LES BLOGUES
16/09/2015 11:56 EDT | Actualisé 16/09/2016 05:12 EDT

Un «biker» pour les enfants!

Monsieur Duhamel, avec son gang de 18 000 motards charmants, a amassé près de 50 000 dollars pour le Club des petits déjeuners du Québec.

Je suis plutôt un drôle d'oiseau... Oiseau de nuit, ça, tous ceux qui me connaissent pourront le confirmer, mais aussi de la race des cœurs à la bonne place qui fondent devant les oiseaux «bums» aux grands cœurs!

Je ne sais pas si vous avez visionné les capsules vidéos qui font le tour du web ces temps-ci. Je fais allusion à celles de Martin Duhamel. Un bon «Jack», les bras tatoués et portant de temps en temps des vêtements aux effigies de groupes rock.

Je suis tombée sous le charme du type en question depuis sa colère fondée relativement aux médias et leur silence quant à tout ce que lui et d'autres comme lui font pour organiser des collectes de fonds dont les profits sont destinés aux enfants.

Moi, je n'ai fait ni une, ni deux, et j'ai tenté un contact avec Monsieur Duhamel. Oui, un homme de cette trempe, on l'appelle Monsieur!

Surprise? Oui, je dois avouer l'avoir été lorsqu'il m'a répondu illico. Bêtement, je me disais qu'après sa «montée de lait», que plusieurs ont partagée, il penserait que je ne serais pas de bon secours... arrivée trop tard. Mais non, je me trompais. Monsieur à la cause de son cœur vraiment à cœur et ne crache pas sur l'aide qu'il peut avoir pour faire parler de la cause, justement.

Je dois dire que je suis sidérée aussi. Outrée, comme disait l'autre! Par chance, je ne suis pas journaliste, mais blogueuse... Si j'étais journaliste je ne garderais pas mon emploi très longtemps, je crois, toujours prête à défendre en allant au front avec les gens que j'ai l'honneur d'apprendre à connaître.

Il y a plus de dix ans, un super rédacteur en chef m'avait fait comprendre que je n'étais pas assez, ou un peu trop... m'enfin, je n'étais pas une journaliste née. Aujourd'hui, je dois bien lui donner raison!

Je ne suis vraiment pas objective en écrivant ses lignes. Monsieur Duhamel, avec son gang de 18 000 motards (ben oui à «bicycle à gazoline», tatoués ou non, avec ou sans barbe, avec ou pas de cheveux, et de tous âges) charmants, a amassé près de 50 000 $ pour le Club des petits déjeuners du Québec.

Non, mais?! Est-ce seulement Martin Duhamel et moi qui ne pigeons pas ou tout ce que cette bande à deux ou trois roues a fait ne mérite pas d'être souligné? Les sommes amassées pourront aider plusieurs enfants à manger et avoir ainsi quelque chose dans le ventre pour bien commencer chaque journée de classe.

Dites-moi si je me trompe, mais ne serait-ce pas là des nouvelles que vous aimeriez entendre ou voir dans les médias populaires? Moi, oui! Qui plus est parce qu'il s'agit de gens extrêmement ordinaires qui font des choses extraordinaires.

Mais revenons en arrière si vous le voulez bien. Martin Duhamel a eu un jour la brillante idée de créer la page Facebook intitulée «Bikers, Bikeuses et passionnés de moto» (BBPM). Du jour de sa création en 2014 à aujourd'hui, le groupe a grossi si bien qu'il compte près de 20 000 membres!

Résolu à aider les jeunes, Martin Duhamel, fait plusieurs activités de collecte de fonds avec ou sans le groupe. Non, le gars n'a pas peur de se mouiller... Se faire épiler, chanter en grattant la guitare... bien des choses y passent pour relever les défis que certains internautes lui lancent. En échange, ils donnent pour la cause. On sait très bien qu'ils donneraient tout de même, mais bon, pour s'amuser un peu, qu'est-ce qu'on ne ferait pas?

Et s'il-vous-plaît, ne tombez pas dans le panneau des préjugés face à ces personnes qui préfèrent la moto aux autres moyens de transport! Marin Duhamel est un homme possédant un vocabulaire riche. Sans avoir la langue dans sa poche, il transmet ses messages par des capsules vidéo qui sont partagées comme des petits pains chauds.

Quand j'ai discuté avec lui, j'ai compris pourquoi il était un tel meneur! Fougue, cœur, capacité de communication très développée, enthousiasme... un homme décidé. Je vous invite à visiter sa page pour effectuer le visionnement de ses capsules vidéo. Touchant est le mot qui me vient à l'esprit immédiatement. Mais au-delà du fait que je sois touchée, moi aussi j'ai eu cette envie de partager son message d'espoir pour les enfants.

Si les médias populaires ne savent pas reconnaitre dans le fait qu'un groupe d'individus a réussi à amasser près de 50 000 $, je me dis que nous tous, blogueurs, devrions partager la bonne nouvelle tout en invitant les gens à faire des dons eux aussi.

Tapissons les médias sociaux, les infolettres, les sites web d'un lien qui mène directement vers le Club petits déjeuners du Québec et encourageons Martin Duhamel en visitant sa page Facebook et en partageant ses capsules vidéos.

Page Facebook de Martin Duhamel

Le Club des petits déjeuners du Québec

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images