LES BLOGUES
11/12/2015 11:03 EST | Actualisé 11/12/2016 05:12 EST

Le conte «trash» de la cloche

CONTE DE NOËL: Imaginez ça! Une Fée des étoiles la baguette aux dents qui se fait rebondir sur les genoux d'un Père Noël, ne souhaitant qu'une chose: une prochaine fois.

Des contes de Noël pleins de joie, d'amour, d'espoir, de peur, de colère, de fantasmes... C'est le calendrier de l'Avent du Huffington Post Québec. Retrouvez chaque jour un conte de Noël en attendant le passage du père Noël.

Avertissement: pour adultes seulement - tiré d'une histoire vraie!

Lasse de toujours faire tout le travail de représentation tandis que la bonne femme Noël restait dans la maison à cuisiner et faire le «party» avec tous les lutins, la Fée des étoiles eu une longue réflexion au sujet père Noël.

Ils étaient habitués de travailler ensemble et faisaient un sacré bon team au moment d'offrir les cadeaux aux enfants qui venaient les visiter dans tous les centres d'achat du monde, sans compter ceux qui se faisaient une joie de les voir en personne dans toutes les parades d'avant Noël.

Il leurs arrivaient souvent, le père Noël et elle, de travailler jusqu'au petit matin en novembre et durant tout l'Avent afin de bien planifier leur boulot à venir. Elle avait remarqué que le vieux, derrière sa barbe et ses sourcils d'un blanc immaculé, semblait bien se rincer l'œil et sourire au moment de regarder l'ourlet de sa jupe.

Cette année, dès le premier jour de l'Avent, elle remonta son ourlet, pour étudier le comportement du vieux vicieux qui n'allait certes pas en s'améliorant. Mais à force de voir l'édifiant père Noël réagir à ses pseudoavances, elle a eu tôt fait de s'en enticher.

C'est ainsi que de son ourlet trop court, un beau soir qu'elle le faisait virvoleter, d'un regard plein de promesses de sa part vers l'autre, que le ceinturon du père Noël se détacha, pardi, on ne sait trop comment, pour faire tomber son pantalon de velours rouge!

La fée des étoiles, trop fière d'elle-même lui fit un petit I bend over and love me qui sembla faire rajeunir le vieux barbu. Je sais, c'est vrai... c'est un des rennes qui m'a confié tout ça et foi de lutine que je suis, même si j'aime beaucoup jouer des tours, je ne mens pas! Et Rudolphe non plus, croyez-moi!

Alors, tous les soirs de décembre la Fée et monsieur Noël s'adonnaient à quelques jeux de libertinages dans le dos de la bonne femme qui ne s'apercevait de rien. Sous les yeux effarouchés des rennes dont seul le bonhomme sache comprendre le langage et quelques lutins, comme moi, il y avait là des ébats dignes des pornographes de renoms!

Imaginez ça! Une Fée des étoiles la baguette aux dents qui se fait rebondir sur les genoux d'un père Noël, ne souhaitant qu'une chose: une prochaine fois.

Oh elle était de plus en plus sure d'elle-même la Fée de tous ses jolis revirements et elle eut tôt fait de commencer à recevoir quelques traitements de faveur du vieux «bandant»! Jolies parures pour sa tenue, calendrier de l'Avent et d'autres présents bien avant le temps...

Mais, comme la plupart des gens trop surs d'eux-mêmes, elle se mit à faire de moins en moins attention. Elle portait donc plus de parfums que d'habitude, lui envoyait des textos en abondance, lui envoyait courriel par-dessus courriel et laissait même sur le col des vêtements de monsieur, quelques traces de gloss!

Néanmoins, puisque rien n'échappait à la vieille mère Noël et que, surtout, elle avait ses espions, Rudolphe lui envoya quelques signaux clignotants de lumière de par son nez rouge un soir de la fenêtre de l'atelier, lui qui était le témoin direct de toutes ses minauderies.

Nul besoin de vous dire que ce soir-là, le soir de Noël même, il y avait matière à discussion dans la chaumière! La mère Noël hurlait si fort sur son mari que tous les lutins quittèrent la salle à manger et que le toit vibrait tant que la neige en tombait en de petites avalanches.

Elle avait le feu au cul la mère Noël et asséna une bonne claque bien sentie derrière la tête de son célèbre mari lui rappelant, par le fait même, qu'il devait être un exemple pour les plus petits. Le vieux, un peu peureux de perdre tout ce qu'il avait mis tant de temps à construire, se repenti tout en reniflant de plates excuses et promis qu'il ne recommencerait pas.

Pendant ce temps, la Fée des étoiles qui attendait son amant près du carrosse s'impatientait vraiment. Il n'était pas à son habitude d'être en retard. Elle le texta et le texta encore sans jamais recevoir de réponse...

Tout à coup, il arriva. Elle le chicana de l'avoir ainsi fait attendre quand elle aperçut arriver derrière lui sa pire ennemie. Et d'un ton affirmé la mère Noël lui dit : «Fuck you ma chérie, c'est avec moi qu'il reste pour la vie!»

Ensemble, la mère et le père Noël s'envolèrent pour la distribution de cadeaux aidés de leurs rennes et la Fée des étoiles mordit sa baguette pour une dernière fois.

Morale

Une Fée des étoiles, c'est bien joli, mais une cloche des étoiles l'est aussi. Si par malheur vous tombez sur ce qui est déjà pris, plutôt de vous en enorgueillir, faites tout pour fuir!

LES CONTES DE NOËL DU HUFFINGTON POST QUÉBEC

- 1er décembre - Un joli compte de Noël - Réjean Bergeron

- 2 décembre - Le père Noël n'existe pas - Bianca Longpré

- 3 décembre: Le dernier cadeau - Yannick Marcoux

- 4 décembre: Pour Noël, j'aimerais manger trois fois par jour... - Virginie Chaloux Gendron

- 5 décembre: «Scrooge» Couillard et le Noël de l'austérité - Yanick Barrette

- 6 décembre: Pour toi chère Clotilde - Patrick Laperrière

- 7 décembre: Une odeur merveilleuse de beurre chaud, de citron, et de cannelle - Savignac

- 8 décembre: Un Noël de plus en célibataire - Isabelle Tessier

- 9 décembre: Un Noël dans le Bronx - Steve E. Fortin

- 10 décembre: L'étrange histoire de Monsieur Perdu - Karim Akouche

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Le Père Noël n'a pas réussi à rendre ces enfants heureux Voyez les images