LES BLOGUES
19/05/2016 08:47 EDT | Actualisé 20/05/2017 05:12 EDT

Avancer ensemble, avec Véronique Hivon

Changer la politique. Si l'expression fut galvaudée ces dernières années par plusieurs politiciens, pour Véronique Hivon, il s'agit d'un leitmotiv quotidien.

«Madame Hivon, merci de vous présenter! J'ai déjà été membre du PQ et je vais le redevenir pour vous.» C'est ainsi que s'est fait accoster Véronique Hivon par un jeune début-vingtaine lors de sa sortie du gala pour la remise du prix Laurent McCutcheon organisé par la Fondation Émergence. Il avait les yeux brillants, l'espoir au visage. «Merci et parlez-en à vos amis, c'est important! », s'est empressée de répondre la candidate à la direction du Parti québécois avec son sourire habituel.

Ils sont nombreux, quotidiennement, à partager cet espoir, à reprendre confiance en la chose politique, à vouloir se joindre à Véronique Hivon pour, une fois pour toutes, littéralement changer la façon dont on fait de la politique au Québec.

Changer la politique. Si l'expression fut galvaudée ces dernières années par plusieurs politiciens, pour Véronique Hivon, il s'agit d'un leitmotiv quotidien. C'est d'ailleurs dans cette optique qu'elle a piloté avec brio le projet de loi «mourir dans la dignité». C'est aussi en ce sens qu'elle travaille avec ardeur à rallier les différentes organisations indépendantistes vers un effort soutenu de convergence. Et elle continue à y travailler jour après jour.

Faire différemment, bousculer l'ordre établi, modifier profondément le visage de la politique au Québec, voilà qui importe particulièrement à Véronique Hivon. Ce n'est pas pour rien que certains de ses collègues députés ou apparatchiks du PQ ont préféré miser sur la stabilité en appuyant un autre candidat s'inscrivant davantage dans cette continuité péquisto-péquiste des dernières années. Le changement, ça fait peur parfois...

Mais, le projet de faire du Québec un pays ne sera pas digne d'une calme marche dans un champ de blé. C'est de tout un changement dont il est question justement! Il faudra tout repenser, envisager les choses différemment, ne pas avoir de tabous. Actuellement, la personnalité et l'attitude de Véronique Hivon démontrent qu'elle serait prête à affronter tous les tumultes que la création d'un pays pourrait apporter. Nous pouvons lui faire confiance.

Changer un ordre établi, ce n'est pas évident. Il faut y croire et se battre quotidiennement en ce sens. Mais de l'audace et de la persévérance, Véronique en a à revendre. Pour faire une métaphore culinaire, lorsque cela fait 14 reprises que l'on tente la même recette de gâteau et que le mélange ne lève toujours pas, de s'y reprendre pour une quinzième fois ne devrait pas donner de miracles. Il faudrait peut-être alors penser à changer de recette. Et ça, Véronique Hivon l'a bien compris. Le projet indépendantiste doit être renouvelé.

Il y a peu de leaders dans le monde qui font le pari du véritable changement, celui avec un grand C, celui qui invite à un engagement politique à échelle humaine. Un bel exemple récent de cette audace et de cette persévérance nous est venu de nos voisins américains en la personne de Bernie Sanders. Sa franchise, son humilité, son ouverture et ses idées bien de son temps en ont fait une coqueluche pour plusieurs jeunes électeurs.

Évidemment, la course à la direction du Parti québécois ne fait que commencer, de nombreuses idées foisonneront bientôt les débats sur la place publique. Véronique Hivon surprendra, enthousiasmera une fois de plus. Malgré tout, nous pouvons d'ores et déjà cibler le véritable enjeu de cette course. Ce sera un affrontement entre les artisans du changement et les partisans du statu quo.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Qui pourrait devenir chef du PQ Voyez les images