LES BLOGUES
20/09/2016 10:19 EDT | Actualisé 20/09/2016 10:19 EDT

Propositions pour une éducation inventive

J'ai 31 ans d'expérience dans l'enseignement, au secondaire et au collégial. J'ai dispensé trois disciplines différentes dans un cégep privé et plus de 31 cours différents en 27 ans. J'ai quatre diplômes universitaires en trois disciplines, dont un en psychopédagogie, et un doctorat. En plus, j'ai produit et publié sur le net toutes mes productions pédagogiques en ces trois disciplines. Elles sont en voie de refonte, et à titre gracieux, pour le bénéfice de notre vaillante relève dans ce merveilleux métier. J'ai bien vu qu'il nous faut du neuf en éducation.

Les parents

Il est impératif d'instaurer l'obligation pour les futurs parents de suivre des cours de psychopédagogie dont le rythme serait le suivant:

• Cours durant 3 mois, à 3 heures par semaine, sur la psychopédagogie de l'enfant de 1 à 6 ans ;

• Six ans plus tard, cours durant 3 mois, à 3 heures par semaine, sur la psychopédagogie de l'enfant de 6 à 12 ans ;

• Six ans plus tard, cours durant 3 mois, à 3 heures par semaine, sur la psychopédagogie de l'enfant de 12 à 18 ans.

Ces cours obligatoires pour les deux parents. Par une entente fédérale-provinciale, ils doivent être liés à l'obtention des allocations familiales. Seuls en seraient exemptés les parents diplômés en psychologie, en pédagogie et en travail social.

Nos compatriotes suivent des cours de judo, de tir d'armes à feu, de danse et de gastronomie. Pour leurs enfants, ils pourraient faire le même effort pour éviter à nos tout jeunes compatriotes d'importants problèmes, voire des dérives, dont ils prendront des années à s'en remettre.

Au collège

La formation générale au cégep doit être reformée. Les cours de français et de philosophie doivent être réduits à un cours chacun: «Les chefs-d'œuvre de littérature universelle» et «Éthique et condition humaine».

Ce dernier doit veiller à ne pas être la reprise, mais bien la continuation réformée du cours Éthique et culture religieuse (ECR). En effet, la partie CR («culture religieuse», qui n'en n'est pas une) doit être, au secondaire, totalement retranchée: elle est archaïque, inappropriée et déphasée par rapport à la modernité, en contradiction avec l'apport des sciences contemporaines.

Les six cours nouveaux inscrits en formation générale seraient:

• Histoire de la civilisation occidentale ;

• Micro et Macro Économies ;

• Introduction à la politique et à la sociologie ;

• Psychologie du bonheur au quotidien ;

• Anthropologie des sociétés anciennes et modernes ;

• Géographie physique et humaine.

Ces derniers doivent éviter toute reprise des contenus du secondaire et aller au-delà, avec nouveautés, par rapport aux cours du secondaire.

À cette fin, les professeurs impliqués pourront se recycler et dispenser ces cours avec 60 crédits universitaires dans la discipline désirée ou avec l'obtention d'une compétence-cours obtenue d'un comité paritaire (direction-professeurs) du collège.

Tout affaiblissement syndical, ou mise en concurrence des professeurs entre eux par un quelque ordre professionnel que ce soit serait néfaste.

Les professeurs

Tout professeur de niveau collégial devra se doter de 60 crédits en psychopédagogie, didactique et docimologie. Le professeur déjà embauché s'en dotera obligatoirement sur une période ne dépassant pas 10 ans.

Les coordinations provinciales des disciplines devront être réinstallées. Tout le pouvoir sur les cours de la discipline doit être transféré du ministère à leur juridiction, sous réserve de l'approbation finale par le ministère.

Un pouvoir de convocation des parents par le comité d'école et par les professeurs d'un département, et ad hoc par un professeur avec un élève en difficulté, doit être instauré.

Les professeurs sont évalués par leurs étudiants trois ans après leur passage à l'école. Ce délai donne une maturité et une distanciation mieux raisonnée au jugement étudiant, ainsi plus fiable et plus juste.

Tout affaiblissement syndical, ou mise en concurrence des professeurs entre eux par un quelque ordre professionnel que ce soit serait néfaste. En effet, en résulterait un autoritarisme local sur les professeurs les plus personnels et affirmés, quand ils sont les plus beaux modèles auprès de leurs étudiants. En revanche, la minorisation de leur statut engendrerait, voire accentuerait, l'aplaventrisme, le conformisme paresseux, voire la veulerie indigne d'un grand nombre, dont les pires s'en vengeraient sur les étudiants. Ils seraient des contre-modèles, aux effets dramatiques pour notre jeunesse.

Les professeurs éditeurs de manuels et de cahiers d'exercices ont droit à une mention «Émérite», conventionnée et dotée de privilèges particuliers.

Tout professeur doit être obligé à des lectures en psychopédagogie, didactique et docimologie lors des semaines pédagogiques, lectures choisies par des universitaires en éducation.

Lors des semaines pédagogiques, des cours spécifiques doivent être dispensés pour donner des outils et des approches spécifiques aux cas problèmes. Les innovations pédagogiques, de par le monde, doivent être portées à la connaissance des professeurs durant ces journées de perfectionnement.

Une école-pilote doit expérimenter le modèle finlandais (banlieue d'Helsinki) en éducation, voire d'autres innovations de grande ampleur par des Québécois.

Des cours «Pose de la voix» doivent être obligatoires, à dispenser lors des semaines pédagogiques. La voix, outil principal des professeurs, est largement méconnue et négligée.

Des mises à niveau du discours magistral doivent être dispensées pour rehausser le niveau de la qualité de la langue des professeurs québécois, la qualité de leur présence et celle de leur communication orale.

Des bourses doivent être substituées intégralement aux prêts étudiants. Vaut mieux taxer une banque que de lui donner des profits payés par notre jeunesse.

Levée de la confidentialité des cas disciplinaires des professeurs et faire voter par vote secret l'assemblée des professeurs pour la sanction applicable.

Interdiction pour tout professeur d'occuper une activité rémunérée, même durant les vacances, s'il est rémunéré et à plein temps.

Les professeurs de techniques doivent se doter d'un diplôme universitaire de 1er cycle dans la discipline la plus rapprochée de leur technique.

Un diplôme spécifique, à créer, intitulé «Professorat émérite», doit être institué pour:

• Rehausser la prestation orale et écrite des professeurs en français de grande qualité ;

• Élargir leur culture générale. Il s'agit ici d'un perfectionnement supérieur et d'incitation à se doter d'une culture rehaussée par la connaissance des chefs-d'œuvre de la pensée occidentale en sciences humaines ;

• Signaler une créativité exceptionnelle ou remarquable d'un professeur d'expérience.

Les classes dites les plus difficiles sont attribuées obligatoirement aux professeurs ayant plus de 10 ans d'expérience. Des cours de psychopédagogie et de gestion de classe spécifiques leur sont garantis en guise de formation supplémentaire.

Interdiction à toute université de payer la moindre part des voyages à l'étranger de professeurs-conférenciers. Une conférence par Skype coûte moins cher et ne dilapide pas les fonds publics à des fins largement privées, une fois la conférence d'une heure terminée...

Dépistage systématique, par des tests réguliers et autres moyens, des étudiants en proie à des troubles sévères (dépression, agressivité sadique ou nécrophile, tendances délinquantes, etc.) et train de mesures ad hoc pour les aider surmonter cette mauvaise passe. Attendre l'effet visible est déjà trop tard.

Les étudiants-élèves

Tout étudiant du secondaire et du collégial s'astreint à deux heures d'affilée (trois fois par semaine) d'intense activité sportive et ludique (vélo, baignade, gymnastique). Non un amusement, une détente, mais un effort personnalisé de mise en forme tonique et exigeante.

Vérification de la qualité de l'alimentation de tous les étudiants, et du nombre d'heures spécifiques consacrées par eux-mêmes à leur propre éducation.

Vérification médicale de toute toxicomanie de l'étudiant (tabagisme et autres) inscrite à son dossier scolaire, et suivi éducatif pour en assurer l'abandon vérifié.

Tests psychosociaux, ou sociogrammes spécifiques, pour identifier le taxage, le harcèlement médiatique ou de proximité, la sollicitation à la prostitution et aux drogues, la maltraitance familiale, le mal-être existentiel et psychologique des étudiants avec, à la clé, des solutions personnalisées, rapides et appropriées auxquelles tous les professeurs de l'étudiant impliqué participent.

Des cours à la sexualité, hors programme et facultatifs, afin d'orienter leur sexualité naissante ou active vers des pratiques sécuritaires, respectueuses du consentement et à l'intérieur d'un véritable érotisme humaniste, responsable et socialement acceptable.

L'introduction du modèle scout, sur des valeurs modernes et rajeunies, afin de constituer des équipes de 10 étudiants, avec un nom et un écusson identitaires, en vue de créer un groupe d'appartenance solidaire, ludique et de soutien.

Tout enfant et adolescent en difficulté sérieuse devra être suivi en permanence, et jusqu'à ses 18 ans, par un travailleur social associé à la famille et travaillant de concert avec l'école et le milieu social de l'enfant. Ce travailleur social doit être doté d'une autorité supérieure aux parents dont la déficience importante a été prouvée devant la DPJ ou devant un tribunal administratif du ministère de l'Éducation créé à cette seule fin.

Des lectures de vacances (des chefs-d'œuvre, historiques et fondateurs, en chaque discipline) substantielles sont proposées, contrôlées et notées au retour des vacances en échange d'une mention «Étudiant émérite» sur son diplôme.

Doit être légalement interdite toute embauche d'étudiant à plein temps durant la période scolaire, y compris pour les cégépiens.

Des bourses doivent être substituées intégralement aux prêts étudiants. Vaut mieux taxer une banque que de lui donner des profits payés par notre jeunesse, souvent en charge d'une jeune famille, à qui pédagogiquement nous sommes tenus de donner et non de recevoir.

Toute scolarisation, hors du milieu scolaire public ou privé doté d'un programme public contrôlé, est interdite. Le communautarisme, facteur d'exclusion et de possible radicalisation, doit être combattu par une éducation publique aux valeurs occidentales et modernes.

Une grande fête et activités, rite d'apprentissage terminal, doit être instaurée à la fin du secondaire, et une autre du même type à la fin du collégial: descente en canot du Saint-Laurent de Montréal à Québec, randonnée cycliste de grande ampleur comme le tour du Québec, randonnée pédestre de plusieurs jours en boucle dans un grande forêt québécoise, et autres activités de grande ampleur, stimulante et exigeante.

D'autres suggestions suivront quand l'imagination et la grandeur du mot éducation me seront de nouveau au rendez-vous.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les campus des universités canadiennes en photos

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter