LES BLOGUES
21/10/2015 09:10 EDT | Actualisé 21/10/2016 05:12 EDT

Hommage à Stephen Harper

Monsieur Stephen Harper, depuis plus de 20 ans que je suis en âge de voter, vous êtes le seul premier ministre qui ne m'a pas appauvrie. Vous êtes le seul premier ministre qui ne m'a pas menti.

Monsieur Stephen Harper, depuis plus de 20 ans que je suis en âge de voter, vous êtes le seul premier ministre qui ne m'a pas appauvrie. Vous êtes le seul premier ministre qui ne m'a pas menti. Vous êtes le seul premier ministre qui a travaillé pour moi, que ce soit au fédéral ou au provincial, quelle qu'en soit la couleur.

Vous n'êtes pas parfait, certes. Assez contrôlant, peu enclin au compromis et plutôt froid. J'étais en désaccord avec vous au sujet de la loi C-51; j'aurais souhaité que vous ôtiez Omar Khadr, un enfant-soldat, plus tôt des mains de ses tortionnaires; et j'exécrais votre habitude de faire adopter des lois omnibus.

Mais jamais, jamais vous ne m'avez déçue. Je vous aurais volontiers donné un autre mandat. Mais, voilà, le peuple a voté pour du changement.

Alors vous vous retirez, dans la dignité et le respect de la démocratie. Mais sachez que vous avez été mon premier ministre. Un grand premier ministre. Et qui si les critiques étaient vives, dans quelques années, la poussière retombera.

Et on se souviendra combien vous avez aidé le Canada à traverser haut la main la crise de 2008. Combien vous avez été transparent en campagne électorale. Combien vous avez respecté la démocratie en menant à bien vos promesses contre vents et marées.

On se souviendra à quel point vous avez défendu les honnêtes propriétaires d'armes à feu, et que vous avez modifié la loi sur les armes à feu via la loi C-42, pour faciliter la vie aux honnêtes propriétaires d'armes à feu et en compliquant la vie aux malfrats qui souhaitent se procurer une telle arme. Mentionnons au passage que les femmes victimes de violence conjugale se sont vu offrir une protection supplémentaire par cette loi.

On se souviendra de vous comme d'un homme qui a fait plus pour aider les femmes en tenant tête à l'État islamique qu'en finançant d'obscurs groupes féministes dont on se demande parfois qui sont ces femmes qu'elles prétendent protéger et/ou représenter.

On vous a reproché de refuser une enquête plus qu'inutile sur la disparition des femmes autochtones. L'avenir saura démontrer que ce n'est pas parce que vous considériez ces disparitions comme banales, même si on vous prêtait une telle intention, mais simplement que cette mesure n'a pas le début d'une chance d'améliorer ce terrible bilan.

On se souviendra à quel point vous vous êtes tenu debout face à la pression médiatique pour vous assurer que les réfugiés qu'on accueille ici soient vraiment des réfugiés. On se rappellera que votre fermeté vous a fait remonter dans les sondages... bien que cela n'ait pas suffi à vous faire réélire.

On se souviendra également à quel point vous avez tenu tête à l'ONU alors que tout le monde leur donnait «le bon Dieu sans confession»... Jusqu'à ce qu'ils élisent l'Arabie saoudite au Conseil des droits de l'homme et qu'on apprenne que leur vote s'achetait.

À plusieurs égards, on vous citera en exemple. Vous avez maintenant droit, à votre corps défendant, au repos du guerrier. Et c'est avec le cœur gros que je vous dis merci, Monsieur Harper. Merci pour ces 10 années et bonne continuité.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Parti conservateur: qui sont les candidats? Voyez les images