LES BLOGUES
15/03/2019 09:13 EDT | Actualisé 15/03/2019 09:13 EDT

Complimenter un employé au boulot depuis #MeToo: guide des bonnes pratiques

La reconnaissance est un besoin universel chez les humains. Nous souhaitons tous être validé dans notre rôle d'employé, de voir nos talents et nos contributions appréciés.

filadendron via Getty Images
Un compliment est sincère. Habituellement non préparé, il reconnaît le travail des collègues et des clients, dans le présent. Il est plus efficace lorsqu'énoncé le plus près possible de la performance.

Malheureusement, depuis le mouvement #MeToo, de nombreux employés ont consciemment décidé de ne plus faire de compliments «professionnels», en particulier aux collègues et clients de sexe opposé.

Ne pas complimenter peut supprimer les talents, diminuer l'estime de soi et semer le doute sur la pertinence du rôle et des responsabilités de chacun.

Le manque de reconnaissance crée des hésitations et retarde le passage à l'action. Ne pas apprécier ses partenaires, leurs compétences et leurs forces a un impact sur les relations ainsi que les résultats.

Par crainte d'une fausse interprétation de leurs intentions bienveillantes, certains préfèrent même limiter leurs interactions qu'aux membres de leur propre sexe. Au sein de ce cercle homogène, ils se sentent plus en sécurité pour s'exprimer.

Par conséquent, pour éviter des confrontations de versions du genre «il a dit versus elle a dit», certains gestionnaires, surtout ceux d'âge mûr, insistent sur le fait d'avoir des témoins du même sexe. Ces pratiques peuvent entraver le recrutement, l'avancement et le mentorat, tout en diminuant la confiance et en augmentant le scepticisme.

Pour ramener les compliments au sein des cultures organisationnelles, voici votre guide «Comment faire des compliments» ainsi que les bénéfices apportés par le fait de complimenter pour: vous, son destinataire et les entreprises.

Pourquoi complimenter

La reconnaissance est un besoin universel chez les humains. Nous souhaitons tous être validé dans notre rôle d'employé, et de voir nos talents ainsi que nos contributions appréciées.

Un compliment a des pouvoirs de multiplication. Un employé qui est positivement reconnu pour ce qu'il fait répète généralement cette performance avec empressement. Reconnu, il devient plus dévoué envers le succès du projet et de l'entreprise pour laquelle il travaille. Un compliment invite à la complicité et à la réciprocité.

Cette synergie bénéfique motive et contribue à l'harmonie ainsi qu'à l'engagement. En fin de compte, les employés complimentés sont plus efficaces et ultimement plus productifs.

Les avantages d'un compliment ne se limitent pas à son bénéficiaire et à son employeur. L'état d'esprit positif du donneur affecte aussi sa propre humeur. Comme dit le proverbe: «Faites du bien et sentez-vous mieux».

Comment offrir des compliments

Selon le dictionnaire: «Un compliment est une expression d'estime, de respect, d'affection ou d'admiration». Ce n'est jamais une manipulation qui se disperse sans raison. Un compliment ne devrait pas avoir d'intention ultérieure. Un compliment doit être fondé. Sans reconnaissance réelle, il aura un effet négatif contraire, celui de la suspicion.

Un compliment est sincère. Habituellement non préparé, il reconnaît le travail des collègues et des clients, dans le présent. Il est plus efficace lorsqu'énoncé le plus près possible de la performance.

Un compliment ne doit pas être vague ni exhaustif. Un bon compliment est factuel et concis. Tous peuvent faire les mêmes observations.

Il détaille la qualité, la créativité, la rapidité d'exécution ou l'initiative.

Il commence par «Je» et se poursuit avec des verbes tels que: t'admire, t'applaudis, t'apprécie, suis impressionné, te reconnais, etc.

Il contient des qualités telles que: généreux, ingénieux, innovant, original, persévérant, prompt, résilient, stratégique, talentueux, unique, etc.

Le compliment est bien dosé et proportionnel à l'accomplissement. Plus le compliment est distinct, plus l'impact sur l'employé qui le reçoit est important.

«Merci, votre travail sur le nouveau plan marketing est excellent!», est bien, mais « Merci pour ce plan marketing innovant. Je suis vraiment impressionné par votre stratégie. Il facilitera la mise en œuvre des créatives pratiques que vous proposez pour les médias sociaux» aura un effet«wow».

Un compliment peut être fait en privé ou en public. Décidez avec une perspective d'empathie, celle de celui qui le recevra. Considérez son niveau de confort à recevoir des éloges lors d'une réunion, un gala ou tout autre rassemblement.

Offrir un compliment en personne fait toujours du bien. Pour plus d'impact rédigez-le dans un courriel en ajoutant un supérieur en c.c., rédigé sur une note auto-collante laissée sur le bureau ou jointe à un rapport est aussi positif pour montrer votre appréciation du travail d'un employé.

Pour un impact mémorable, envisagez d'envoyer une note manuscrite ou une carte postale. Un compliment peut aussi être fait sous la forme d'un témoignage à un client ou d'une recommandation sur LinkedIn.

Un mot d'avertissement

Les compliments sur les atouts physiques ou des vêtements sont souvent délicats, voire malaisants. Généralement accompagnés de regards sur la silhouette de l'autre, ils risquent d'être mal interprétés.

À moins de travailler dans le secteur de la mode, utilisez des commentaires généraux sur l'état de la personne, tel que: «Tu as l'air en pleine forme ce matin» en regardant dans les yeux.

Comment accepter un compliment

Imaginez cette scène. Vous complimentez une collègue pour son travail. Elle répond: «Oh, j'ai juste fait ce que j'avais à faire».

Par modestie ou en raison d'un malaise, plusieurs personnes gèlent, minimisent l'attention, détournent ou rejettent un compliment. D'autres le repoussent en boomerang. «Merci, mais vous êtes le vrai pro des plans marketing».

Acceptez gracieusement: «Merci», accompagné d'un contact visuel direct et un sourire, suffisent.

  • Lorsque le compliment concerne un effort de groupe, faites comme les athlètes professionnels et partagez le crédit. «Merci. Nous avons tous travaillé forts et sommes fiers des résultats. Je partagerai vos commentaires avec mes coéquipiers».
  • Pour les reconnaissances offertes devant un public, faites comme les vedettes à la télévision. Nommez les collaborateurs dans l'ordre d'importance des contributions. Acceptez votre trophée avec votre main gauche. Votre main droite sera ainsi prête à serrer la main.
  • Lorsque vous êtes «toasté», ne buvez pas. On ne boit pas à sa santé, tout comme on ne s'applaudit pas. Regardez les invités. Souriez. Inclinez doucement la tête et dites: «Merci».
  • Quand le compliment accompagne des fleurs ou un cadeau livré, remerciez rapidement. Ravissez celui qui vous a complimenté en envoyant aussi la photo de ce que vous avez reçu, avec votre note de remerciement.

Complimentez. C'est bon pour les affaires, bon pour ceux qui les reçoivent et bon pour vous. Complimenter est exponentiellement bénéfique.

Vous vivez une situation délicate? Ceci est votre forum. Écrivez à Julie et elle vous répondra. Votre situation pourrait inspirer un blogue et aider les autres.

À LIRE AUSSI:

» La santé mentale des jeunes de 17 à 25 ans est préoccupante

» Les augmentations de loyer: connaissez-vos droits

» Plus que de la pénurie de main-d'œuvre, le Québec souffre du manque d'implication de ses travailleurs

La section des blogues propose des textes personnels qui reflètent l'opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle du HuffPost Québec.