LES BLOGUES
01/12/2013 09:44 EST | Actualisé 31/01/2014 05:12 EST

Ces bâtiments d'éthique écologique

Les deux dernières décennies ont témoigné d'un accroissement de la préoccupation écologique dans l'esthétique, dans les arts et dans les sciences, étant même devenue une problématique essentielle dans l'architecture.

Il paraît clair que ce qui se produit dans l'environnement bâti soit la préoccupation du moment, car il y a urgence dans la façon dont l'homme doit se confronter au problème. Le dernier siècle a été marqué par une migration importante des zones rurales vers les villes. En 2008, pour la première fois dans l'histoire, la plus grande partie de la population de la Terre vivait en villes plutôt qu'à la campagne et presque 70% de celle-ci sera citadine d'ici 2050, selon l'ONU.

Nous vivons dans un monde dans lequel aucune étude sur l'impact de la vie métropolitaine n'a été faite, ce qui, à terme, peut mener vers une catastrophe. Il ne peut y avoir aucune pensée écologique, plaçant la vie humaine et sociale au cœur de notre espace, sans tenir compte des contraintes environnementales. Le paradoxe de la conjoncture mondiale actuelle est qu'il y a une multiplication des frontières culturelles et politiques, au moment même où le monde est devenu mondialisé dans un système économique unique avec des communications instantanées entre différents endroits du globe. Nos actions montrent que nous sommes en mouvement perpétuel avec l'environnement.

Si certains changements sont perçus comme globaux dans la nature, d'autres sont provoqués par l'homme. L'architecture est à l'image de l'histoire de notre civilisation et nous, en tant qu'architectes, devons nous responsabiliser et prendre en compte ces défis sociaux, ces changements économiques et environnementaux pour commencer à imaginer et à planifier notre futur monde. Comment le miroir architectural reflétera-t-il les relations complexes entre la nature et l'environnement bâti?

Parmi les questions fondamentales que nous ne devons pas perdre de vue, il y a en particulier celle du changement de modèle ainsi que la nécessité de trouver des solutions pour construire avec des matériaux locaux et écologiques. Dans ce contexte complexe, la création d'un design écologique, le retour vers les origines et les traditions locales permettraient de faire un petit pas vers un changement urbain contrôlé et d'accomplir un réel progrès.

Alors que ce grand discours émerge, le mot vert est plus souvent employé pour désigner les grands projets et les nouvelles grandes constructions bâties sans justice sociale et sans prudence écologique. En revanche, peu d'attention est prêtée aux projets à échelle réduite, répondant aux besoins de la population actuelle. Ils engageraient l'avenir, sans miner la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins. Cette semaine, je vous présente une sélection de constructions en bambou, conçues de manière responsable pour un avenir meilleur.

2013-11-27-1PasiAalto.jpg
Image: Paasi Aalto

TYIN Architects crée une architecture adaptée aux nécessités locales. En 2009, TYIN a construit un orphelinat, situé à Noh Bo, petit village en Thaïlande composé de six unités pour dormir et abritant 24 enfants. L'objectif principal de Soe Ker Tie House est de fournir aux enfants leur propre espace privé, un endroit, qu'ils pourraient appeler «maison» et un espace pour les interactions et les jeux. La caractéristique principale est une technique de tissage en bambou local, qui a été employée sur les côtés et les façades arrière des maisons.

2013-11-27-2PasiAalto.jpg
Image: Paasi Aalto

24H-architecture pratique une autre stratégie, se concentrant sur des bâtiments viables, qui s'insèrent symboliquement dans les espaces. Ils emploient le mot nature comme concept et créent une structure raisonnable et belle.

2013-11-27-124harchitecture.jpg
Image: 24H - architecture

Ce centre d'activité et d'étude pour enfants, fait à partir des éléments structurels thaïlandais en bambou et en rotin pour les dômes intérieurs, appartient à une série d'icônes écologiques, située sur Koh Koon, une île dans le golfe de Thaïlande.

2013-11-27-224harchitecture.jpg
Image: 24H - architecture

École verte à Bali de PTBambou

2013-11-27-1Worldchanging.CC.jpg

L'école verte dans l'île Bali comporte des salles de classe sans murs. Le campus, créé par des artisans, les concepteurs et les constructeurs, les architectes paysagistes et les jardiniers, emploient des méthodes et des matériaux traditionnels ouvrant un chemin vers la pérennité dans l'éducation.

2013-11-27-2Worldchanging.CC.jpg
Image: Worldchanging. CC

École construite faite main à Rudrapur, au Bangladesh, par Anna Heringer et Eike Roswag

Selon le rapport du Programme de développement de l'humanité par l'ONU pour 2013, 80% de la population du Népal vit dans les zones rurales. Le potentiel primaire pour les bâtiments progresse dans ces secteurs et est accompagné par le bas coût du travail et des ressources locales disponibles.

2013-11-27-1KurtHoerbst.jpg
Image: Kurt Hoerbst

L'école, construite manuellement au Bangladesh et conçue par Anna Heringer et Eike Roswag, démontre les possibilités des constructions bâties à base de terre et de bambou, utilisant des méthodes simples et des techniques historiquement développées.

2013-11-27-2KurtHoerbst.jpg
Image: Kurt Hoerbst

T(H)ECHO est un espace commun pour l'Instituto Tonantzin Tlalli, une organisation qui favorise l'agriculture durable dans la province d'Oaxaca au Mexique. Le projet, conçu et construit en 2004 par des étudiants de Studio Prix et la professeure-assistante Baerbel Mueller, est une contribution dans la discussion sur l'architecture viable et formellement sophistiquée, qui existe dans le cadre des cultures non occidentales.

2013-11-27-1ReinerZettl.jpg
Image: Reiner Zettel

L'organisation ZERI (Recherche de zéro émission de gaz CO2) développe des stratégies durables pour traiter les ressources naturelles de notre planète afin de satisfaire les besoins fondamentaux de la population. Cette structure, spectaculairement bon marché, conçue par l'architecte colombien Simon Velez et son assistante Carolina Salazar Ocampo, a été faite pour l'EXPO 2000 à Hanovre en Allemagne. Le dôme du pavillon organique mesure 40m de diamètre avec un surplomb périphérique de 7m de large. L'architecte, en utilisant le bambou comme matière de construction primaire, a une démarche, non seulement écologique en terme de préservation de la nature, mais aussi de création de nouveaux emplois pour les artisans.

2013-11-28-IMG_0909.jpg
Image: Luis Camargo

2013-11-27-1VOTRONGNGHIALTD.jpg
Image: VO TRONG NGHIA, LTD

Le wNw Bar, situé dans le centre de Thu Dau Mot, dans la province de Binh Duong de la région sud du Vietnam, est devenu un centre culturel pour les résidents locaux. Traditionnellement, le bambou est traité en trempage boueux, puis enfumé pour la conservation du bâtiment.

2013-11-27-2VOTRONGNGHIALTD.jpg
Image: VO TRONG NGHIA, LTD

Chaque conception utilise les éléments naturels pour établir la relation entre l'architecture et le paysage spécifique du site et répond, en même temps, aux besoins des personnes vivant dans le secteur. La matière est l'un des nombreux éléments importants de l'architecture vernaculaire. Examiner ces projets à échelle réduite est une manière d'apprendre comme concepteurs et comme êtres humains. Utilisant les matériaux locaux, qu'on peut découvrir dans la vie quotidienne et en les transformant, on peut exprimer un point de vue dans lequel le matériau devient en soit une forme de critique.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

La maison en fenêtres

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.