses sources de revenus », explique un porte-parole du ministère des Affaires étrangères du Qatar le 8 décembre à Doha. Cet État du Golfe a investi près de 210 milliards de dollars dans le monde dans l'immobilier, les clubs de football et les médias, entre autres. « Le Qatar recherche des pays stables [qui offrent un] environnement propice à l'investissement, surtout quand il s'agit de l'immobilier », ajoute le porte-parole. Le gouvernement qatari n'investit pas son excédent financier dans son propre pays, car cela causerait une inflation, comme c'était le cas en 2006.

En outre, le Qatar a acquis une notoriété indéniable sur la scène internationale grâce

à sa chaîne de télévision Al Jazeera et ses investissements dans le domaine sportif. Le Qatar se prépare à accueillir la Coupe du monde de football en 2022. Il a aussi construit Aspire, le plus grand complexe de sport au monde. Le petit État du Golfe a également attiré l'attention avec une politique étrangère au Moyen-Orient de plus en plus interventionniste, surtout depuis le début du Printemps arabe en 2011. En particulier, le Qatar a soutenu les partis islamistes sunnites lors des soulèvements populaires.

Le long des allées de Darb Al-Saai, les Qataris, vêtus de leur habit traditionnel, regardent avec fierté les développements économiques d'un pays qui, il y a quelques années à peine, n'avait aucune influence dans le monde.

Le Qatar fête son indépendance

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter