LES BLOGUES
19/03/2015 02:02 EDT | Actualisé 19/05/2015 05:12 EDT

La CAQ bouscule les statu quo

Cette semaine, la Coalition Avenir Québec a déposé un projet de réforme de la politique de l'immigration au Québec. Considérant les failles importantes du système actuel, il y a urgence d'agir. En effet, sur les 50 000 personnes qui immigrent au Québec chaque année, 42% ne connaissent pas le français et 78% ne suivent pas de cours d'intégration à nos valeurs. De plus, le taux de chômage pour les immigrants qui sont au Québec depuis moins de 5 ans est de 17%. La Coalition veut mettre en place une politique qui permettra aux nouveaux arrivants d'être partie prenante de la société québécoise.

Évidemment, la CAQ a dû essuyer les inévitables et prévisibles critiques formulées par les autres partis politiques.

Il a toutefois été pour le moins décevant de voir certains chroniqueurs condamner la nouvelle proposition caquiste en prétextant que si la CAQ met de l'avant une nouvelle politique d'immigration, c'est sans doute dans l'unique but de se «positionner» par rapport aux autres partis. Comme si ce parti ne s'était pas prononcé sur le sujet dès sa fondation, en 2011 ! Certains ont même écrit que l'idée d'encadrer l'immigration constituait pour la CAQ un «virage identitaire».

Le gouvernement de demain

Il est pour le moins absurde de voir les commentateurs s'étonner de constater qu'un parti qui aspire à gouverner le Québec traite de tous les domaines qui sont de compétences provinciales.

Dans les circonstances, il n'y a rien de surprenant à ce que la CAQ se questionne sur des sujets aussi variés que les moyens de lutter contre la corruption, de relancer l'économie, de mener les jeunes vers la réussite scolaire, de protéger le pouvoir d'achat des ménages, de stimuler l'économie de nos régions ou d'améliorer la gouvernance de nos sociétés d'État.

En proposant de nouvelles idées audacieuses dans différents domaines, la Coalition n'effectue pas de reculs sur des positions passées. Elle bouscule simplement le statu quo en faisant preuve d'audace. Une audace dont nous avons grand besoin!

La CAQ n'est pas le parti d'une seule idée, c'est un gouvernement en attente. Il ne faut donc pas s'étonner de la voir prendre position et défendre les Québécois sur plusieurs fronts. Faudra bien s'y habituer, car nous sommes là pour rester.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Rassemblement de la CAQ de François Legault 5 avril 2014

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter