LES BLOGUES
23/02/2018 09:00 EST | Actualisé 23/02/2018 09:00 EST

Hydro-Québec doit se brancher sur le 21e siècle

Matane a été lourdement « impacté » par la transition d’une Politique de diversification économique à une Politique énergétique.

LightRocket via Getty Images

S'il faut en croire les médias, Hydro-Québec reçoit tellement de demandes d'opérateurs de mines de cryptomonnaie « que la société d'État se demande si elle a les capacités de répondre aux besoins d'un grand nombre de mineurs ». Bien plus, notre société d'État prétend que les demandes sont tellement nombreuses, que « les surplus de production d'électricité pourraient disparaître si Hydro-Québec donnait son aval à toutes les requêtes. »

Après toutes ces années à déclarer que le Québec dispose de très importants surplus, quelle est la réponse d'Hydro-Québec ? « On regarde cela avec beaucoup de prudence... Le réseau peut-il soutenir la demande partout sur le territoire? Il faut aussi s'assurer que l'énergie soit disponible pour ces clients » ! Renversant, rien de moins!

Matane a été lourdement « impacté » par la transition d'une Politique de diversification économique à une Politique énergétique. Ce virage, justifié par des surplus énergétiques, discréditait le soutien de l'industrie éolienne. Énercon, une usine toute récente de 150 emplois, est en arrêt de production faute de nouveau projet au Québec. Avouez, comme maire d'une ville, que c'est un peu difficile à comprendre.

Si on se rappelle bien, une part non négligeable de ces surplus résulte de la perte de plusieurs cartonneries et papeteries. Matane ne fait pas exception puisqu'elle a connu la fermeture de l'usine RockTenn en 2012. Aujourd'hui, ces sites industriels désaffectés cherchent une nouvelle vocation. Possédant de vastes superficies, un raccordement au réseau à haute tension, ils sont à présent des endroits de prédilection pour des joueurs de la nouvelle économie.

Le fait qu'Hydro-Québec fasse preuve de prudence face au phénomène hautement spéculatif de la cryptomonnaie, je peux comprendre. Mais elle semble oublier que cette même technologie de la blockchain qui fait appel à d'immenses banques de données commence à être utilisée par le monde de la finance, de l'édition et même de l'énergie. Cette technologie, combinée à l'intelligence artificielle et alimentée à l'énergie renouvelable, n'est-elle pas le fondement de la nouvelle ère industrielle? N'avons-nous pas tous ces éléments au Québec?

Cette technologie, combinée à l'intelligence artificielle et alimentée à l'énergie renouvelable, n'est-elle pas le fondement de la nouvelle ère industrielle?

Il ne faudrait pas qu'Hydro-Québec soit prudente au point qu'elle attende que le train soit passé ni qu'elle se développe aux États-Unis au détriment des besoins locaux et nationaux. Certains pourraient faire valoir que ces mines de serveurs génèrent peu de retombées. Pourtant, si on y pense bien, ces mines produisent aussi d'énormes quantités de chaleur qui pourraient être utilisées dans des réseaux de chaleur et ainsi réduire la consommation de mazout.

Et, en terminant, Hydro-Québec pourrait-elle nous expliquer pourquoi elle veut augmenter ses tarifs pour ce secteur d'activité ? Nos tarifs sont, avec notre climat froid, le principal avantage concurrentiel du Québec et la réponse serait aujourd'hui de se rendre moins concurrentiel ! Hydro-Québec doit se brancher sur le 21e siècle!

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost