LES BLOGUES
09/09/2015 12:22 EDT | Actualisé 09/09/2016 05:12 EDT

La bien-pensance au cœur de la crise migratoire

Le refrain est toujours le même parmi cette élite: l'Occident doit se repentir pour les péchés qu'il a commis partout sur la planète.

La crise migratoire que traverse actuellement le monde est dramatique. Il va sans dire que les populations syriennes qui tentent de rejoindre l'Europe vivent des moments extrêmement difficiles et méritent une certaine compassion. La mort du jeune Alan Kurdi témoigne tristement de la gravité de la situation.

Mais cette crise nous en dit aussi très long sur la manière de réfléchir (ou de ne pas réfléchir) de notre élite. Sans qu'ils n'en soient vraiment conscients, de nombreux journalistes, chroniqueurs et politiciens ont rapidement endossé le rôle du Grand Protecteur humanitaire pour montrer à quel point ils étaient généreux et sensibles à la misère. L'émission 24|60 d'Anne-Marie Dussault, sur les ondes de Radio-Canada, fut particulièrement symptomatique de cette démonstration d'humanité surfaite et superficielle.

La réaction fut tellement théâtrale qu'il serait approprié de nous interroger à savoir si certains de ces bien-pensants n'enfilaient pas leurs habits de super-héros pour des raisons strictement personnelles et professionnelles. Après tout, pourquoi déplaire en affichant des convictions impopulaires et réalistes quand on peut opter pour la facilité en séduisant à coup d'utopies sentimentales? Il faudra avouer que la prostitution intellectuelle est une occupation de plus en plus prisée dans notre société.

Le refrain est toujours le même parmi cette élite: l'Occident doit se repentir pour les péchés qu'il a commis partout sur la planète. Si les Syriens ont connu la guerre dans les trois dernières années, c'est en raison des mauvais choix stratégiques de l'Occident au Moyen-Orient. Si les réfugiés se massent le long des frontières européennes, c'est aussi en raison d'une escalade des tensions à laquelle participe activement la civilisation occidentale en soutenant Israël.

Bref, l'Europe doit impérativement accueillir tous les réfugiés syriens car c'est elle qui a créé de toutes pièces cette situation. Plus encore: le gouvernement canadien aurait contribué à la mort du jeune Alan en refusant de faire du Canada un open house à ciel ouvert pour les islamistes ayant infiltré les populations migrantes. Quant aux autres pays musulmans, ils ne font même pas partie de l'équation tellement il parait naturel de se tourner vers l'Occident.

En suivant l'exemple du chroniqueur Jean Barbe, des néo-apocalypticiens ont même prétendu sur les réseaux sociaux que les migrants syriens étaient des «réfugiés climatiques» - autre manière de dire que les pollueurs d'Occidentaux étaient à l'origine de cet exode, voire même de la guerre civile syrienne. En reprenant cette logique, il ne serait pas étonnant d'apprendre dans les prochains jours que l'islamisme a été inventé par la CIA pour engendrer des profits en écoulant du matériel militaire dans les pays concernés.

Autant de petites astuces idéologiques pour nous faire mépriser notre civilisation et nous faire perdre tout esprit critique.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Des milliers de migrants arrivés en Autriche - 5 septembre 2015 Voyez les images