LES BLOGUES
23/12/2016 10:27 EST | Actualisé 23/12/2016 10:27 EST

«Un bonhomme et sa vraie histoire»: un livre révolutionnaire pour les tout-petits

«Le destin, c'est le caractère.» - Novalis

Pour notre plus grand plaisir, et surtout pour celui des tout-petits, le dernier opus de la trilogie du Bonhomme de Marie-Hélène Jarry - toujours magnifiquement illustré par Jean Hudon - aux éditions Les Heures Bleues vient juste de paraître avant les fêtes de fin d'année : « Un bonhomme et sa vraie histoire » !

Lors de sa première aventure - « Un bonhomme sans histoire » - notre bonhomme s'interrogeait sur sa place dans le monde. Littéralement tombé de nulle part, esseulé, plongé dans un univers qu'il ne connaissait pas, notre bonhomme cherchait sa raison d'être et pensait qu'il lui manquait cruellement quelque chose : une histoire, une identité ! Et comme si cela n'était pas déjà assez difficile à surmonter, il pensait également souffrir d'une terrible tare : il se trouvait « ordinaire » !

bonhomme vraie histoire

Dans un monde livresque rempli de personnages hauts en couleur, il se fit embaucher par l'Ogre et sa femme dans l'histoire du Petit Poucet, il remplaça une fée dans La Belle au bois dormant et il se fit ami avec le Vilain petit canard. Autant d'histoires, de chemins qui ne menèrent nulle part... Interrogeant avec sa toute fraîche conscience les ordres très discutables qui lui furent imposés, notre bonhomme se fit expulser à chaque fois par des personnages malveillants qui n'avaient aucun désir de partager leur place, leur histoire ! Il avait alors compris que seul est ordinaire celui qui suit l'histoire qui a déjà été écrite pour lui et qu'on ne peut trouver véritablement sa place en occupant celle d'un autre... C'était l'histoire d'une quête de soi traversée par de célèbres personnages et motivée par le goût de lire, d'écrire, de se construire à la seule force de l'imagination !

Avec « Un bonhomme plein d'histoires », sa seconde aventure, venait le temps des premières amitiés. Ainsi, notre bonhomme croisait sur son chemin le Petit bonnet, le minuscule frère du Chaperon rouge chassé de la forêt magique parce qu'il avait fredonné une chanson qui risquait d'effrayer le loup; Cybèle, la mystérieuse joueuse de harpe qui devait épouser son amour le Prince et qui fut évincée par l'arrivée de Cendrillon; Constance, la vieille et énergique fermière, elle aussi expulsée de la forêt pour avoir refusé d'échanger avec le magicien un haricot magique de son potager contre une vache grasse. Comme notre Bonhomme dans ses précédentes péripéties, on comprenait assez vite que nos anti-héros n'avaient pas vraiment fait ce qu'on attendait d'eux.

Notre bonhomme et sa joyeuse équipe de damnés de la terre s'étaient alors épaulés avec une candeur et une générosité à toute épreuve dans les situations difficiles. L'auteure faisait une critique en bonne et due forme des illusions, des rêves préfabriqués, qui nous rendent tout autant malheureux lorsqu'on ne parvient pas à les atteindre que lorsqu'on y parvient.

2016-12-22-1482384634-5524945-3.jpg

Enfin, avec « Un bonhomme et sa vraie histoire », nous avons l'occasion de vérifier si notre bonhomme a bien retenu les leçons qu'il a lui-même tirées de ses expériences passées. Rendu avec ses acolytes sur les îles imaginaires, ce n'est pas un trésor ou une quelconque richesse matérielle qu'est venu chercher notre bonhomme, mais la matière nécessaire pour écrire sa propre histoire.

Pensant débarquer sur une terre aussi vierge que son cahier, notre bonhomme remarquera rapidement qu'un chemin unique a été tracé par un grand écrivain qui les guettait dès leur arrivée : Alexis Dûmat ! Ce dernier leur propose de participer en tant que comédiens à sa dernière création : Les quatre mousquetaires ! Tout est organisé pour les divertir et leur faire oublier ce qu'ils étaient venus trouver... Nos joyeux lurons se laisseront embrigader, succombant à la beauté des costumes, à la possible présence d'un beau prince charmant dans un merveilleux château et à la grandiloquence de l'illustre auteur. Seul notre bonhomme remarquera assez tôt et à ses dépens que cette histoire ne correspond pas vraiment aux espérances qu'ils avaient. Il se fera alors capturer de force pour une seconde histoire, cette fois-ci plus réelle et nettement plus cruelle que la première : l'histoire de l'Homme au masque de fer, mort le 19 novembre 1703 à la Bastille au terme d'une longue captivité, dont nul ne connaît le nom ni le motif de son incarcération.

2016-12-22-1482384715-5370047-4.jpg

Notre bonhomme n'aura jamais été aussi conscient de lui et de la situation dans laquelle il se trouve : « De plus en plus ridicule, ce Dûmat ne me voit pas tel que je suis » ! Mais aura-t-il l'audace et la force de caractère nécessaires pour échapper à la destinée que lui réserve le sacro-saint Auteur, Alexis Dûmat?

Les propos de Jean Hamburger, chirurgien et essayiste français ayant réussi la première greffe de rein en 1955, pourraient à juste titre résumer la morale de cette histoire, voire de la trilogie au complet : « Le grand destin de l'homme est de refuser son destin » !

Les multiples mises en abîme littéraires que propose Marie-Hélène Jarry sont d'une rare intelligence : passant sans ambages d'un conte à l'autre, en y apportant sa vision personnelle ou encore en révélant parfois la face cachée de ces derniers et leurs héros oubliés, ces histoires abordent tout aussi bien des sujets universels que des situations plus contemporaines.

Rares sont les livres pour les tout-petits qui offrent en toute simplicité une telle richesse en références culturelles propices à éveiller à ce point la curiosité. Les multiples questionnements que cette trilogie soulève amèneront très certainement de très beaux échanges entre parents et enfants, permettant d'amorcer les prémisses de belles réflexions sur l'existence, les sens possibles de la vie, les espérances, les miroirs aux alouettes, l'amitié, les plaisirs de la lecture et de l'écriture. Marie-Hélène Jarry proclame ou réclame résolument l'autodétermination des individus à travers ce qu'il y a de plus beau et de plus noble chez les Hommes et, plus particulièrement ici, les enfants : confiance, espoir, courage et, bien sûr, imagination !

Les textes de Marie-Hélène Jarry sont indissociables des dessins très originaux de Jean Hudon, une même sensibilité, une même vision du monde semble unir ces deux artistes. Notre bonhomme quant à lui est sans nul doute le frère cadet québécois du Petit prince !

Marie-Hélène Jarry vient de publier également un autre ouvrage illustré cette fois-ci par Amélie Dubois aux Éditions de l'Isatis : « Rien du tout ! ». Elle nous propose cette fois-ci un voyage onirique, une ode à la paresse et au repos qui emmènera petits et grands un peu plus près d'eux-mêmes, une œuvre qui prend le contrepied de la culture de la performance, de la vitesse et du divertissement perpétuel, un monde aux antipodes de l'ennui : l'oisiveté ! Comme le dit sa petite héroïne Clara : « Papa voudrait que je sois occupée du matin au soir. Mais aujourd'hui, ne rien faire, c'est exactement ce que je veux faire ! ». Pourquoi ? La sage Clara nous répond : « Quand on n'a rien à faire, on peut penser à tout ce qu'on veut ! ». Un message en filigrane adressé aux parents...

La trilogie du Bonhomme - Disponible dans toutes les bonnes librairies et à la Grande bibliothèque de Montréal :

Un bonhomme et sa vraie histoire

Un bonhomme plein d'histoires

Un bonhomme sans histoire

Autres ouvrages de Marie-Hélène Jarry - Disponibles dans toutes les bonnes librairies et à la Grande bibliothèque de Montréal :

Rien du tout

Un temps de lapin

À la recherche du tikami

Quand les fantômes me réveillent

Les Grandes menaces

La Fête dans la salle de bains

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo
7 livres québécois à offrir pour Noël
Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter