LES BLOGUES
03/05/2019 15:07 EDT | Actualisé 03/05/2019 15:45 EDT

La mort de la fillette de Granby: une tragédie immonde

Cela est notable et vérifiable: l’austérité libérale a gravement compromis la capacité d’aide et d'efficacité de tous les organismes de services aux moins favorisés des nôtres, DPJ incluse.

CP/Paul Chiasson
Parmi les bonnes décisions que vous venez de prendre et que j’ai citées en préambule, que diriez-vous, monsieur le premier ministre, d’injecter immédiatement des sommes substantielles dans les services où votre austère prédécesseur s’est comporté comme un tortionnaire?

Monsieur Legault,

Je sais que vous êtes sensible et je crois à votre sincérité. Vous avez écrit sur votre page Facebook que vous aviez «le coeur à l'envers». Le directeur général de la DPJ de l'Estrie a été suspendu par votre ministre de la santé qui a exigé de voir tous les dossiers à risque de la DPJ, au Québec. De son côté, votre ministre de la sécurité publique a déclenché une enquête publique du Coroner pour faire la lumière sur cette tragédie immonde.

Vous dites vouloir «des réponses, des solutions et tout faire pour qu'un cas comme ça ne se reproduise plus jamais». Vous avez témoigné de votre compassion en réagissant rapidement et cela vous honore.

J'attire votre attention sur le fait que la situation des ressources d'aide aux plus démuni-es de notre société s'est grandement détériorée depuis que l'ancien gouvernement libéral a sauvagement coupé dans le budget de ces organismes au profit, notamment, de l'enrichissement des médecins et des nababs québécois.

SUR LE MÊME SUJET:

» L'alerte avait pourtant été sonnée

» Il y aura une enquête publique

» «Il y a clairement eu des failles», dit le ministre Carmant

Cela est notable et vérifiable: l'austérité libérale a gravement compromis la capacité d'aide et d'efficacité de tous les organismes de services aux moins favorisés des nôtres, DPJ incluse.

Dans cet esprit, force est de reconnaitre que le PLQ détient sa bonne part de responsabilité dans la tragédie qui est arrivée à cette petite fille martyrisée à mort, à Granby.

Monsieur Legault, c'est néanmoins grâce à la cruauté de votre prédécesseur libéral que vous vous êtes retrouvé avec, dans le bas de laine de l'État, une cagnotte imprévue de 2,2 milliards de dollars. Jean-François Lisée avait alors signalé avec justesse que cet excédent d'argent découlait d'un «déficit de compassion».

En effet, le Parti libéral, lorsqu'il eut constaté que son déficit zéro serait largement atteint avait continué de dépecer, d'élaguer, d'émonder, d'ébrancher, de tronçonner, d'amputer dans les ressources aux enfants défavorisés, aux ados «multipuckés», aux personnes âgées, aux femmes en difficulté, aux malades, dans les univers des soins à domicile, de l'éducation, de la santé, des services sociaux...

Parmi les bonnes décisions que vous venez de prendre et que j'ai citées en préambule, que diriez-vous, monsieur le premier ministre, d'injecter immédiatement des sommes substantielles dans les services où votre austère prédécesseur s'est comporté comme un tortionnaire?

Ne serait-ce pas là la manifestation la plus tangible et la plus cohérente de votre «coeur à l'envers», laquelle jetterait un peu de baume sur la souffrance indicible et la honte que tout le Québec éprouve en cet instant?

Je vous remercie de votre attention et vous salue aussi cordialement que bien tristement.

Jocelyne Robert
Image tirée du livre «Te laisse pas faire: Les abus sexuels expliqués aux enfants», Éditions de l'Homme, écrit par l'auteure.

À LIRE AUSSI:

» Netanyahou: le Duplessis israélien?

» La chance de lire «Pat'Patrouille»

» Pourquoi vouloir représenter le Bloc québécois, en 2019?

La section des blogues propose des textes personnels qui reflètent l'opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle du HuffPost Québec.