LES BLOGUES
07/07/2015 12:27 EDT | Actualisé 07/07/2016 05:12 EDT

Travaux à faire en juillet au jardin

Juin vient tout juste de se terminer et après un mois où pluie et vent ont marqué un mois humide et tourmenté, de nombreux travaux au jardin restent encore à faire.

Juin vient tout juste de se terminer et après un mois où pluie et vent ont marqué un mois humide et tourmenté, de nombreux travaux au jardin restent encore à faire.

C'est le rôle du jardinier que de porter attention au jardin en permanence, et de parer aux dégâts occasionnés par les conditions climatiques fantasques du Québec! J'ai dû à de nombreuses reprises, tuteurer mes iris, mes pivoines et toutes les fleurs à hautes hampes, car les tempêtes de vent se plaisaient à saccager mes fleurs.

Espérons que ce mois de juillet sera plus chaud et marquera enfin le début de la saison estivale!

Mon bac de culture potagère a assez souffert, car, bien évidemment, le manque de soleil et l'excédent de pluie auront ralenti la croissance des légumes et le mûrissement des fruits. J'ai dû éclaircir mes plants de tomates en enlevant de nombreuses branches feuillues, notamment celles en contact avec le sol (pour éviter le mildiou).

Ensuite, j'ai pincé au fur et à mesure de leur croissance les gourmands entre deux tiges de tomates pour donner plus de force à la plante. Pour finir, j'ai biné en surface la terre, pour aérer au maximum le sol, et fertilisé avec du fumier de poule en granulés ou du purin de consoude.

En ce moment, grand nettoyage au jardin :

- Je taille toutes les pivoines fanées, les tiges des iris défraichies et les roses. Je coupe de manière générale tout ce qui a fini de fleurir, rhododendrons, azalées, arbustes à fleurs (weigélia, lilas, forsythia...)

- Je tuteure les pieds d'alouette et les roses trémières car c'est la pleine période de floraison et avec le vent et la pluie à venir, il y a risque de brisure.

- J'aère avec une griffe, le sol détrempé pour éviter que certaines plantes ne pourrissent (iris, bulbes, tomates....) et fertilise le pied des conifères et des rosiers (purin d'orties ou de consoude).

- Je continue à désherber manuellement mes plates-bandes, et rajoute du paillis si nécessaire dans mes massifs pour limiter les herbes indésirables et parer, en cas de trop forte chaleur, l'évaporation en eau du sol.

- Je contrôle l'apparition d'insectes et de maladies cryptogamiques (champignons, rouilles) et prépare mes purins de d'orties ou de feuilles de rhubarbe pour lutter contre les parasites.

En ce qui concerne les taches noires, la rouille, le mildiou, je pulvérise dès que le feuillage est sec de la bouillie bordelaise ou une solution à base de sulfate de cuivre ou de soufre, en prévention. Je n'oublie pas de récupérer les feuilles et les tiges atteintes et de les brûler afin de ne pas infecter le feuillage sain.

Avec la floraison des roses, il est nécessaire lors d'attaques de scarabées défoliateurs, de ramasser à la main les insectes et de les noyer ou de les écraser. Si vous assistez à une invasion de coléoptères, essayez un insecticide à base de roténone ou de pyrèthre.

- Semez les bisannuelles; campanules, œillets de poètes, roses trémières, digitales... qui fleuriront l'été prochain.

- Si vous avez des petits fruits rouges, faites comme moi : tuteurez-les afin de favoriser le mûrissement des cassis et des groseilles. Accrochez vos plants de framboises qui ont tendance à s'affaisser sous le poids des baies!

Important, lorsque je tonds la pelouse, je laisse une hauteur de 7 à 8 centimètre d'épaisseur pour éviter que le gazon ne brûle et jaunisse.

- Mettez les déchets de vos légumes, de tontes de gazon, les coupes de fleurs fanées, de feuilles et de fines branches au compostage. Tout se recycle et se transformera par la décomposition de la matière, par les microorganismes (champignons, lombrics, insectes et bactéries) en humus. Ne pas oublier d'arroser et d'aérer fréquemment. Utiliser au pied de vos vivaces dès que le terreau aura une teinte noire et une bonne tenue.

- Si vous partez en vacances ce mois de juillet, n'oubliez pas de mettre à l'ombre vos pots de plantes, boutures afin de limiter le dessèchement de vos protégées.

- Pour vos vivaces gourmandes en eau, la bonne bouteille en plastique remplie d'eau plantée à l'envers dans la terre au pied de celles-ci fera l'affaire pendant un moment. Sinon, investissez dans un arrosage automatique bien au point du commerce ou dans un système d'irrigation professionnel.

On se retrouve au début août pour de nouvelles aventures au jardin. Bonnes vacances pour ceux et celles qui partent et bon jardinage pour les autres.

Jardinalement vôtre!

VOIR AUSSI :

Galerie photo Les plus beaux jardins du Québec Voyez les images