LES BLOGUES
05/02/2016 03:01 EST | Actualisé 04/02/2017 05:12 EST

Anticosti: Tenir parole

Le gaz naturel est le moins polluant et le plus sécuritaire des hydrocarbures. Il permettra au Québec d'améliorer l'efficacité économique de ses entreprises tout en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre.

Le premier ministre du Québec, Monsieur Philippe Couillard, a récemment évoqué la possibilité que le gouvernement du Québec puisse se retirer des projets d'exploration d'hydrocarbures sur Anticosti.

Ses propos ont vivement fait réagir l'industrie pétrolière et gazière québécoise, notamment l'entreprise Pétrolia, cette dernière ayant déjà effectué des travaux de forages sur l'île en prévision d'une entrée en production prévue en 2017.

Les déclarations de Monsieur Couillard ne sont pas sans incidences. En plus d'envoyer le message aux hommes d'affaires que la parole de l'État québécois ne vaut pas grand-chose, elles sèment carrément l'incertitude quant au développement de la filière des hydrocarbures au Québec.

Il s'agit d'une attitude tout à fait regrettable alors que c'est le bon moment d'exploiter - de manière sécuritaire et avec les standards de performance environnementale les plus stricts - nos ressources de pétrole et de gaz naturel.

Le gaz naturel comme énergie de transition

D'abord, le Québec compte avoir réduit ses émissions de gaz à effet de serre de 80% à 95% en 2050. Comment sérieusement envisager d'exploiter intensivement nos ressources d'hydrocarbures non renouvelables après cette date?

Qui plus est, le Québec possède davantage de gaz naturel dans son sous-sol que de pétrole. Ça tombe bien, car c'est justement de gaz naturel dont nous aurons besoin pour opérer la transition énergétique qui s'amorce.

En effet, le gaz naturel est le moins polluant et le plus sécuritaire des hydrocarbures. Il permettra au Québec d'améliorer l'efficacité économique de ses entreprises tout en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre.

Il remplacera - au cours des prochaines années - les produits pétroliers dans des applications industrielles telles que le transport lourd et maritime ainsi que les procédés thermiques présents notamment dans l'industrie minière et métallurgique.

Le gouvernement en est conscient. C'est d'ailleurs pourquoi il a investi des fonds publics dans l'agrandissement de l'usine de liquéfaction de Gaz Métro il y a un peu plus d'un an.

Donc, tant qu'à consommer du gaz naturel, pourquoi ne pas profiter des avantages économiques reliés à sa production locale?

Profiter de nos ressources

Ensuite, Anticosti est le projet de développement des hydrocarbures le plus avancé au Québec. Il sert conséquemment d'exemple à l'industrie québécoise quant au fait de satisfaire les exigences réglementaires.

Donc, si le gouvernement décidait de se retirer de ses engagements, cela aurait non seulement une incidence sur les projets d'exploration et d'exploitation sur l'île d'Anticosti même, mais également au Québec dans son ensemble.

Il serait d'autant plus désolant de voir le potentiel pétrolier et gazier du Québec être gaspillé alors que Pétrolia et Junex, deux entreprises québécoises possédant la grande majorité des permis, pourraient générer des millions de dollars en revenus pour l'État ainsi que des centaines d'emplois dans des régions comme la Gaspésie. Cette dernière peine à retenir sa jeunesse chez elle due à un taux de chômage élevé.

Or, malgré ses déclarations carrément démoralisantes pour l'industrie québécoise, Monsieur Couillard a toujours l'opportunité de tenir parole. Ses actions seront importantes, pour la suite des choses.

Tenir parole

En conclusion, il serait nettement plus avantageux pour le Québec que le premier ministre respecte la parole du gouvernement concernant son implication financière dans les travaux d'exploration d'hydrocarbures sur l'île d'Anticosti.

En plus de profiter des bénéfices environnementaux du gaz naturel, le Québec pourra jouir des avantages économiques reliés à sa production locale. Finalement, il pourra éventuellement voir l'une de ses richesses naturelles être exploitée par des entrepreneurs québécois; une véritable source de fierté.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Photos de l’île d'Anticosti (tirées du documentaire de Dominic Champagne) Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter