LES BLOGUES
25/10/2015 09:18 EDT | Actualisé 25/10/2016 05:12 EDT

Le fond du baril

Nous entendons parler de maltraitance, de chutes, de bains au noir et tout le reste uniquement lorsque les médias nous en parlent. Le ministre, quant à lui, réagit à ces gros titres. Mais que fait-il afin d'améliorer le sort peu enviable des aînés vivant en institutions et des personnes qui les soignent ?

Initialement, j'avais choisi de titrer ce billet «La Merde». L'équipe du Huffington Post en a décidé autrement. Si mon titre original vous choque, je m'en excuse. Par contre, je crois que ce que le quotidien de certaines personnes est pas mal plus choquant que mon titre. C'est pourtant le seul que j'ai trouvé afin de décrire le quotidien de dizaines de milliers de personnes qui résident en CHSLD ainsi que des personnes qui les soignent.

Comme moi, vous êtes sans doute témoin impuissant des histoires d'horreur diffusées dans les divers médias. Histoires que nous regardons et écoutons maintenant avec aussi peu d'attention qu'un simple et banal fait divers. Les patients sont littéralement dans la merde et les travailleurs et travailleuses subissent l'indifférence de certains gestionnaires, mais aussi et surtout celle du gouvernement et plus particulièrement celle du ministre de la Santé Monsieur Gaétan Barrette. Cette indifférence fait donc en sorte que les personnes œuvrant auprès de vos proches sont perdues dans cette merde bureaucratique et politique qui n'a aucune compassion pour l'être humain.

Nous entendons parler de maltraitance, de chutes, de bains au noir et tout le reste uniquement lorsque les médias nous en parlent. Le ministre, quant à lui, réagit à ces gros titres. Mais que fait-il afin d'améliorer le sort peu enviable des aînés vivant en institutions et des personnes qui les soignent ? Lui et certains gestionnaires du Réseau semblent justement attendre que les médias les informent de ce qui ne va pas. Pourquoi ne pas intervenir avant que les malades et les travailleuses et travailleurs ne se retrouvent dans cette merde quotidienne et insoutenable ? Pourquoi faut-il une enquête interne doublée d'une enquête ministérielle pour conclure qu'il faut installer des rideaux dans un CHSLD ? Le ministre Barrette ne semble pas vouloir reconnaitre que les personnes qui travaillent auprès des patients sont les mieux placées pour lui suggérer des solutions appropriées et à long terme. Difficile pour lui de le savoir, car il fait comme si elles n'existaient pas.

Pendant que le ministre joue au lobbyiste auprès de son propre gouvernement afin de normaliser les frais accessoires et cautionner des hausses salariales sans précédent aux médecins, les infirmières, infirmières auxiliaires, préposées aux bénéficiaires et les personnes recevant des soins sont plongés dans cette merde jusqu'au cou, jour après jour. Mais que fera-t-il donc pour améliorer les choses ? Nul ne le sait. Pas même lui ne semble savoir. Pas d'histoires d'horreurs dans les médias ? Soit ! Pour monsieur Barrette les problèmes n'existent pas.

C'est aussi toute cette merde qui démotive et dévalorise le personnel qui se donne corps et âme afin de tenir ce foutu réseau à bout de bras pendant que les décideurs calculent les dépenses. Un établissement de santé n'est pas une manufacture et les patients ne sont pas une boîte de carton.

Cinq médecins ont obtenu le Ministère de la Santé depuis 30 ans. Ils devraient donc être très bien placés pour comprendre la réalité du Réseau. dans les faits, ils ne font que brasser la merde chacun à leur façon afin que nous tous qui y sommes plongés ne constations qu'elle ne fait que changer de place mais elle sent toujours plus mauvais.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST:

Galerie photo Top 5 des catégories de médecins les mieux payés (2014) Voyez les images