LES BLOGUES
03/11/2015 11:35 EST | Actualisé 03/11/2016 05:12 EDT

Quel rôle pour la philanthropie en 2015?

Les Québécois donnent l'équivalent de près de 3 milliards de dollars annuellement. Malgré leur générosité, les ressources sont insuffisantes pour répondre aux besoins sociaux et environnementaux du Québec.

Les Québécois donnent l'équivalent de près de 3 milliards de dollars annuellement en argent, en temps et en biens matériels, à des organismes communautaires et des fondations pour soutenir des causes ou des initiatives qui les touchent. Malgré leur générosité, les ressources disponibles sont insuffisantes pour répondre aux besoins sociaux et environnementaux du Québec.

Nous vivons présentement une période charnière en philanthropie. En cette période de rigueur budgétaire et de repositionnement de l'État, les acteurs philanthropiques - les fondations, les organismes à but non lucratif et les donateurs - revoient leurs rôles et leurs façons de collaborer.

Malgré un niveau de prospérité sans précédent au Québec, de nouveaux besoins continuent d'émerger chaque jour, tandis que d'autres demeurent mal comblés. Et les ressources pour répondre à l'ensemble de ces besoins semblent insuffisantes. Si bien que dans le contexte actuel, d'autres organisations et institutions, comme les entreprises, les municipalités, les syndicats et les universités, sont également appelées à faire preuve de solidarité et à être plus actives sur le plan philanthropique.

Dans cet environnement aux multiples initiatives, portées par de nombreux leaders, comment s'assurer de bien cerner les besoins non satisfaits ainsi que les nouveaux besoins? Et quelles sont les ressources nécessaires - temps, argent, expertise, connaissances, réseaux - pour développer de nouvelles alternatives et implanter des solutions innovantes?

C'est à ces questions que les 400 participants du Sommet 2015 sur la culture philanthropique tenteront de répondre les 10 et 11 novembre prochains à Montréal. Cet événement fait suite au premier Sommet, organisé en 2013, qui avait pour but de faire émerger les grands enjeux de la philanthropie et d'identifier des pistes d'avenir.

Ce n'est pas tout de dire que la philanthropie change ou a de multiples visages: encore faut-il comprendre pourquoi et comment elle change. Pour y parvenir, l'Institut Mallet rassemble les forces vives de la philanthropie et réfléchit à ces enjeux par divers projets de recherche. L'Institut Mallet souhaite renforcer la culture philanthropique au Québec, en favorisant l'action bénévole, le don financier, l'innovation sociale et l'engagement sous toutes ses formes. Qu'il s'agisse d'entraide, d'action communautaire ou de finance sociale, toutes ces formes d'engagement ont la même finalité: celle d'accroître la solidarité et l'engagement pour le mieux-être des collectivités.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter