LES BLOGUES
11/09/2013 10:17 EDT | Actualisé 11/11/2013 05:12 EST

5 raisons pour lesquelles une femme devrait avoir un ami homme

Il ne fait aucun doute que les amitiés féminines ont tenu une place importante dans ma vie, mais l'amitié avec les femmes m'épuise plus que toute amitié masculine. Elles offrent simplement des choses différentes.

C'est vendredi soir et je prends place sur un siège douillet à côté d'Aaron, un petit brun magnifique et drôle que je connais depuis l'université. Nous partageons l'accoudoir et le pop-corn posé entre nous. Les spectateurs assis dans la rangée de derrière, témoins de nos blagues murmurées et de nos éclats de rires tout au long des bandes-annonces, pourraient nous prendre pour un couple. Mais ce n'est pas le cas. Chaque fois que nous sortons ensemble, nous devons rectifier l'une après l'autre toutes les conclusions hâtives, répétant à qui veut l'entendre: "On est juste amis". 

Le film que nous sommes venus voir est le dernier projet passionnel d'Olivia Wilde, Drinking Buddies (Amis de beuverie), une version moderne de Quand Harry rencontre Sally avec beaucoup plus d'alcool et beaucoup moins de promesses d'amour éternel. Le film suit les hauts et les bas de l'amitié de Kate (Olivia Wilde) et Luke (Jake Johnson), collègues dans une distillerie de Chicago, suggérant de manière pas vraiment subtile une sorte d'attirance cachée et un brin de désir interdit. Leur flirt dépassera-t-il les limites? Sera-t-il réparable? Par ailleurs, que procure cette amitié aux personnages, si ce n'est un attrait romantique, ou la promesse d'un amour futur et d'une union ?

Quand Aaron et moi quittons le cinéma, nous nous mettons à débattre pas pour savoir si oui ou non les hommes et les femmes peuvent simplement être amis, mais pour quelle raison ils devraient l'être. J'ai commencé très tôt à graviter vers le sexe opposé, quand, à l'âge de 5 ans, j'ai prêté serment d'allégeance à mes frères et leurs amis en décapitant publiquement ma Barbie. Je m'étais entourée de garçons répugnants, collants et mutilateurs d'amphibiens, et j'ai aimé chaque seconde de cette époque.

Avec eux, tout avait la couleur d'une aventure. Le matin, j'étais le roi de la colline, les enfants des voisins mes esclaves, et en fin d'après-midi, j'étais un cambrioleur m'enfuyant avec mon larcin (prenant soin de remettre à sa place le contenu de la boîte à bijoux de ma mère avant qu'elle rentre à la maison). J'observais les filles de l'autre côté de la cour de récré et me demandais pendant combien de temps elles avaient l'intention de faire semblant de boire leur thé imaginaire. N'avaient-elles jamais envie de se déguiser en mi-homme mi reptile, avec des super pouvoirs, plutôt qu'en princesse, en attente de grenouilles?

Ma préférence en amitié a continué à se porter sur les garçons tout au long de mes douze années de primaire, de collège et de lycée. À cette époque, les seules femmes signant mon livre de fin d'année étaient ma prof d'anglais et la dame de la cantine. Pourtant, à la fac, j'ai rejoint une sororité. La curiosité envers mon propre sexe avait augmenté et j'espérais avoir des demoiselles d'honneur si jamais je décidais de me marier. Soudain, je me suis trouvée entourée de plus d'estrogènes que je ne pouvais en tolérer, du moins quelques heures. Il y avait des larmes, des drames et de mesquines petites conférences à trois qui me choquaient et me répugnaient à la fois. Mais il y avait aussi une magnifique vulnérabilité, des conversations honnêtes et des questions candides auxquelles nous tentions de répondre toutes ensemble. Au moment où j'ai été diplômée et où j'ai déménagé à New York, je passais toujours beaucoup plus de temps avec les hommes, à l'exception de quelques femmes géniales que j'ai continué à fréquenter.

Il ne fait aucun doute que les amitiés féminines ont tenu une place importante dans ma vie, mais l'amitié avec les femmes m'épuise plus que toute amitié masculine. Elles offrent simplement des choses différentes. Je ne dis pas que les amitiés homme-femme sont sans complications; ce serait idiot et faux. Il m'est arrivé de perdre un ami proche parce que j'avais pris la galanterie pour du romantisme et l'honnêteté pour de l'intimité. Quelquefois, après une soirée de beuverie, un ami platonique m'a confessé son amour non réciproque, jusqu'à ce qu'il décuve et se souvienne que je suis un cauchemar en couple (comme la plupart des gens). Au moment du brunch, nous rions à l'idée d'une aventure entre nous, partageons l'addition au centime près et retrouvons notre camaraderie habituelle. Les amis connaissent trop notre intimité ce qui réduit une éventuelle attirance sexuelle équivalente à celle d'une plante verte.

Comme Olivia Wilde et Jake Johnson, je suis d'avis que quand on construit une amitié qui fonctionne sans heurts, aucune histoire sentimentale ne peut prétendre prendre le dessus. Les hommes et les femmes peuvent et devraient être amis, et plus si affinités... mais ce n'est pas ce que vous pourriez penser. Voici les avantages que présentent les hommes de ma vie:

Galerie photo Les couples de stars qui se ressemblent Voyez les images

Découvrez d'autres articles santé, alimentation, tendances et sexualité dans notre rubrique C'est la vie

Retrouvez les articles du HuffPost C'est la vie sur notre page Facebook.