LES BLOGUES
03/08/2016 08:29 EDT | Actualisé 03/08/2016 08:29 EDT

Fascinante Gaspésie!

On ne finit plus de découvrir les beautés que recèle ce coin de terre.

L'été bat son plein pour notre plus grand plaisir. Promenades dans la nature, randonnées en vélo ou en canot, fêtes foraines ou festivals, sorties en famille ou entre amis, tout est là pour célébrer la vie, se faire plaisir, quoi. Qu'il est magnifique ce Québec au million de lacs et de rivières, aux paysages variés et époustouflants, aux gens sympathiques et accueillants! On ne finit plus de découvrir les beautés que recèle ce coin de terre aux racines françaises, à l'histoire riche et fabuleuse. Je reviens tout juste de la Gaspésie, cette région assez exceptionnelle dont les routes sinueuses révèlent en leur parcours des panoramas incomparables. En ces jours où des milliers de travailleurs de la construction ont plié bagage pour emprunter enfin la route des vacances, la Gaspésie demeure sans contredit pour plusieurs la destination privilégiée.

En effet, la péninsule gaspésienne s'avère une région touristique de choix, prisée aussi par de nombreux visiteurs internationaux. Véritable éden, son territoire totalise un peu plus de 30 000 kilomètres carrés, approximativement le territoire de la Belgique. Quelques 132 700 habitants se partagent cette vastitude, inspirante et unique à bien des égards, que l'on pourrait diviser en cinq régions naturelles bien spécifiques: la Côte, la Haute-Gaspésie, la Pointe, la Baie-des-Chaleurs et la Vallée. Chacune de ses régions présente des attraits et des lieux magnifiques qui valent sans contredit le déplacement. Située à l'embouchure du majestueux fleuve Saint-Laurent, cette péninsule aux paysages tourmentés célèbre avec éclat la grandeur de la création pour les milliers de touristes qui la parcourent avec ravissement annuellement.

Saviez-vous qu'en 2011 le magazine National Geographic classait la Gaspésie parmi les trois meilleures destinations à visiter au monde? Rien de moins! Elle se retrouve donc parmi des destinations reconnues telles que l'Italie, le Japon, la Grèce, etc. En fait, elle fait partie des 50 destinations incontournables du globe à visiter dans une vie. Ce n'est pas rien!

La Gaspésie se laisse découvrir au fil de ses pittoresques villages, de ses magnifiques paysages et de sa florissante culture artistique. Il y a du talent sur ce bout de terre foulé par tant de peuples au cours de l'histoire. Nous le savons, bien avant que Jacques Cartier n'y plante la croix, signe de prise de possession au nom du roi de France en 1534, de nombreux explorateurs avaient déjà longé ses côtes et parcouru son vaste territoire. Imaginez, la Gaspésie c'est plus de mille kilomètres de côte. C'est le paradis rêvé des chasseurs et des pêcheurs. On y trouve les rivières les plus saumonées au monde. Il faut suivre la superbe Matapédia, serpentant un paysage à couper le souffle, pour réaliser combien ses eaux tumultueuses sont une mine d'or pour les habitants de la vallée du même nom. Oui, le tourisme, la pêche, la forêt, la chasse et l'agriculture permettent aux gens de ce vaste territoire de relever les défis d'une économie capricieuse ou précaire.

«La Gaspésie, vous en conviendrez, on n'y vit pas que l'été!»

Si le territoire de cette région éloignée est un trésor naturel, il n'en découle pas que la démographie et l'économie assurent une enviable prospérité. Depuis des décennies, la Gaspésie ne sait comment freiner l'exode de ses forces vives pour les grands centres urbains. Impuissante, elle se confine dans ses ressources traditionnelles, malgré les nombreuses promesses gouvernementales qui ne réussissent guère à se concrétiser. Globalement, le taux de chômage dans cette région oscille entre 17 % et 20 %. Dramatique! Les secteurs traditionnels, la forêt, la pêche et l'agriculture, ont connu leur lot de difficultés au cours des dernières années et ont privé la Gaspésie des ressources nécessaires pour se développer et garder ses jeunes.

Malgré les nombreux plans de relance mis de l'avant sous divers gouvernements, l'économie stagne toujours. Les plans de développement se succèdent au rythme des changements de gouvernement sans une relance réelle de cette région riche en potentiel de ressources naturelles. L'arrivée récente de l'éolien et de la possible exploitation du pétrole et du gaz dans la région ne semblent pas encore soulever l'enthousiasme régional, mais davantage de craintes environnementales. Dans son plan de développement, le gouvernement Couillard semble voir grand et vouloir toucher à tout, sur tous les fronts. En fait, dans le plan de relance envisagé, on promettait d'allier tradition et innovation. Le gouvernement libéral embrassait large et visait tous les secteurs rentables: industrie éolienne et énergies renouvelables, industrie forestière, tourisme, pêche et aquaculture, agroalimentaire, mines, pétrole et gaz, etc. Ouf!!!

Après plus de deux ans sous le régime austère des libéraux, rien de tout cela ne semble aboutir à quelque chose de concret pour cette population qui a tant besoin d'une économie dynamique et créative. Car la Gaspésie, vous en conviendrez, on n'y vit pas que l'été!

Si l'été représente pour plusieurs les vacances et le vent du large, pour d'autres le travail est toujours au rendez-vous. Ces jours-ci, un flot impressionnant de touristes déambulent dans les rues de la métropole et de la capitale, sur les routes de la province à la recherche d'événements divertissants ou de lieux inédits. C'est bien connu, les Québécois vouent un culte à l'été. Il faut dire que la rigueur de l'hiver nous incite tant à sortir dehors lorsque la chaleur estivale fait son apparition. Il n'est pas étonnant que plus de 500 000 Québécois séjournent en Floride en hiver, injectant plus d'un milliard dans l'économie de l'État floridien.

Profitons de cette saison stimulante à bien des égards pour refaire le plein d'énergies et d'amitiés. Célébrons l'été dans la joie des rencontres qui font du bien. L'été, c'est vraiment une belle trouvaille de Dieu!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo La Gaspésie «à bottine» Voyez les images