LES BLOGUES
16/08/2015 08:36 EDT | Actualisé 16/08/2016 05:12 EDT

La bataille que les islamistes ne gagneront pas

Les islamistes se nourrissent des faiblesses des démocraties pour remporter des batailles aussi symboliques que réelles et assouvir leur désir de vengeance.

Dire que l'islamisme engendre de la misère un peu partout sur la planète relève de l'euphémisme. Depuis la progression infinie des tensions israélo-palestiniennes, les attentats du 11 septembre 2001, les nombreux crimes antisémites commis en France, les interventions militaires occidentales au Moyen-Orient, la création de l'État islamique et les récentes attaques contre Charlie Hebdo, partout on ensanglante le monde au nom de la religion musulmane. Partout, dans le monde musulman et au sein de la civilisation occidentale, des groupuscules fanatisés prônent la violence pour imposer la théocratie.

Il est évident que l'islamisme ne cesse de gagner des adeptes dans nos sociétés marquées par une grande désillusion, qui rime avec la dépression collective des Occidentaux. Les islamistes se nourrissent des faiblesses des démocraties pour remporter des batailles aussi symboliques (attentats) que réelles (gains militaires) et assouvir leur désir de vengeance. Le succès que remporte l'État islamique sur ces deux plans témoigne manifestement de sa puissance.

Il existe pourtant une bataille que les islamistes ne pourront jamais gagner: c'est la bataille du web. Un réseau internet qui pourrait bien, malgré lui, demeurer l'un des principaux châteaux forts de l'Occident. Je m'explique.

Un web de plus en plus sexuel

Il suffit d'une seule soirée passée sur les réseaux sociaux pour constater à quel point ces derniers sont devenus des enclaves virtuelles où la sexualité occupe une très grande place. Jolies femmes dévoilées, passions frivoles, hommes musclés, autoportraits sexy, tartes à la crème et fruits défendus ne sont que quelques facettes de ce nouveau phénomène. Le web est devenu une imposante parcelle d'utopie où se côtoient les vices et les fantasmes.

Internet incarne la Babylone de la Bible - cette grande prostituée écarlate coupable d'écarter les croyants du chemin de Dieu. Inutile, donc, de pousser très loin l'argumentaire: l'islamisme est allergique à toutes ces manifestations d'infidélité, à ces élans populaires qui plongent les créatures de Dieu dans une atmosphère dépravée et libertine. L'islamisme réprime violemment la sexualité humaine: l'imposition du voile chez les femmes, la lapidation des femmes «adultères» et l'exécution des homosexuels en sont de terribles exemples.

Des accommodements religieux sur internet?

S'ils veulent remporter un jour la bataille de l'imaginaire, les islamistes devront donc prendre le contrôle d'un réseau internet qui se révèle de plus en plus rebelle et insoumis - une victoire impossible à remporter.

Car s'il existe aujourd'hui un domaine qui échappe à l'autorité des pouvoirs publics et résiste aux assauts des moralistes en tout genre, c'est bien le réseau internet. Ce n'est pas une grande nouvelle: le web est une invention postmoderne qui échappe aux compétences juridiques traditionnelles et qui évolue indépendamment des réalités territoriales.

Les islamistes ne pourront jamais asseoir leur légitimité et élargir leur communauté s'ils ne parviennent pas à exercer leur domination sur l'un des principaux vecteurs de socialité et de représentations collectives que représente aujourd'hui internet. À moins d'un revirement improbable qui leur permettrait de mettre en place un système d'accommodements religieux sur les réseaux sociaux et les moteurs de recherche, jamais ils ne pourront rivaliser avec les courbes des seins et la chaleur des images. Jamais ils ne pourront vaincre l'Occident païen.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo 20 choses que le web a changé dans nos vies Voyez les images