LES BLOGUES
29/05/2017 09:46 EDT | Actualisé 29/05/2017 11:53 EDT

Avons-nous dit: Je me souviens?

J'ai longtemps cru ces fadaises marxisantes. Jusqu'au jour où je relus par moi-même l'histoire de la Nouvelle-France avec une autre « grille » que la lunette marxiste, moins orientée idéologiquement.

La devise du Québec étant « Je me souviens », je me souviens donc qu'au collège où j'étudiais au début des années 70, nous étudiions « l'histoire » du Québec dans une veine nettement marxiste. Le Petit manuel d'histoire du Québec (1971) de Léandre Bergeron constituait notre bréviaire. On nous rabâchait les oreilles que les Maisonneuve et les Jeanne Mance de ce monde n'étaient que des agents anonymes assurant l'implantation du vilain capitaliste sur la Terre sacrée des Autochtones. Ceux-ci furent les pauvres exploités du détestable capitalisme impérialiste naissant sous le couvert idéologique de la religion catholique. Les héros fondateurs de Ville-Marie étaient donc démasqués comme n'étant que des courroies de transmission du capitalisme naissant en Europe. Moi, progéniture de ces détestables capitalistes français, catholiques en sus, je me trouvais ignoble et me mis à détester nos ancêtres. Quelle éducation larvée !

J'ai longtemps cru ces fadaises marxisantes. Jusqu'au jour où je relus par moi-même l'histoire de la Nouvelle-France avec une autre « grille » que la lunette marxiste, moins orientée idéologiquement. Plus tard, donc, je tombai sur l'essai de Dom Guy-Marie Oury, L'homme qui a conçu Montréal, Jérôme Le Royer, Sieur de la Dauversière. J'y appris que Jérôme Le Royer (1597-1659), percepteur d'impôts, était un « dévot », comme on disait à l'époque, à telle enseigne qu'en 1635, il se rendit à Notre-Dame de Paris où il eut une vision mystique de la Sainte Famille. Au cours de sa vision, la Vierge Marie le désigna à son Fils comme étant celui qui allait évangéliser les Amérindiens d'Amérique. (L'Homme qui a conçu Montréal, Méridien, 1991, p. 50.)

Jérôme Le Royer sortie de l'église avec l'ardent désir de fonder une association légale - la Société-de-Notre-Dame. Ce qui fut fait en 1639, dont le mandat était d'évangéliser les « sauvages », comme on disait à l'époque sans la rectitude politique. Le Royer désigna alors un jeune militaire, Paul Chomedey (1612-1676), sieur de Maisonneuve, amateur de luth à ses heures, comme chef d'expédition et gouverneur du futur établissement de Ville-Marie sur l'île de Montréal, concession octroyée par la Compagnie des Cent Associés. Chomedey était accompagné entre autres de Jeanne Mance (1606-1673), infirmière laïque, dévote elle aussi, qui fondera le premier hôpital de Ville-Marie, l'Hôtel-Dieu.

Évidemment, du point de vue du « matérialisme historique », philosophie marxiste, athée pure et dure, qu'on m'avait enseignée, toutes ces histoires à dormir debout, surtout la foi mystique de ces « fous de Dieu », relèvent du pur délire religieux. Il fallait comprendre que ces voiles idéologiques mystiques occultaient des intérêts économiques bassement humains.

La conception marxiste de la colonisation européenne perdure encore aujourd'hui. Les « Blancs » sont toujours traités comme les spoliateurs des terres des « peaux rouges ». Léandre Bergeron, de son côté, bannissait déjà le mot infâme de « découverte » du vocabulaire de tout bon marxiste :

Les explorateurs n'ont pas découvert les Amériques... Jacques Cartier n'a pas découvert le Canada. Ces territoires avaient été découverts on ne sait quand par les premiers hommes qui y mirent le pied... Dire que Colomb a découvert l'Amérique et Cartier le Canada c'est montrer le racisme profond qui infecte la race blanche depuis des siècles. » (Petit manuel d'histoire du Québec, p. 13).

Une question néanmoins demeure : pourquoi ne peut-on dire que les ancêtres des Amérindiens aient découvert l'Amérique, lorsqu'il y a 3 000 ans, ils ont franchi le détroit de Béring ? Et n'est-ce pas faire dans le spécisme - et non dans le racisme - que d'affirmer que les Amérindiens auraient découvert l'Amérique puisque les espèces animales l'avaient, eux, pourtant « découverte » avant que les premiers hominiens y posent le pied ?

En fait, il faut convenir avec Bergeron, qu'à strictement parler, il n'y a pas d'usage absolu du mot « découverte ». Au sens strict du terme, la science, la médecine en particulier, ne « découvre » pas un virus - puisqu'il était là avant que le chercheur le découvre. Une « découverte » est donc toujours relative à quelqu'un, à un groupe d'individus, ceux qui en font la découverte. En toute légitimité, on peut dire, sans rien enlever aux mérites des Premières Nations, que Jacques Cartier, par exemple, fut le premier Européen à découvrir le Canada.

L'inénarrable maire présuppose erronément que les premiers colons français sont venus dans l'intention délibérée de se fondre dans la marmite autochtone. Ce qui est faux.

Ce qui nous conduit à la déclaration malheureuse du maire Coderre qui, en bon libéral multiculturaliste, a lancé aux Montréalais : « Nous sommes tous des immigrants... », faisant, sans le réaliser, fondre les Québécois dans la même marmite multiculturelle. L'inénarrable maire présuppose erronément que les premiers colons français sont venus dans l'intention délibérée de se fondre dans la marmite autochtone. Ce qui est faux.

Les tribus amérindiennes étaient nomades, vivant encore à l'âge de pierre, et n'occupaient pas le territoire. Les Français ne venaient pas ici pour s'intégrer à la population d'accueil, mais pour y habiter et partager la Bonne Nouvelle. Rien à voir avec l'« immigration », un concept contemporain. En fait, Coderre juge le passé à partir de ses préoccupations actuelles.

Ce que je retiens de l'enseignement marxiste reçu au collège, ainsi que de la déclaration maladroite du maire Coderre, c'est ce souhait ardent de nos contemporains d'être objectif, d'éviter, voire de raser, les consciences qui, par définition, sont « subjectives ». Le marxisme est un matérialisme, c'est-à-dire que l'expression à la première personne du singulier, le « je », le « moi », l'identitaire en somme, est la chose la plus vile qui soit. Le marxiste préfère en somme le point de vue « objectif » de la 3e personne du singulier afin de tour réduire aux seuls faits sociaux.

Les libéraux comme Coderre ne font pas mieux. Avec Voltaire, ils se plaisent à dire : « Je ne suis pas du tout d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous puissiez le dire. » Dans le soi-disant « espace public » (quelle abstraction !), les « croyances » (autre abstraction !) des uns sont aussi bonnes (ou pas mieux) que celles des autres. Donc, il n'est pas question d'honorer les « fous » de Dieu qui ont bâti Montréal. D'ailleurs, aucune célébration du 375e n'a commémoré les Jérôme Le Royer, Paul Chomedey, Jeanne Mance, Marguerite Bourgeoys, etc. Le « je » est en effet trop subjectif - et subversif.

LIRE AUSSI:

» Entrons dans une église avec Bernard Émond

» Les changements climatiques, vraiment?

» Pourquoi la vocation des enseignants s'étiole?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST