LES BLOGUES
12/03/2014 12:39 EDT | Actualisé 11/05/2014 05:12 EDT

Pourquoi Montréal va mieux

Ce texte est cosigné par Jean-François Lisée, Nicole Léger, Diane de Courcy, Maka Kotto, Daniel Breton, Carole Poirier et toute l'équipe de candidats du Parti québécois de l'Île de Montréal.

La métropole se porte mieux. Beaucoup mieux que l'état dans lequel nous l'avons trouvée lors de notre élection, il y a 18 mois, en septembre 2012. À l'époque, les maires étaient obligés de signer des contrats avec des compagnies louches - notre gouvernement a voté la loi 1 et a donné à Montréal tous les outils dont elle avait besoin pour se sortir du pétrin. Réforme du financement des partis politiques municipaux, nouvelle loi pour que des maires accusés de fraude puissent être démis de leur fonction, feu vert à l'UPAC pour suivre toutes les pistes.

Dix-huit mois sont passés, et nous avons sorti Montréal du climat de corruption dans lequel les Libéraux l'avaient laissée, ces Libéraux qui protégeaient l'ex-maire de Laval, Gilles Vaillancourt, aujourd'hui accusé de gangstérisme.

À notre arrivée, beaucoup d'incertitude planait sur les projets d'infrastructure majeurs. Y aurait-il du transport collectif dans Turcot ? Nous avons modifié le projet pour dire oui. Y aurait-il enfin une action résolue pour réduire la congestion ? Nous avons financé un doublement des voies réservées d'ici trois ans et allons augmenter de 30% l'offre de transport collectif d'ici six ans.

Y aurait-il enfin un prolongement du métro sur la ligne bleue ? Nous avons débloqué le dossier et les appels d'offres sont sur le point d'être annoncés. Y aurait-il un SLR sur le pont Champlain ? Nous l'avons annoncé et en faisons une priorité pour le financement fédéral.

Était-il possible de sauver de l'incompétence libérale l'Îlot voyageur ? Nous l'avons ressuscité, avec des centaines d'habitations et un édifice à bureaux qui s'érigeront sous peu. Et nous avons dû sortir le CUSM et le CHUM de la mauvaise administration laissée derrière par Philippe Couillard et les Libéraux.

Nous avons lancé un grand chantier et investi les dizaines de millions nécessaires pour que nos enfants étudient dans des écoles sans moisissures et avons complété le réseau de garderie qui fait l'envie de tout le continent.

Lire la suite sur le blogue personnel de Jean-François Lisée.

>Élections 2014: toutes les nouvelles et les blogues du HuffPost sur la campagne

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Que reste-t-il du Montréal d’antan?

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



>Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?