LES BLOGUES
06/04/2018 09:00 EDT | Actualisé 06/04/2018 09:00 EDT

Des conseils pour comprendre les déductions d’impôt des étudiants

Si vous êtes un étudiant de niveau postsecondaire, vous et votre famille pouvez bénéficier des déductions d’impôt pour étudiants offertes aux contribuables canadiens.

UberImages via Getty Images

Je n'invente rien en vous disant que les études peuvent ouvrir des portes, mais les frais de scolarité, qui augmentent constamment, peuvent également ouvrir la porte aux dettes. Je suis toutefois porteuse de bonne nouvelle. En effet, si vous êtes un étudiant de niveau postsecondaire, vous et votre famille pouvez bénéficier des déductions d'impôt pour étudiants offertes aux contribuables canadiens.

Crédit d'impôt pour frais de scolarité

Saviez-vous que les frais de scolarité pour les études postsecondaires au Canada peuvent donner droit à un crédit d'impôt ? D'ailleurs, les frais de scolarité payés à l'étranger peuvent également être admissibles, à condition que vous soyez inscrit à une université à temps plein et suiviez un programme menant à un diplôme. À compter de l'année d'imposition 2017, le crédit d'impôt pour frais de scolarité peut également s'appliquer aux frais versés à l'égard d'une formation professionnelle spécialisée offerte dans un établissement d'enseignement postsecondaire au Canada, même si elle n'est pas de niveau postsecondaire. Je tiens à préciser que vous devez respecter quelques conditions pour vous prévaloir de ce crédit.

Si vos revenus sont bas, vous pourriez ne pas avoir besoin du crédit d'impôt au complet pour une année en particulier si vous n'avez pas d'impôt à payer.

Si vos revenus sont bas, vous pourriez ne pas avoir besoin du crédit d'impôt au complet pour une année en particulier si vous n'avez pas d'impôt à payer. Vous pouvez transférer un maximum de 5 000 $ en crédits pour frais de scolarité à votre époux ou conjoint ou à un de vos parents ou grands-parents pour réduire leur solde d'impôt, (au Québec, un calcul différent est fait et il n'y pas de limite similaire). Pour ce faire, je vous recommande fortement de veiller à produire votre propre déclaration de revenus et à indiquer que vous souhaitez transférer vos frais de scolarité à un membre de la famille. Si vous n'avez pas besoin d'utiliser le montant complet du crédit pour frais de scolarité, vous pouvez aussi reporter la partie inutilisée à une année suivante.

Crédit au titre des intérêts sur prêts étudiants

Vous pouvez reporter à une année suivante les intérêts payés pendant les cinq dernières années pour des prêts étudiants accordés en vertu de la Loi fédérale sur les prêts étudiants, la Loi fédérale sur l'aide financière aux étudiants, ou une loi provinciale ou territoriale semblable. Il s'agit toutefois d'un montant non transférable assujetti à plusieurs restrictions, je vous invite à faire preuve de vigilance.

Rappelons que ce montant est admissible seulement s'il n'a pas déjà été réclamé. En outre, il inclut seulement les intérêts payés sur les prêts étudiants et non sur d'autres prêts, comme les prêts de consolidation. Cette déduction exclut également les intérêts payés en raison d'un jugement à votre encontre pour ne pas avoir remboursé vos prêts étudiants.

Déduction pour frais de déménagement

Si vous vous rapprochez de plus de 40 kilomètres de votre établissement d'enseignement postsecondaire et que vous fréquentez celui-ci à temps plein, vous pourriez avoir droit à une déduction pour frais de déménagement.

Je vous invite à consulter le feuillet de renseignements que vous a remis votre établissement d'enseignement. Si la case C – inscription à temps plein – inclut un montant, vous êtes considéré comme admissible.

Vous devez toutefois savoir une chose importante. Ces dépenses peuvent uniquement être déduites de la partie imposable des bourses d'études, de recherche ou d'entretien et de certains prix ou certaines subventions de recherche. Gardez toutefois en tête qu'en raison de la détaxation complète de la plupart des bourses d'études au fédéral depuis 2006 et au Québec depuis 2001, cela peut avoir comme résultat que les frais de déménagement, dans le cas d'un étudiant, ne soient plus déductibles.

Dois-je vous rappeler l'importance d'avoir tous les reçus entre vos mains au moment de produire votre déclaration ?

Vous pouvez réclamer des frais de déménagement plusieurs fois par année, y compris les frais admissibles au début de chaque session académique et celles encourues quand vous retournez aux études après les vacances d'été. Dois-je vous rappeler l'importance d'avoir tous les reçus entre vos mains au moment de produire votre déclaration ?

Déduction pour frais de garde d'enfants

Ici, je m'adresse aux étudiants qui sont également parents, puisque ces derniers peuvent déduire des frais de garde d'enfants. Ceux qui étaient aux études et payaient pour les frais de garde d'un enfant de moins de 16 ans – ou d'un enfant atteint d'un handicap physique ou mental – peuvent avoir droit à la déduction pour frais de garde d'enfants.

Les étudiants mariés ou vivant en union de fait peuvent transférer cette déduction. Habituellement, le conjoint dont le revenu est le plus bas réclame les frais de garde.

Par contre, le conjoint dont le revenu net est plus élevé peut demander la déduction pour frais de garde d'enfants si son époux ou conjoint de fait était aux études, ce qui réduit le fardeau fiscal de la famille. Au Québec, comme le revenu familial est utilisé pour calculer le crédit (et non une déduction comme au fédéral), n'importe quel conjoint peut prendre le crédit.

Crédit d'impôt pour transport en commun

L'étudiant ou son conjoint peut déduire les coûts de transport en commun s'ils n'ont pas déjà été déduits par un autre membre de la famille, ou si une partie de ces coûts n'a pas déjà été remboursée.

Je tiens toutefois à préciser que cela inclut les coûts de transport en commun pour l'étudiant, son conjoint et leurs enfants de moins de 19 ans. Les laissez-passer admissibles incluent les laissez-passer hebdomadaires, mensuels ou annuels permettant les déplacements illimités au Canada ou les laissez-passer locaux et les cartes de paiement électronique. Gardez en tête que la déduction pour laissez-passer de transport en commun a été éliminée après le 30 juin 2017.

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost