LES BLOGUES
08/03/2018 13:00 EST | Actualisé 08/03/2018 13:41 EST

Est-ce que les femmes parlent trop forts?

Aujourd’hui, tu peux être belle et parler fort.

Getty Images

En cette Journée internationale des femmes, la question se pose. On leur a souvent reproché la place qu'elles osaient prendre sur la place publique, au sein d'un gouvernement ou à la tête d'un parti politique par exemple. On remet en cause leurs compétences.

« Son mari a déjà été Président, mais est-ce qu'une ancienne secrétaire d'État expérimentée peut vraiment diriger un pays? »

«Une ancienne journaliste chevronnée née en Haïti comme gouverneur général du Canada? Mais en a-t-on vraiment besoin de toute façon et que fait une gouverneure générale? »

On conteste aussi leurs motifs. « Mais qu'est-ce qu'elle veut essayer de prouver? »

Et leurs habitudes n'échappe pas aux People's magazine, Daily Star ou Échos Vedettes selon la région du globe.

« Pourquoi elle ne se rase pas la moustache? »

« Elle ne met jamais de robe, c'est quoi son problème? »

« Ses cheveux sont parfaits, mais l'est-elle? Elle cache probablement quelque chose... »

Bref, parlez-en à Hillary Clinton, à Michaëlle Jean, à Pauline Marois et à Manon Massé je suis sûre qu'elles ont plein de bonnes histoires pour vous.

Je suis quand même contente de ne pas vivre à l'époque d'un roman de Jane Austen. Orgueil et préjugé, très peu pour moi. Sois belle et tais-toi pour avoir un mari, si tu oses lever le ton tu feras peur aux garçons. Si la nature ne t'a pas souri, prends ton mal en patience. Avec un peu de chance, un vieux monsieur grincheux et riche qui manque d'habiletés sociales se fera un plaisir de faire de toi sa femme à défaut de pouvoir flirter. NON MERCI!

Aujourd'hui, tu peux être belle et parler fort. Mariana Mazza en sait quelque chose. Justement, d'autres filles font parler d'elles en humour.

Je me souviens qu'au secondaire un gars m'avait reproché de parler trop fort. Ce qu'il ne savait pas, c'est que je sais aussi écouter.

À la base, je ne me trouve pas drôle, mais j'aime rire. Je ne suis pas humoriste, mais j'aime quand elles me racontent leurs histoires. Qu'une fille parle trop fort ou pas, ce n'est pas la question. Si ce qu'elle a à dire est pertinent, c'est ça qui est important. Au pire, même si ce n'était pas pertinent laissons-lui la chance de se tromper et même de dire des niaiseries. Peut-être que si on n'avait pas l'impression qu'il fallait toujours être parfaite on aurait moins peur de parler fort. Qu'à force d'être plus nombreux à parler sur le même ton, plus un seul garçon n'aura le génie de nous souligner : « Tu parles vraiment fort! » Et toi donc Rémi!

Alors v'là le moment de nous écouter parce que c'est pertinent, intéressant et drôle.

Bonne Journée internationale des femmes!

Voir aussi: