Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.
Les blogues

Période de maraudage: pourquoi voter CSN

Le débat sur le choix de l'organisation syndicale qui vous représentera ne peut se restreindre seulement sur l'aspect financier. Si tel est le cas, sommes-nous alors si différents d'une entreprise par rapport à une autre qui entre dans le jeu de la concurrence?

«Le syndicalisme que je vous souhaite, si vous devez en faire, ce n'est pas un syndicalisme que vous recevrez, c'est un syndicalisme que vous ferez, que vous bâtirez.» - Marcel Pépin, président de la CSN de 1965 à 1976

Ces paroles d'un grand sens sont toujours le fondement même du mouvement CSN. Un mouvement qui, depuis sa fondation en 1921, a pris racine et grandit à partir de sa base militante et de ses membres.

Elles font appel à la création, à l'intelligence, à l'initiative, à l'autonomie, aux convictions, à la détermination des membres. Elles sont le reflet de l'ouverture au débat et à la prise de décisions collectives, à l'exercice même de la démocratie au sein des syndicats. Ces paroles sont les assises d'un syndicalisme d'action qui impose le changement à partir de ses valeurs de justice, d'équité, de solidarité. Elles sont le reflet d'un syndicalisme vivant, qui va de l'avant, qui reste debout, quels que soient les obstacles devant lui.

Un syndicalisme qui prend sa force à partir de son action syndicale, de ses militantes et militants, de ses membres

Un syndicalisme où des femmes et des hommes se donnent les moyens, les outils pour se faire entendre, pour se protéger et se défendre devant toute forme d'arbitraire et d'injustice. Un syndicalisme s'alliant à des causes justes et équitables basées sur le respect des personnes et des opinions. Un syndicalisme qui se développe à partir de la collectivité et non de l'individu refermé sur lui-même. Un syndicalisme ouvert sur les différences.

Un syndicalisme au reflet de son histoire! Un syndicalisme pour le meilleur, pour l'avenir!

Un vote incontournable pour l'avenir de notre action syndicale

Cette période de maraudage, faut-il le rappeler, imposée par la réforme du réseau de la santé et des services sociaux, oblige les organisations syndicales à se marauder entre elles. C'est un projet politique néolibéral dont l'objectif est l'affaiblissement du mouvement syndical, qui reste le meilleur outil collectif pour promouvoir nos services publics.

Le personnel paratechnique, des services auxiliaires et de métiers est certainement en mesure de constater les effets négatifs des politiques actuelles du gouvernement, tant sur le plan social que sur celui de ses conditions de travail.

Au cours de cette période de maraudage, les questions d'assurances et de cotisation syndicale prennent une place importante.

Le débat sur le choix de l'organisation syndicale qui vous représentera ne peut se restreindre seulement sur l'aspect financier. Si tel est le cas, sommes-nous alors si différents d'une entreprise par rapport à une autre qui entre dans le jeu de la concurrence?

Le choix d'une organisation syndicale doit principalement reposer sur d'autres critères, dont le type de syndicalisme à préconiser, la mise en place d'un rapport de force, sa représentativité, la démocratie, l'autonomie, l'identification de valeurs et du projet social portés par l'organisation.

En réponse à la réforme imposée dans le réseau de la santé et des services sociaux, donnons-nous, dans l'unité et non la division, un rapport de force pour relever les défis qui se présentent devant nous et votons pour une force incontournable : la CSN!

Guy Laurion et Jeff Begley

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.