LES BLOGUES
27/09/2016 01:59 EDT | Actualisé 29/09/2016 09:05 EDT

Conversation avec un DJ

Moi qui ne connais rien au monde du « night life », je me suis retrouvée dans l'antre du DJ Patrice Chevalier et quel repère! Tout chez lui est illuminé de rouge et de bleu et, honnêtement, le « Deep House » en sourdine, une coupe de vin pour accompagner le tout, cette entrevue promettait d'être pour le moins inusitée.

Vous me direz que j'ai « piqué » mon titre à Tom Cruise et Brad Pitt, mais l'homme de la nuit au sujet duquel j'ai envie d'écrire n'a absolument rien à envie aux acteurs américains (si ce n'est les millions en banque qui les séparent).

Moi qui ne connais rien au monde du « night life », je me suis retrouvée dans l'antre du DJ Patrice Chevalier et quel repère! Tout chez lui est illuminé de rouge et de bleu et, honnêtement, le « Deep House » en sourdine, une coupe de vin pour accompagner le tout, cette entrevue promettait d'être pour le moins inusitée.

Night Vision

C'est son nom de DJ qu'on lui a donné à ses débuts. Eh oui, figurez-vous que les DJs ne choisissent généralement pas leurs noms eux-mêmes! Une sorte de loi non écrite. Du coup, je me dis que je n'ai pas fini d'en apprendre sur son monde et ce qui le régit!

À l'heure d'une jeunesse éphémère, Patrice qui participaient à différents « raves », savait bien tirer son épingle du jeu au moment d'adapter sa vision à la lumière et l'obscurité ce qui lui valut ce surnom. Un DJ allait naître!

Des clubs au corporatif

S'il a longtemps animé les foules dansantes sur des rythmes effrénés dans les ambiances nocturnes de la métropole et des alentours, il a connu les joies du corporatif désormais et s'amuse ferme à installer l'ambiance pour les festivités. « Les gens dépendent de toi pour s'amuser! »

Il est beau, il est jeune, il est volubile et a vraiment une tête sur les épaules! Patrice Chevalier vit sa passion pour le bon plaisir des danseurs de tous âges! Le jour, il est des plus rangés, ayant une job « alimentaire » plutôt conventionnel. Mais le soir venu, essayez de ne pas bouger en sa présence, vous m'en donnerez des nouvelles!

Même moi, qui ne frôle jamais les planchers de danse, je me suis retenue de ne pas taper du pied durant cette entrevue pour le moins fascinante.

Des anecdotes savoureuses?

Il n'en a pas à me raconter vraiment puisque, professionnel comme il est, il est également, dans son rôle de DJ, le maître de cérémonie de bien des occasions de célébrer. Il participe également à différents Salons de promotions et il m'explique qu'il se fait un point d'honneur à être professionnel et consciencieux!

Est-il un artiste? Oui, dans l'art de l'animation, mais il me confesse ne pas aimer créer sa propre musique parce que lorsqu'il se met à enregistrer, il a déjà hâte de terminer! « Donnez-moi les "tunes" des autres et le public et je ferai danser le monde! »

Je lui fais remarquer que toute bonne chose à une fin. Il me rappelle à l'ordre très rapidement en m'expliquant qu'il ne voit pas le temps où il s'arrêtera. D'ailleurs plusieurs de ses collègues qui avancent en âge ne veulent rien savoir d'arrêter.

Quel est son secret?

Il faut faire des sacrifices! «Je travaille tout le temps! C'est un choix de vie. Mais si je fais tout ça ce n'est pas par besoin, mais bien par passion! »

Pour terminer, je lui demande la « tune » de l'heure. Selon lui, nous sommes à vivre un « down » musical incroyable.

Et les artistes québécois? Peu populaires chez les DJ, mais ceux qui lui sont le plus demandés lors de ces soirées festives où il anime et fait danser les gens sont Les Colocs, Les Cowboys Fringuants, Jean Leloup, Vincent Vallières, etc.

Comment s'est terminé mon interview avec le beau DJ? Un goût subit pour de la musique et l'envie d'ouvrir mes horizons afin de diversifier mon écoute musicale.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST