LES BLOGUES
08/07/2015 09:18 EDT | Actualisé 08/07/2016 05:12 EDT

Aucun intérêt

Peut-être que le «vieux» qui n'a pas eu son bain depuis deux semaines est plus sexy et plus vendeur pour nos grands médias qu'une marche citoyenne?

J'ai organisé une marche pour dénoncer les conditions de vie des aînés vivant en institution. Marche qui s'est tenue le 5 juillet dernier. Bien que j'ai envoyé les informations concernant cette manifestation à tous les médias traditionnels par l'entremise des réseaux sociaux, il semble qu'ils n'avaient aucun intérêt pour ce sujet. En effet, aucun «grand» média ne s'est présenté. Il est vrai que nous étions moins nombreux que prévu. Nous étions une trentaine. Par contre, d'autres manifestations ont eu lieu, dont une à la même date tenue par une trentaine d'artistes, et l'autre, lundi, dont le motif était la construction d'un plus grand nombre de logements sociaux. Ces deux protestations ont pourtant été couvertes par tous les médias écrits et télévisuelles.

Comprenez-moi bien, j'appuie aussi ces deux groupes et leurs revendications. Je me demande par contre pourquoi les médias n'ont pas cru bon envoyer des journalistes à notre marche.

La cause n'est pas assez sexy

Il semble que les médias préfèrent parler des aînés lorsque surviennent des tragédies dans certains CHSLD. Peut-être que le «vieux» qui n'a pas eu son bain depuis deux semaines est plus sexy et plus vendeur pour nos grands (!?) médias qu'une marche citoyenne? Je ne voulais pourtant pas faire la une des journaux ou la première nouvelle des bulletins télévisées.

Non, un simple entrefilet et un trente secondes auraient suffi afin de démontrer que la cause des bâtisseurs de notre société est préoccupante pour certains d'entre nous. Préoccupation que nous avons, jour après jour, et non seulement lorsque les médias décident ce qui intéresse ou non la société.

Partis d'opposition

Il en est de même pour le PQ, la CAQ ainsi que Québec solidaire. J'ai, encore une fois, interpellé Pierre Karl Péladeau, François Legault ainsi que Amir Khadir afin qu'il participent ou, du moins, qu'ils puissent mandater des représentants pour venir marcher à nos côtés pour cette noble cause.

Je n'ai perçu aucun intérêt de leur part et, bien évidemment, personne ne fut envoyé pour les représenter. Ironiquement c'est le parti au pouvoir, contre qui nous manifestions, qui à réagi avant même la tenue de notre manifestation. En effet, j'ai reçu l'appel de l'attachée politique du ministre de la Santé, Gaétan Barrette. Je la rencontre d'ailleurs sous peu.

Satisfait malgré tout

Je suis tout de même satisfait de l'issue de cette première manifestation qui a réunie médecins, artistes, professionnels et travailleurs de la santé, et même un résident de CHSLD dont le fauteuil roulant à été poussé tout au long du parcours par son garçon.

Je dois aussi souligner la présence d'un homme des médias. Monsieur Beryl Wajsman, éditeur du journal anglophone The Suburban était présent. Bien que ce journal ne peut être qualifié par la logique des choses comme un des «grands» médias, je confirme, pour lui avoir longuement parlé, que M. Wajsman est un grand humaniste et un excellent éditeur.

Cette marche n'est donc que le tout début d'un mouvement qui ne mourra pas de sitôt, car les aînés sont souvent sans voix et n'ont plus la force de se battre. La prochaine manifestation sera plus importante. Quant aux médias, libre à eux de juger si la cause est «vendable» ou pas. Libre à eux de juger aussi de ce qui intéresse leurs lecteurs et leurs téléspectateurs, dont nous faisons pourtant aussi partie.

Quant à moi et les nombreuses personnes qui me font l'honneur de m'appuyer dans mes démarches, nous savons trop bien que nos revendications sont justes et nullement futiles. Nous continuerons contre vents et marées à revendiquer les meilleurs conditions de vie possibles pour nos aînés.

En passant....vous serez vieux vous aussi un jour!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Galerie photo Le budget provincial 2015 pour les nuls Voyez les images