LES BLOGUES
28/12/2015 09:02 EST | Actualisé 28/12/2016 05:12 EST

Offrir son ingéniosité en partage

Face aux corps mutilés par centaines, les fondateurs de l'organisation ont rapidement identifié parmi les réfugiés des ingénieurs, des charpentiers, des cordonniers, des ferronniers... des bricoleurs de génie! Ensemble, ils ont conçu, avec les matériaux à disposition (bois, bambou, textile...), des prothèses simples pour appareiller les victimes.

S'il y a bien un moment de l'année où une trêve des sujets lourds comme les conflits, les catastrophes, la grande pauvreté ou la discrimination envers les personnes en situation de handicap s'impose, et bien nous y sommes, puisqu'en cette période du Temps des fêtes, j'avais le goût de vous parler d'un concours qui nous tient particulièrement à cœur chez Handicap International.

Il y a près de 35 ans, c'est dans les camps de réfugiés cambodgiens, le long d'une frontière truffée de mines antipersonnel, que Handicap International est née.

Face aux corps mutilés par centaines, et au peu de moyens dont ils disposaient, les fondateurs de l'organisation ont rapidement identifié parmi les réfugiés des ingénieurs, des charpentiers, des cordonniers, des ferronniers... des bricoleurs de génie ! Ensemble, ils ont conçu et fabriqué, avec les matériaux à disposition (bois, bambou, textile...), des prothèses simples et sur mesure pour appareiller les victimes.

C'est ça le Concours des Papas Bricoleurs, Mamans astucieuses et Cie, qui a vu le jour à la fin des années 90 en France. Bien sûr, il ne s'agit plus de bricoler une prothèse, mais de permettre à un enfant polyhandicapé de jouer, à une maman en fauteuil de porter son nourrisson sans craindre de le faire tomber, de permettre à un ami alité de continuer à dessiner, à une personne âgée de soigner son potager malgré sa mobilité réduite...

Toutes les bonnes idées pour améliorer la vie quotidienne des personnes handicapées ou dépendantes et de leurs proches doivent profiter au plus grand nombre.

En s'associant avec une chaîne française de magasins de bricolage, Leroy Merlin, l'équivalent de Canadian Tire ou de Rona ici, le concours s'est développé ces 18 dernières années.

Cette année, le concours a même franchi un cap en devenant entièrement digital. Les collaborations se multiplient, les savoirs s'enrichissent et la révolution portée par les Uber et autres AirBnB ne se limite pas à des activités à but lucratif puisque tout se partage sur internet désormais, y compris les bonnes idées qui changent la vie !

Depuis la création du concours, 360 inventions ont été retenues et plus de 250 sont accessibles sur le site internet.

Tout se fait en ligne désormais, puisque les inventeurs sont invités à déposer leur projet sur la plateforme digitale et le public peut ainsi voter pour les créations les plus intéressantes ou simplement s'inspirer d'idées !

En termes d'idées inspirantes, on retiendra par exemple la combinaison d'hiver adaptée qui permet d'enfiler et de retirer rapidement son vêtement à un enfant en fauteuil roulant. Ou la glisse-poussette équipée d'une paire de skis rétractable permettant d'affronter tous les terrains. Ou encore le plan de repérage en relief qui permet aux personnes aveugles de toucher une représentation des obstacles présents dans une pièce qu'ils ne connaissent pas encore.

Les idées ne manquent pas pour faciliter la vie des personnes en situation de handicap sans pour autant dépenser des fortunes.

En 2015, le 1er prix du jury, composé de professionnels, a été décerné à une ergothérapeute qui a fabriqué un mini fauteuil roulant pour son neveu de 12 mois, paralysé des membres inférieurs, qui lui permet désormais de se faufiler partout !

Le 1er prix du public est revenu, quant à lui, à une maman en fauteuil roulant qui voulait pouvoir s'occuper de son bébé comme tout le monde et qui a donc créé un harnais lui permettant de porter son enfant contre elle en toute sécurité.

Pour 2016, Handicap International et son partenaire Leroy Merlin veulent continuer à transformer le concours pour réduire encore davantage la frontière entre professionnels et amateurs et rendre plus interactive la relation entre les familles qui expriment un besoin et les inventeurs (particuliers, écoles, professionnels) qui débordent d'imagination... Et qui sait, pourquoi pas dépasser les frontières françaises !

Le tout pour raconter des histoires de vies que l'on se fabrique et que l'on partage, à plusieurs, avec bienveillance et générosité.

Le site internet du concours

Le site de Handicap International

Retrouver cette chronique à la radio dans l'émission Accès Libre sur Canal M

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images