LES BLOGUES
30/12/2017 08:00 EST | Actualisé 30/12/2017 08:00 EST

Régis, François, Martin... mes influenceurs 2017

« Lorsque la personnalité en cause prend la parole, quel a été mon degré d'écoute en 2017? »

DedMityay via Getty Images

Tout le monde à son petit concours de personnalitéspour 2017 et donc, du fond de ma banlieue éloignée, j'ai décidé de vous présenter mes choix.

Comme je n'ai pas d'équipe de recherchistes et une base de données exhaustive, genre « Who's who », j'ai regardé du côté d'Influence Communicationqui propose un Palmarès des personnalités 2017au Québec à partir de leur poids média. Ainsi, de ce TOP 50, j'ai éliminé de facto tous les « Carey Price* » de la liste, les politiciens étrangers genre Kim Jong-Un et le duo Stephen Harper/Jean Charest. En fait, je n'ai gardé que les personnes en exercice, tous des politiciens. Ce qui nous permet de porter un jugement sur des intervenants dont nous pouvons saisir l'action. Cependant, cette façon de fairenous prive de personne extraordinaire comme Bernard Brais, médecin, personnalité de la semaine dans La Presse (5 novembre 2017), mais qui n'a pas de poids média. Notons qu'il n'y a qu'une seule femme dans cette liste et personne hors de la sphère politique, genre un philosophe comme Charles Taylor.

Mon évaluation a porté sur trois critères : le savoir-faire (29 %) c.-à-d. la compétence et le jugement; le savoir-être (31 %) c'est-à-dire la crédibilité et le leadership; la vision (40%) qu'ils ont de l'ensemble de leur rôle et responsabilités dans la société, maintenant et demain. Finalement, pour faire simple, le tout pourrait se résumer ainsi : « Lorsque la personnalité en cause prend la parole, quel a été mon degré d'écoute en 2017? » Voici ce que cela donne sur 10.

« Lorsque la personnalité en cause prend la parole, quel a été mon degré d'écoute en 2017? »

Régis Lebeaume : 7,98 – ma personnalité de l'année 2017

J'ai même une paire de lunettes comme Régis. De nouveau élu en 2017, il s'exprime souvent avec justesse, ce qu'une majorité de Québécois pensent. Le succès socio-économique de Québec témoigne de la profondeur de sa vision pour le développement de sa ville. Il ne manque que le retour des Nordiques et en attendant, Québec ira de l'avant avec son projet de tramway.

François Legault – 7,29

Si le chef de la CAQ est en approche du pouvoir, c'est à cause de sa persévérance, même s'il profite largement de l'usure des Libéraux. Surtout, François Legault en 2017 a su garder le cap, même s'il a été tenté de jouer dans l'identitaire. Un programme électoral et un discours qui parlent de plus en plus aux citoyens, 2018 sera pour lui : ça passe ou ça casse.

Martin Coiteux – 7,27

Coiteux le ténébreux studieux, j'aime son côté franchement méthodique. Il ne sera jamais une grande étoile brillante, mais toujours d'une grande fiabilité, malgré la gestion douteuse du programme d'indemnisation pour les victimes d'inondation du printemps dernier. Lancez-lui le ballon, il a des mains sûres.

Carlos J. Leitao – 7,00

La cote de crédit du Québec en juin 2017 a été haussée de A+ à AA- par Standard & Poor's. Elle est supérieure à celle de l'Ontario. Même si Leitao a eu de la difficulté à justifier les récentes baisses d'impôt électoralistes du gouvernement du Québec, il s'est acquitté honorablement et sans faillir de sa mission : démarrer le rétablissement de nos finances publiques.

Philippe Couillard – 6,58

L'économie du Québec fleurète avec le plein emploi, mais on se demande toujours si le premier ministre se trouve à l'aise sur son siège, notamment comme défenseur en chef du fait français en Amérique. Avez-vous souvenir d'un discours marquant ou même d'une formule percutante de Philipe Couillard concernant le Québec d'aujourd'hui et de demain? Suggestion : mettre le « pilote automatique » à « off », question de sentir le « manche ».

Denis Coderre – 6,51

En 2017, Denis Coderre a été victime de Denis Coderre. Trop, c'est comme pas assez, surtout avec les bébelles électriques. Quand tu as l'impression qu'on te pompe tout l'air autour de toi, tu fais le vide. C'est ce que les Montréalais ont fait. Pourtant, il avait pour Montréal, une vision planétaire et en avance d'une génération, que bien peu de politiciens possèdent.

Sébastien Proulx – 6,31

Rien à dire. Dans le TOP 50 d'Influence Communication parce qu'il faut bien donner la parole au responsable du super ministère de l'Éducation. Je l'encourage à lire Gérald Filion de Radio-Canada et ses 12 enjeux économiques pour 2018.

Valérie Plante – 6,02

Un immense vent de fraicheur qui arrive en politique; dont la fraicheur de l'expérience suinte à chaque parole. Parle trop vite, mais est aussitôt pardonnée eut égard à ses 100 jours de grâce, son sourire contagieux et sa bonhommie. Elle pourrait avoir un printemps plus difficile, surtout avec sa vision très Mobilo-Plateau-Montréaliste de Montréal.

Justin Trudeau – 5,64

Si demain matin, Pierre-Elliot Trudeau formait un gouvernement, quelle place Justin y occuperait-il?

Gaétan Barette – 5,56

Aimeriez-vous travailler à proximité du ministre de la Santé et des Services sociaux? Avez-vous l'impression que le système de Santé s'est amélioré au Québec depuis quelques années? Qu'il va s'améliorer avec le temps? Si vous avez répondu NON à au moins l'une de ces questions, vous n'êtes pas le (la) seul (e).

Jean-François Lisée – 4,89

Il y a des gens qui toute leur vie professionnelle devraient demeurer dans un rôle-conseil où ils font un excellent travail. D'ailleurs, Jean-François Lisée aurait sûrement conseillé à Jean-François Lisée de demeurer là où il était.

Laurent Lessard – 4,71

Dans le TOP 50 à cause de l'immense cafouillis dans la gestion de la tempête de neige de mars 2017 sur l'autoroute 13. C'est en pensant à certains « Laurent Lessard » de l'Assemblée nationale qu'il est devenu urgent au minimum, de bonifier le salaire de base d'un député, actuellement de 93 827 $. Comme au hockey, vous voulez un club gagnant avec les meilleurs joueurs? Mettez de l'argent sur la table.

Bonne année 2018 et surtout la santé, le bien le plus précieux

* Il y a 31 sportifs dans ce TOP 50. Ce qui illustre avec force, la pauvreté intellectuelle du débat public au Québec.

Galerie photoLes billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images