LES BLOGUES
28/11/2013 03:02 EST | Actualisé 28/01/2014 05:12 EST

Situation délicate: Survivre au party de bureau des fêtes

Petit quiz !

Quel est le pourcentage d'employés qui ont connaissance qu'un tel ou une telle a fait gaffe pendant le party de bureau ?

Une enquête annuelle faite par Caron Treatment Centers dévoile que lorsque l'alcool coule à flots, pendant les célébrations d'affaires des fêtes: 60% des salariés seront témoins de situations embarrassantes et peut-être même de situations illégales.

Ainsi, la question se pose; que peut-on faire quand la scène se déroule devant soi, pendant que tous célèbrent gaiement ?

Tout d'abord, on s'assure que nos propres manières rayonnent positivement tout au long de la fête. Voici un rappel du top cinq:

1. Avant même que la fête commence, on s'organise pour retourner à la maison sain et sauf en autobus, par taxi, avec Opération Nez Rouge, ou...

2. On évite que l'alcool nous monte à la tête. On mange une petite collation avant d'arriver. On ne boit pas passé sa propre limite. On alterne ses verres avec un verre d'eau plate ou pétillante.

3. On se garde une petite gêne. Nos paroles et nos gestes devraient passer la côte d'un public pour tous.

4. Même si le client ne sera pas présent, on s'habille comme s'il y était avec un brin de fête. Je vous recommande la collection des fêtes de Tristan.

5. N'y pensez même pas...de dire que vous êtes malades le lendemain.

Solutions :

1. Un collègue se dévoile.

Excusez-vous poliment et supprimez de votre mémoire, tout ce que vous venez d'entendre.

Même s'il s'agit de votre rivale à l'interne, résistez à la tentation de vous informer des détails croustillants. Ne démontrez pas d'intérêt, demeurez distant et n'offrez pas de sympathie. Restez calme et préparez votre sortie en douceur. L'employé en état d'ébriété n'est probablement pas conscient qu'il vient de traverser de la ligne professionnelle vers la ligne personnelle. Il ne s'en souviendra peut-être même pas le lendemain.

Si le bavard est un proche collaborateur, mentionnez votre malaise. Ajoutez qu'il vaudrait mieux changer de conversation afin de maintenir une bonne et saine relation professionnelle. Redirigez la conversation vers votre zone de confort habituelle. Un bon sujet est les plans du congé des fêtes.

2. Un collègue a «la langue un peu molle» et se met à utiliser des jurons à répétition.

Le langage salé et les blagues irrespectueuses ne sont jamais appropriés. Certes, il y a des cultures organisationnelles où l'occasionnelle «bombe» est tolérée. Vous savez ce qui est acceptable dans votre monde du travail. Party ou pas, votre vocabulaire devrait être le même.

Lorsque vous faites face à un langage devenu grossier par la consommation d' alcool, accompagné de phrases de moins en moins cohérentes, prenez ces comportements comme vos signaux pour passer au suivant. Souriez, donnez la main, échangez vos souhaits de la saison et au revoir vers le prochain.

La durée polie, pendant la tournée des employés, est habituellement d'une dizaine de minutes.

Quand vous êtes prêt à quitter, n'inventez pas d'excuse et ne dites pas que vous allez vous rafraichir. Pourquoi ? Eh bien, vous pourriez vous retrouver dans l'embarras de votre mensonge ou nouvellement accompagné pour aller au buffet, au bar et même que certains vous suivront jusqu'aux toilettes...vraiment !

3. Deux collègues s'embrassent amoureusement dans un coin.

Continuez votre tournée sans faire demi-tour, même s'il s'agit d'une violation de votre code de conduite. Les seules personnes qui peuvent intervenir sont un gestionnaire ou quelqu'un des ressources humaines. S'ils voient ce que vous avez vu et oublié (je vous suggère même de supprimer ce souvenir), ils choisiront probablement d'en discuter le lendemain avec les tourtereaux. Pour les autres, ce n'est pas de vos affaires. Ils sont des adultes «majeurs et vaccinés».

4. Vous êtes témoin d'un collègue ivre qui se prépare à prendre la route.

Ne le laissez pas partir. Personne ne doit boire et conduire.

Si vous ne le connaissez pas très bien, empêchez ce geste sans intervenir directement, mais en impliquant les responsables : le coordonnateur de l'évènement ou le personnel de la salle de réception.

Si vous êtes un proche de ce collègue, emmenez-le loin du groupe et suggérez-lui, en tête-à-tête, de faire des arrangements pour qu'il retourne chez lui en toute sécurité.

5. Un collègue est agressif avec un autre membre de l'équipe.

Même si vous connaissez bien cet employé, il est préférable de rester à l'écart. Vous ne voulez pas être pris au milieu d'une altercation. Encore ici, allez chercher le soutien du personnel du lieu de célébration. Ils sauront quoi faire.

Peu importe comment vous célèbrerez, n'oubliez pas que tout ce qui arrive au party de bureau ne restera pas au party de bureau. Comportez-vous comme si vous étiez dans une téléréalité, qui sera visionnée à la première heure le lendemain matin par tous, y compris Grand Patron.

À VOIR AUSSI:

15 trucs pour éviter de trop boire

Vous vivez une situation délicate au boulot ou ailleurs ? Ce blogue est à votre service. Écrivez à Julie et elle répondra promptement. Votre situation pourrait éclairer d'autres lecteurs. Vous aimeriez d'autres solutions ? Aimez sa page Facebook, visitez son site web, suivez-la sur Twitter ou lisez Etiquette: Confidence & Credibility. Vous préparez une conférence ? Julie offre des activités sur l'étiquette professionnelle et sociale.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.