LES BLOGUES
07/01/2015 03:13 EST | Actualisé 09/03/2015 05:12 EDT

Un drame prévisible

Ce n'est pas seulement la France qui vit un drame. C'est l'Occident en entier qui doit amortir le choc. Paris se relèvera, mais il n'est pas certain que les séquelles s'estomperont avec le temps. Les blessures sont profondes et la cicatrisation prendra du temps à apparaitre.

L'islamisme est une branche de l'islam

Si l'on doit vraiment rester positif, la bonne nouvelle est que les «inclusifs» ne peuvent plus se cacher. Devant tant d'attentats, de fatwas et de haine, on devra admettre que si l'islam est pluriel, l'islamisme en découle. Si l'islam possède d'aussi nombreux visages comme on aime tant nous le répéter, l'islamisme demeure l'une des nombreuses ramifications de cette religion qui fait de plus en plus d'adeptes. Et cette branche de la religion musulmane est de loin la plus visible et la plus bruyante.

Inutile de répéter que l'islamisme apparait également là où il y islam et islamisation. L'islamisme ne tombe pas du ciel et ne relève pas du hasard. Il est aussi le combat d'arrière-garde d'un monothéisme aussi intransigeant que vieillissant qui n'accepte pas d'être relégué aux oubliettes. La théologie nous montre même que l'islam combine les pires défauts du judaïsme et du christianisme réunis.

Le fait est que l'islam possède des mythes fondateurs qui exhortent leurs partisans à commettre des crimes de guerre au nom d'Allah. Si les chrétiens ont réussi à ensanglanter le monde avec un message aussi tendre que celui des quatre évangiles, que l'on ne s'étonne pas qu'une religion fondée par un prophète armé puisse engendrer la violence.

L'hypocrisie sociologisante

Cinq minutes ont suffi pour voir apparaitre sur les réseaux sociaux des commentaires visant à atténuer la portée de ces événements tragiques. Sans surprise, on a brandi cette rhétorique sociologisante qui fait d'un «habitus» pollué par la déchéance occidentale l'ultime responsable de ce drame. L'islam n'a aucun rapport dans l'affaire, nous dit-on déjà, car l'Occident corrompt les esprits et crée la misère. L'Occident est une aguicheuse qui mérite son viol.

La gauche est particulièrement friande de ce genre d'analyse qui n'a d'analytique que l'apparence. Ce n'est pas en remplaçant les coupables par un bouc émissaire - l'Occident - que l'on améliorera la situation. Cette gauche frise la schizophrénie tellement elle refuse d'accepter la réalité.

Chose certaine, les islamistes parviennent à écrire l'histoire pendant que l'Europe devient un vieux musée. Ce n'est certainement pas pour autant une raison d'abandonner ce qui est la cible de toutes ces attaques : la liberté.

LIRE AUSSI SUR LES BLOGUES

- Pour Cabu, Charb, Wolinski et tous les autres... - l'hommage d'Anne Sinclair et la rédaction du HuffPost France aux victimes de l'attentat

- Tuerie à Charlie Hebdo: soutien à mes collègues - Xavier Delucq

- Charlie Hebdo: liberté, provocation et peur - Stéphane Gendron

- À Bernard Maris, homme délicieux - Jacques Sapir

- Ils ont tué deux de mes plus chers amis, mais pas leur essence - Mohamed Sifaoui

- Les musulmans sont avec Charlie Hebdo - Asif Arif

- Ce matin, j'ai mal à ma planète - Francine Laplante


VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les dessinateurs rendent hommage à Charlie Hebdo

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter